Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Scieries Bellon, Brunier et consorts aval (détruites)

Dossier IA73002842 inclus dans Paysage du bassin-versant du Chéran réalisé en 2013
Dénominations scierie
Aire d'étude et canton Pays de Savoie - Châtelard (Le)
Hydrographies Nant de Bellecombe ; bassin-versant du Chéran
Adresse Commune : Bellecombe-en-Bauges
Lieu-dit : Les lacs
Adresse :
Cadastre : 2011 D 203 D 203, 1093

En 1860, le site est dévasté par un incendie. Le 3 novembre 1861, Jean Marie Bellon, Jean Marie Petit et Maurice Brunier, cultivateurs, demandent l'autorisation de maintenir en activité la scierie aval. Le 10 novembre 1861, ils demandent l'autorisation de maintenir en activité la scierie amont. L'autorisation de la scierie aval est accordée par arrêté préfectoral du 22 septembre 1865. L'autorisation de la scierie amont est accordée par arrêté préfectoral du 1er octobre 1865. Le procès verbal de récolement du 26 août 1870 nous informe que les installations sont conformes au règlement d'eau. La scierie aval apparaît sur le premier cadastre de 1878. A cette date, elle appartient à Théophile Brunier. La scierie amont n'apparaît pas sur le premier cadastre de 1878. Actuellement, les deux scieries n'existent plus.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1860, daté par source
1861, daté par source
1865, daté par source

Le site comportait deux scieries. La scierie amont était située sur la rive gauche du Nant de Bellecombe. Elle était équipée d'une roue verticale extérieure. La prise d'eau se faisait sans barrage à 55 mètres en amont de l'installation. L'eau s'engageait dans une dérivation de 35 mètres de long creusée à flanc de coteau. Elle était amenée jusqu'à la scie au moyen d'un chéneau de bois de 20 mètres de long. Elle rejoignait ensuite le nant où elle était reprise presque immédiatement pour alimenter la scierie aval. La scierie aval était située sur la rive droite du nant de Bellecombe. Elle était équipée d'une roue verticale extérieure. La prise d'eau se faisait sans barrage. L'eau s'engageait dans une dérivation de 110 mètres de long creusée à flanc de coteau. Elle était amenée jusqu'à la scie au moyen d'un chéneau de bois de 12 mètres de long. Actuellement, les scieries n'existent plus.

Couvrements
Énergies énergie hydraulique
États conservations détruit

Le site se trouve dans le PNR des Bauges.

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection parc naturel régional

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073 sous-série 45SPC2, Usines et prises d'eau (rivières non navigables et non flottables) : Bassin du Chéran (1861-1922). Bellecombe-en-Bauges, scierie Bellon, 1864-1865.

  • FR.AD073 sous-série 81S14, Service hydraulique. Bellecombe-en-Bauges, scierie Bellon, 1860-1891.

  • FR.AD073, 3P 7037, Premier cadastre français, Bellecombe-en-Bauges, Section D, feuille 2, 1878.

  • FR.AD073, 3P 7038, Cadastre rénové, Bellecombe-en-Bauges, Section D, feuille 2, 1960.

  • FR.AD073 sous-série J1706, Inventaire des moulins de Savoie. Association des amis des moulins savoyards. Nicole Gotteland, Louis Crabières, commune Bellecombe-en-Bauges, 1999.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara