Logo ={0} - Retour à l'accueil

Téléférique : télécabine de l´Aup de Véran

Dossier IA74000954 inclus dans Établissements administratifs communaux, ensemble du génie civil réalisé en 2006
Appellationstélécabine de l´Aup de Véran
Parties constituantes non étudiéesgare
Dénominationstéléférique
Aire d'étude et cantonFlaine - Cluses
AdresseCommune : Magland

La télécabine de l´Aup de Véran est étudié en 1972 et mis en service en décembre 1973 par la SEPAD (Société d´études de participation et de développement), permettant l´équipement de la pente nord de la Tête des Lindars, facilitant l´accès à la piste « Méphisto » et valorisant le stade de slalom aménagé en contrebas des chalets d´Aujon. En 1973, Eric Boissonnas choisit d´expérimenter sur ces pentes le premier équipement en neige de culture réalisée en Europe selon une technique importé du Canada. Les équipements nécessaires à cette installation trouveront leur place dans la gare inférieure de la télécabine, après différentes solutions prévoyant de relier le quartier de Flaine Front de neige à une gare intermédiaire d´où les bennes auraient poursuivi dans deux directions, soit vers le sommet des Grandes Platières à 2 482 m., soit vers la Tête des Lindars à 2 560 m. desservant ainsi la combe de Platé sur le versant opposé. L´équipement du versant des Lindars est réalisé avec deux appareils. La télécabine débrayable relie directement la station depuis Flaine Front de neige jusqu´à l´altitude 2 185 m., en contrebas du Col de Montieu. De là, un télésiège à pince fixe construit en 1978 relie la Crête des Lindars. La télécabine est étudiée par l´ingénieur Denis Creissels et construite par les établissements Pomagalski. L´architecture des gares est conçue par l´architecte genevois Gérard Chervaz.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1972, daté par source
Auteur(s)Auteur : Chervaz Gérard architecte attribution par source
Auteur : Creissels Denis ingénieur attribution par source
Auteur : Pomagalski fabricant attribution par source
Personnalité : Société d´études de participation et de développement
Société d´études de participation et de développement
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire
Personnalité : Boissonnas Éric commanditaire

La dénivelée de la télécabine est de 610 mètres, démarrant à la cote 1575 mètres d'altitude à Flaine Front de neige pour atteindre la côte 2 185 m. en contrebas du col de Monthieu. La longueur de la voie est de 2190 mètres. L´appareil présente un débit de 2100 personnes par heure. Les pylônes sont métalliques, à l´exception du pylône de départ au niveau de la gare inférieure qui est en béton armé, dessiné avec un profil en V accompagnant l´élévation des câbles vers le sommet. Les cabines sont en forme d´oeuf, construites en coques de polyester et verre fixées sur un châssis métallique. De couleur blanche, elles se détachent dans le paysage.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Flaine. Tracé du téléphérique porté sur une carte topographique. [1971]. Pap. (AM Magland)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Allegra Masci Salvina - Karche Éliette - Lyon-Caen Jean-François - Salomon-Pelen Catherine