Logo ={0} - Retour à l'accueil

Salle de spectacle Pierre Lainé

Dossier IA73003068 inclus dans Place le Forum réalisé en 2009

Fiche

DESCRIPTION

Le bâtiment abritant la salle Pierre Lainé comprend un corps central implanté à l´aplomb de la route de desserte de la station et des volumes annexes encastrés partiellement qui lui sont adossés du côté amont, assurant la liaison avec le Forum. Le tracé de la salle repose sur un plan circulaire, adossé au terrain et tronqué côté aval en bordure de la rue. Le bâtiment comprend deux niveaux. Au rez-de-chaussée bas, le magasin de sports de la station. Au rez-de-chaussée haut, la salle proprement dite. La structure est en béton armé avec cinq portiques de 8,00m environ de hauteur, 16,00m de portée et espacés de 3,60m entre axe. La salle, placée à l´étage, repose sur une dalle de béton supportée par des piliers. Les gradins sont mobiles, de type rétractable, permettant un usage polyvalent. La scène est fixe, contiguë au volume des réserves accessibles par véhicule. L´entrée du public s´effectue à proximité de la scène, au pied des gradins. Le hall est placé en contrebas de la galerie du Forum, accessible pour le public par un ascenseur et un escalier aménagés dans une travée du Forum, l´ensemble formant porche d´entrée. La toiture porte neige est en tôles nervurées sans débordement. Les façades sont recouvertes d´un bardage bois qui forme en partie supérieure acrotère. Les espaces annexes sont doubles. Les locaux techniques et les réserves pour la salle sont disposés dans un volume adossé à la partie encastrée de la salle, épousant la courbure du plan. Traitée en rampe, cette disposition permet de gravir un niveau complet et de rendre accessible la scène depuis la route, permettant l´accès à tout type de véhicules ainsi que l´aménagement des sorties de secours. Le volume est totalement enterré et ouvert sur la rue par une porte de type garage. Le hall d´entrée est disposé dans l´espace libre laissé entre la salle Pierre Lainé et le niveau inférieur du Forum, en contre bas de la galerie. Le hall dessert une petite salle annexe, totalement enterrée, dont l´implantation est liée à la disposition courbe des espaces annexes de la salle. À vocation de salle de cinéma, la petite salle est dessinée selon un plan rectangulaire dont le côté de l´entrée est tronqué, formant ainsi un évasement orientant l´agencement. Devenue discothèque, la salle a été agrandie en associant une partie des réserves voisines. L´entrée enterrée est surmontée d´un volume formant raccord entre la salle et le Forum. Ce volume est rehaussé d´un niveau pour la partie jouxtant le Forum et de deux niveaux pour la partie jouxtant la salle, accompagnant ainsi la volumétrie de l´édifice.

AppellationsPierre Lainé
Dénominationssalle de spectacle
Aire d'étude et cantonLes Karellis - Saint-Michel-de-Maurienne
AdresseCommune : Montricher-Albanne
Lieu-dit : Plan des Colonnes
Cadastre : 2009 C03 847

Le programme « salle de spectacle », comprenant une salle polyvalente et un cinéma, constitue la seconde tranche du projet du Forum. Un premier projet, dressé par l´équipe de l´A.A.M. en février 1975, prévoit deux parties distinctes. Chacune est traitée selon un volume ovale émergeant du sol, tandis que l´entrée est prévue dans un volume enterré, placée entre la galerie marchande et la salle. Le parti pris repose sur le principe d´une composition connectée à la première tranche du projet Forum. Le projet est prévu en adossement à la partie administrative et commerciale traitée en arc de cercle dont la place intérieure formerait une réplique en plein air de la salle fermée. La salle est conçue comme une salle de spectacle (et non comme une salle polyvalente), aménagée dans un volume unique. La scène est placée côté nord et adossée à une paroi vitrée. Les gradins sont fixes, orientés en direction du panorama du Mont-Blanc. L´accès des spectateurs s´effectue par le haut de la salle depuis l´entrée commune à la salle de cinéma, surmontée d´une cabine de projection. Le projet fait l´objet de plusieurs observations quant au programme et à la fonctionnalité. La clarté du plan de masse est soulignée, assurant une disposition élégante et cohérente des volumes entre eux grâce à des géométries et des dimensions différentes pour chacune des parties. Cependant, le manque de lisibilité et d´évidence pour les accès et les distributions internes est relevé. Les difficultés à distribuer les salles en utilisant les espaces résiduels laissés par les volumes aux parois courbes sont notées. Une entrée ouverte sur l´espace public de la station, face à au centre Renouveau, qui ne serait pas connectée sur la galerie commerciale, est alors suggérée. Le volume est jugé trop important. Une seconde proposition établie en mai 1975 par l´A.A.M., propose une volumétrie polygonale à facettes issue d´un plan pentagonal adopté pour chacune des deux salles, tentant d´apporter plusieurs correctifs au projet initial. La capacité de la salle est d´environ 300 places. Le projet final est établi en juillet 1977, proposant un équipement intégré associant par superposition dans un même bâtiment, la salle de spectacle au rez-de-chaussée haut et le magasin coopératif de matériels de sports au rez-de-chaussée bas. Depuis la célébration des « Trente ans des Karellis », la salle porte le nom de « salle Pierre Lainé ». La salle est livrée en 1979 et le magasin de sports ouvre la même année. La salle de cinéma, devenue discothèque, est traitée enterré, intégrée au bâtiment formant raccord entre la salle Pierre Lainé et la galerie marchande.

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1975, daté par source
Auteur(s)Auteur : Orth Jean-Gustave architecte attribution par source
Auteur : Rey-Millet Guy architecte attribution par source
Auteur : Atelier d´Architecture en Montagne
Atelier d´Architecture en Montagne
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
agence d'architecture attribution par source
Personnalité : Lainé Pierre commanditaire
Mursardoise
essentage de planches
essentage de tôle
béton armé
Toittôle nervurée, pierre en couverture
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturesterrasse
toit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours en maçonnerie
Autres organes de circulationsascenseur
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Analyse du programme. Contenu, archi, scéno, construction (AD Savoie. 8J 1532).

    Il est difficile d´imaginer la programmation culturelle de l´ensemble, en revanche des contraintes à une culture active apparaissent dans les dispositions architecturales, des manques, des [décisions] dispendieuses...

    La polyvalence n´englobe pas le cinéma, c´est une contradiction.

    Le cinéma a un très grand volume en même temps que 280 m3 sont perdus (entre le fx plafond et la toiture) ; c´est 50% de cubage en trop au total.

    Les dispositions de la salle : - axe sur un jeu frontal, ce qui est restrictif...

    - ne prêtait pas pour autant de cage de scène

    - place le public face à une baie vitrée de 100 m² avec vue sur le Mont-Blanc

    - les rapports scène-salle ne sont pas étudiés

    - les réserves sont petites, et les loges ?, les toilettes ont un emplacement de choix, elles sont grandes, le vestiaire petit ; pas de foyer ? la brasserie ne semble pas concernée par le lieu culturel, aucun lieux pour les répétitions, montages, fabriques de spectacle

    - le volume de la salle est énorme : 6000 m3 (avec 1é m de hauteur) de plus 2250 m3 sont perdus... lequel n´en demanderait pas tant.

    Les accès - pratiques - principaux du public mettent en contact directe 80 places seulement : ils ne desservent que 1/5 des places. Les 4/5 étant en « sous-sol ». C´est le parti d´une salle de plein pied avec la route de desserte (élément en marge) qui conduit à cela : on n´exploite pas le rez piétons, c'est-à-dire le forum, les cheminements inter fonctions, le niveau accès des pistes, etc...

    Quelle salle ? quelle polyvalence ?

    * Se mettre d´accord sur un programme culturel au niveau contenu/fonctionnement

    * L´inclure dans un lieu adéquat en choisissant, par exemple, parmi les types de salles suivantes :

    A. la salle est un récepteur culturel, la réprésentation domine

    B. le lieu culturel joue un double rôle : émetteur/récepteur, on y fabrique l´acte culturel

    C. le lieu doit satisfaire à A et B, c´est une combinatoire

    * Sur la base d´objectifs, par exemple (liste non limitative) :

    1. intégrer l´activité culturelle à la vie locale

    2. concevoir un loisir au service exclusif des résidents des Karellis

    3. promouvoir l´expression culturelle régionale

    4. créer une structure culturelle capable de jouer un rôle d´échange, d´accueil, de diffuseur

    5. favoriser la participation collective à la création et à la communication culturelle

    6. diversifier les modes de « fabrication » culturelle

    7. développer la diffusion des manifestations exogènes (spectacles, produits finis)

    8. privilégier (intéresser...) la (ou les) tranches d´âges dominantes dans le « village »

    9. mettre en relation toutes les tranches d´âges

    10. hiérarchiser les équipements en typifiant leur animation, leur fonction propre

    11. substituer à une implantation ségrégative des fonctions une organisation intégrée

    12. scénariser - animer - les espaces de transit

    13A. le complexe culturel est un outil de travail ouvert et organisé. 13B fermé

    14A. cloisonnement des disciplines culturelles et connexes. 14B depuis le point zéro rechercher les inter relations

    Classer les objectifs par famille (crédibilité culturelle)

    Par exemple : à la combinatoire B + C correspond les objectifs 1, 4, 5, 6, 9, 11, 12, 13A, 14B

    Amender - s´il le faut - en formulant sous forme d´objectifs ou sous-sobjectifs

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 6J 1532-1537 (1974-1985)

Documents figurés
  • Analyse du programme. Plans, esquisses (AD Savoie. 6J 1532).

  • Savoie. Commune de Montricher-Albanne. Station Les Karellis. Maître de l'ouvrage Association Renouveau. Les Karellis. Salles de spectacle. Atelier d'architecture en Montagne, 13 juin 1975. 1 : 100 (AM Montricher-Albanne) Plan niveau Forum Plan niveau haut

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Lyon-Caen Jean-François - Salomon-Pelen Catherine - Chalabi Maryannick