Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Dossier IA00141303 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

la Région Rhône-Alpes a en charge 273 lycées publics dont la répartition sur le territoire est étroitement liée à sa géographie et à sa démographie. Ils se concentrent essentiellement autour des grandes zones urbaines et dans les bassins d'emploi. En zone rurale ou de montagne, ils sont moins nombreux et plus dispersés. La spécificité des enseignements dispensés dans les établissements à orientation professionnelle, technique ou agricole, est en outre liée au contexte économique du territoire sur lequel ils sont implantés. Leur implantation est également liée à des données d'ordre historique et politique. Les premiers établissements d'enseignements supérieurs apparaissent dès le 16e siècle, avec les collèges de Tournon (Tournon-sur-Rhône, Ardèche, 1538) ou de la Trinité (Lyon, 1527). Essentiellement tenus par des ordres religieux (jésuites ou oratoriens), ils se multiplient au 17e siècle, à la suite de la Contre-Réforme ; leur nombre reste à peu près stable jusqu'à la Révolution. La création des lycées par la loi du 1er mai 1802 (11 floréal an X) va entraîner une croissance notable des constructions, qui prendront un nouvel essor sous la IIIe République. Les municipalités vont jouer un rôle prépondérant dans cet essor, avec lequel va se mettre en place un certain nombre de principes constructifs qui domineront l'architecture scolaire jusqu'à l'apparition du mouvement moderne.

A la suite de deux premières campagnes d'inventaire, qui se sont déroulées de 2009 à 2011 puis entre 2012 et 2015, quelques ensembles ont déjà pu être définis et étudiés :

- D'anciens collèges de Jésuites pouvant constituer un objet d'étude cohérent du point de vue de la conception des bâtiments.

- D'anciens séminaires ou petits séminaires, déjà affectés à l'enseignement mais qui en raison de leur changement d'affectation ont dû adapter leurs locaux à leur nouvelle destination.

- Des lycées, de filles ou de garçons, construits à partir de la 3e République.

- D'anciennes demeures ou domaines privés transformés en établissements d'enseignement.

- Des édifices contemporains dont l'étude pourrait être axée sur la nature des programmes architecturaux conduits par la Région,traduction de l'évolution des politiques pédagogiques et territoriales.

Aires d'études Rhône-Alpes

Références documentaires

Bibliographie
  • Lycées, lycéens, lycéennes : deux siècles d'histoire / sous la direction de Pierre Caspard, Jean-Noël Luc et Philippe Savoie. Lyon : INRP, 2005. 1 vol. (501 p.) ; 24 cm

  • CHÂTELET, A.-M. L'architecture scolaire, in COUDETTE, j.-F., FIGEAC-MONTHUS, M., Sur les traces du passé de l'éducation. Pessac : Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine, 2014, p. 55-72

  • TROGER, Vincent. L'histoire de l'enseignement technique : entre les entreprises et l'Etat, la recherche d'une identité. Histoire, économie et société, 1989, vol. 8 n° 4, p. 593-611 (www.persee.fr/doc/hes_0752-5702_1989_num_8_4_2375)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Inventaires de lycées de la région Rhône-Alpes : Gabriel-Faure à Tournon-sur-Rhône, La Martinière à Lyon, Champollion à Grenoble, Plaine de l'Ain à Ambérieu-en-Bugey (2009-2011) ; Jean-Puy à Roanne, Claude-Fauriel à Saint-Étienne (avec Frederike Mulot), Claude-Berthollet à Annecy, Claude-Vaugelas à Chambéry, Olivier-de-Serres à Aubenas, Émile-Loubet à Valence, Robert-Doisneau à Vaulx-en-Velin (avec Frederike Mulot), Pierre-du-Terrail à Pontcharra (avec Frederike Mulot).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Guégan Catherine