Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Précieux

Dossier IA42001350 réalisé en 2006

Œuvres contenues

Aires d'études Montbrison
Adresse Commune : Précieux

Le territoire de la commune de Précieux a livré un important matériel archéologique. Un rapport du GRAL (Groupe de Recherches Archéologiques de la Loire) de 2004 a fait le point sur les découvertes anciennes et les a enrichies de nouvelles prospections : de nombreux gisements ont été mis au jour, allant de l´époque préhistorique au Bas-Empire et à l´époque médiévale. Le rapport met en avant la présence, à Ruffieu, de l´un des rares gisements de silex de la plaine du Forez ; il indique que l´âge du Bronze est particulièrement représenté dans les découvertes, surtout le long de la rivière Curraize ; il rappelle enfin que le nom de la commune et de plusieurs de ses hameaux (Ruffieu, Janieux...) peuvent être mis en relation avec des patronymes gallo-romains. Un tracé de la voie Bolène passait d´ailleurs à l´ouest de la commune : une borne miliaire datée de 236 AD aurait été découverte près du lieu-dit Poulailler (puis remployée dans une maison à Moingt). A l´époque médiévale, la paroisse est divisée en plusieurs seigneuries : la seigneurie de Précieux (voir le dossier Village), la seigneurie de Curraize (voir le dossier Maison forte, puis demeure, dite château de Curraize), ces deux entités étant réunies au milieu du 14e siècle, et le fief de Mécilleux (ou Messilleu, Méssilieux...), que le comte de Forez aurait donné en 1154 aux hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (Rochigneux, p. 33 ; voir 1ère ferme de la Pompée, étudiée). Une borne de limite entre les territoires dépendant des hospitaliers et ceux dépendant de l´abbaye de Saint-Romain-le-Puy a été retrouvée enterrée dans le sol de la parcelle 2003 ZO 43 aux Bichaizons (fig. 2). En forme de tronc de pyramide, en granite (h = 59, la = 32, pr = 20), elle porte la crosse de l´abbé de Saint-Romain-le-Puy sur une face (et devrait porter la croix des hospitaliers sur l´autre ; voir Verrier, Villermet, 2004, p. 57). Le cadastre de 1809 représente un curieux pigeonnier entouré d´un fossé circulaire, en eau, que l´on peut mettre en relation avec le fief de Mécilleux et la "tour carrée en ruine de l'annexe [de la commanderie des hospitaliers] de Messilieu" (AD Rhône, H 138) : ... ; (fig. 1), mais il n´en subsiste aucun vestige. Un étang aurait existé à Messilieux dès 1314 ; il n´existe plus mais chaussée, plantée de chênes, est encore visible (Degorce). L´extrémité orientale de la paroisse dépendait enfin de la châtellenie royale de Sury-le-Comtal. Le comte de Forez y crée un fief qu´il donne au début du 13e siècle aux religieuses de l'abbaye cistercienne de la Seauve-Bénite (Haute-Loire ; voir la Seauve, ferme, repérée). Enfin, en 1338, le comte de Forez entreprend la création de l´étang dit du Comte (voir Verrier, Villermet, 2004, p. 55 et Rochigneux, 1922, p. 50-51) Dès 1692, l´enquête de l´intendant Lambert d'Herbigny montre l´installation de la grande propriété dans la commune et affirme que 24 domaines isolés auraient été constitués par des propriétaires aisés qui ont racheté les terres des habitants appauvris par les guerres et les disettes (cité par Rochigneux, 1922, p. 22). En effet, la bourgeoisie d´office de Montbrison accroît son patrimoine foncier aux 17 et 18e siècles, surtout dans la plaine (Moingt, Savigneux, Précieux, Mornand), amorçant la consitution des grandes propriétés caractéristiques de cette zone (Gerest). On retrouve parmi ces propriétaires les noms de grandes familles de la plaine : Chirat de Montrouge (à Azieux, la Sauzée et la Pommière), puis La Pierre de Saint-Hilaire (à la Pompée / Mécilleux), puis, en 1789, Souchon (Mécilleux), la Tour (Mécilleux), de Meaux (la Sauzée), Thoynet de Bigny (les Jacquets), Semenol (la Croix d´Or), Chappuis de Maubou et du Bouchet (domaines non localisés) ; à ces propriétaires civils s´ajoutent les principaux établissements religieux de Montbrison : hospitaliers (Mécilleux), ursulines (la Cotille et le Poulailler), visitandines (Mécilleux) (Rôle de supplément d´impôt pour les privilégiés, 2e semestre 1789, cité par Rochigneux, 1922, p. 22). Sur la carte de Cassini, des hameaux sont représentés à Mécilleux (Meissilieu), Curraize, le Poulailler, les Bichaizons (mais au nord-est du hameau actuel), les Rapeaux (les Rameaux), la Sauzée et Azieux ; des maisons figurent aux lieux-dits les Tourettes-basses, la Cotille, la Vue, la Croix d'Or, les Marais, la Pommière, les Jacquets, les Roussets, Janieux. Au 19e siècle, cette structuration du territoire perdure, même si la majorité des domaines change de main : T. Rochigneux explique que "nombre de domaines de produit ou d´agrément ayant passé de leurs possesseurs anciens plus ou moins fortunés entre les mains de riches industriels ou commerçants des régions stéphanoise ou lyonnaise, ceux-ci ont fait affluer sur Précieu des capitaux que d´ingénieuses méthodes d´exploitations empruntées à d´autres contrées ont su rendre très rémunératrices" (p. 10). L´agriculture bénéficie à partir de la toute fin du 19e siècle de l´arrivée du canal du Forez, qui permet en particulier la création de prés irrigués où se développe l´élevage, de bovins mais aussi de chevaux ; l´élevage de chevaux de course et de loisir est encore bien vivant dans la commune (fig. 3). Un autre propriétaire important développe son emprise dans la commune entre le 19e siècle et le milieu des années 1970 : l´Hôpital de Montbrison, qui possède les domaines (repérés ou étudiés) de Janieux (legs Poncet, 1790), des Roussets (legs Gérentet, 1840) et de la Nouvelle Pommière (vente Lachèze-Bret, 1870), dotés dans la 2e moitié du 19e siècle de vastes bâtiments.

Précieux est située dans la plaine du Forez (fig. 4, 5). Le paysage est caractérisé par la présence de cours d´eau : la Curraize et la Mare (dont le confluent est situé à l´extrême est de la commune), et les biefs de Curraize et de Mécilleux. Les ponts, passerelles (étudiées) et gués nécessaires pour les franchir sont des éléments caractéristiques du patrimoine communal. À la fin du 19e siècle, le canal du Forez s´ajoute à ces cours d´eau ; mais seule la boucle que forme le canal autour de la côte des Tourette est encore visible, les artérioles qui parcouraient la commune ayant été couvertes. La commune présente un des rares affleurements de pierre calcaire des environs. De qualité moyenne, ce calcaire a été exploité essentiellement à l'époque médiévale ; il a été employé dans deux édifices de la commune : l'église paroissiale (portail) et la maison forte de Curraize (étudiés ; voir aussi Rochigneux, Bull. Diana, 1889-1890). L´habitat de la commune est dispersé et semi dispersé : en dehors du bourg et de ses extensions le long des routes qui le traversent, et des constructions récentes de la Cotille ou le la Volière / le Sabot, le seul vrai hameau est celui d´Azieux, à l´extrémité est de la commune, qui a compté deux cafés et bénéficié au début du 20e siècle d´une école. Les autres lieux-dits sont constitués d´une seule grosse ferme (Sainte-Agathe, les Jacquets, la Croix d´Or ; deux fermes à la Pompée ou la Sauzée), ou de plusieurs petites fermes résultant de la subdivision d´une parcelle initiale (les Bichaizons, Grange-Piney). Les grandes fermes isolées sont représentatives du type des fermes de la plaine du Forez, avec une grande cour fermée et un logis où l´habitation du fermier ou granger est limitée au rez-de-chaussée, l´étage étant dévolu au grenier. Le pisé est largement utilisé dans les constructions, mais n´exclue pas le moellon de granite.

Annexes

  • Compléments d'historique et de description pour la commune de Précieux

    Compléments d'historique pour la commune de Précieux : éléments connus par la documentation :

    - "croix de Sainte-Agathe", dessinée sur le cadastre de 1809, non vue lors de l'enquête de terrain : à l'angle des parcelles 334, 334 bis et 335, près de la limite de commune (avec Montbrison). Mentionnée par les terriers médiévaux : "croix d'Ambrion" ou "Croix Sainte-Agathe" et située en haut de la colline, elle était sur un tracé de la voie Bolène (Verrier, Villermet, 2004, p. 58).

    - "fût incomplet d´une croix du 16e siècle" mentionné à la Seauve (Rochigneux, 1922, p. 42)

    - bâtiments représentés sur le cadastre de 1809 et disparus : Les Raffarts, A 181 maison ; A 180 pigeonnier ; A 179 vigne et jardin ; propriété d´Antoine Dalicourt.

    - pigeonnier et moulin-tuilerie mentionnés à la Seauve (Rochigneux, 1922, p. 42)

    - Propriétés de la fabrique de Précieux : la série O :1128 (AD Loire) contient quelques documents décrivant des maisons léguées à la fabrique de Précieux, qui n´ont pu être identifées à des constructions existantes.

    *17 janvier 1813. André Thivel lègue par testament du 20 février 1812 une maison et dépendances à la fabrique de Précieux, à charge de messes (copie des minutes du secrétariat d´état aux cultes déposées aux archives de la Loire).

    *14 novembre 1834. Procès-verbal fait par monsieur Levelu, propriétaire et entrepreneur en la ville de Montbrison, à la demande de Lhote, trésorier de la fabrique de Précieux, pour reconnaître les réparations qui ont été faites dans la maison, grange et écurie qui a été donnée par M. le curé de Brigne ancien curé.

    Savoir : petit dépôt de gauche (15x4 m) en entrant à la cour ; écurie (13x3 et 3 m) ; toiture de la maison (14x4 et 5 m) ; écurie entre la maison et la grange (3x2+2) ; dans la cuisine une croisée bois dur 130x95 cm, 6 carreaux ; autre croisée 45x100, 8 petits carreaux. Crépissage autour du foyer ; morénage du grenier. Mur de clôture de la cour, mur de clôture de la basse-cour au dehors.

    Mention ajoutée sur le document : "On noret put léser séréparation pour plutar ayan lesser tonber une maisson et écurie et four situé au lieu des rapo meme commune maisson apartenent a la fabrique [sic]".

    Etat estimatif d´une maison tombée en ruine et écurie et four au lieu des Rapeaux. Il est impossible de la réparer sans la construire de neuf. Maison de 8x5 m au sol ( ?) ; petite écurie à côté de la porte à droite (5x2,5 m, écroulée), autre écurie du côté du midi (4x3,30, réduite aux fondations ; le four n´est plus en état de marche. Verchère joignant la maison.

    Ces deux biens appartiennent à la fabrique.

    Compléments de description pour la commune de Précieux :

    Bâtiments et fermes non repérés :

    1986 B2 414, le Sabot : ancienne ferme à bâtiments disjoints.

    1986 C1 71, Grange Neuve : grange-étable isolée, cave isolée (en limite de commune ; fig. 8, 9). Pisé (soubassement galets), enduit, encadrements en brique, toits à longs pans en tuile creuse. Cave voûtée semi-enterrée. Fin 19e siècle.

    1986 D1 462, la Vue : ancienne ferme (fig. 7). Parcelle bâtie en 1809 : sur l'Etat de section de 1827, parcelles D 120 (bâi), D 119 (jardin), D 123 (péchoire), D 115 (mare). Logis de proportions très hautes (un étage, un étage de comble), toit à croupe et génoise sur deux côtés. Dépendances très reméniées. Puits.

    2003 ZB 17, 22 (1809 A 76) Mécilleux. Ancienne ferme, en pisé, 1ère moitié 19e siècle ; agrandie. Logis en RDC (surélevé). Vaches à lait. Cave de plein pied (pressoir roulant). Vigne au Cluzel, avec une loge (simple abri, en pisé, démolie). Dénaturée. Activité arrêtée dans les années 1980. DPP p. 79.

    2003 ZN 32 : ancienne ferme à bâtiments en ligne (logis à trois travées, séparé de l'étable par la travée d'engrangement).

    1809 D 1 à 5 ; 2003 ZO 42, 43, 44 : hameau des Bichaizons constituté par la division de la parcelle 1809 D1 (qui a quatre propriétaires dès 1827). 3 fermes à bâtiments en ligne recensées : 2003 ZO 44 (à l'origine, logis avec aître en façade et pas d'escalier intérieur ; le logis a été rehaussé et l'aître démoli dans les années 1920) ; 2003 ZO 42 (fig. 10, 11) : ferme construite en 1876 sur l'emplacement du jardin 1809 D 8) ; 2003 ZO 43 (avec four à pain) ; 2 puits. Voir Découverte... n°5, p. 101-104.

    Détail d'une clef en bois dans le mur nord de 2003 ZO 42 (fig).

    Puits recensés :

    1986 D1 170, la Vue : puits casquette

    1986 D1 631, la Vue : puits obus

    2003 ZB 7, la Pompée : puits obus (commun) (fig. 12)

    2003 ZC 39, les Marais : puits obus (fig. 13, 14)

    2003 ZC 61, la Croix des Rapeaux : puits obus (fig. 15)

    2003 ZO 43, les Bichaizons : puits (fig. 16)

    Le cimetière (les Baluzes, 2003 ZE 44 ; fig. 17) :

    Le déplacement du cimetière, situé autour de l´église paroissiale, est projeté dès 1832 : ce cimetière n´est plus entretenu, en particulier son mur de clôture, qui s´effondre, mais un terrain pour implanter le nouveau cimetière n´est acquis qu´en 1845. Le plan en est établi par Antoine Durand (membre du conseil municipal) et les travaux sont faits par Annet Mordon (ou Mourdon), maître maçon à Montbrison ; la délibération du conseil municipal du 13 avril 1845 prévoit en outre d´ acheter une croix (repérée) et "la pierre de taille du portail". Le nouveau cimetière est béni en janvier 1846.

    Portail du cimetière : piliers en ciment moulé, décor de bossages. Vantaux en fer : partie basse plein en tôle de fonte avec des croix dessinées par des carrés de fer forgé appliqués, extrémités ornées de volutes et flammes ; partie supérieure ne grille à barreaux terminés par des flammes. Au sommet du faux dormant : croix en carrés de fer forgé, extrémités à rosaces, motif en fonte à la croisée (volutes, feuilles), décor de volutes, torsades.

    École primaire mixte de hameau d´Azieux (1986 C1 183 ; non repéré) :

    La création d´une école de hameau est régulièrement demandée par les habitants à partir de 1898. Le conseil municipal vote d´abord contre, puis finit par céder en 1900 : l´école doit être installée dans un immeuble loué à Giraudon, fermier à Goutteland (Saint-Romain-le-Puy), qui comprend "deux pièces au rez-de-chaussée, deux chambres au premier étage, et un grenier au-dessus, une grange pouvant servir de préau, divers petits bâtiments pouvant servir de cabinets d´aisance et de dépôt, une cour et un jardin". Des travaux sont réalisés et du mobilier acheté en 1902. En 1908, le conseil décide de construire une école et achète un terrain situé en face de l´école existante. Les plans sont dressés le 10 novembre 1908 par Joseph Bernard, architecte en chef du département de la Loire (14 500 F). Un traité de gré à gré est conclu pour la construction avec Alexandre Mauvernay, entrepreneur à Saint-Galmier ; le décompte définitif des travaux est réalisé en juin 1913. L´école est fermée en 1960. Le bâtiment est vendu en 1982.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série O : 1128. Commune de Prétieux. Délibération du conseil municipal du 7 mai 1837. Une partie des murs du cimetière s´est écroulé depuis peu de jours... On a négligé jusqu'à ce jour d´entretenir cette clôture parce que le cimetière placé autour de l´église et a proximité des maisons du village est contraire au règlement de police et de salubrité.

  • AD Loire. Série O : 1128. Prétieux. Délibération du conseil municipal du 16 janvier 1845. Vote l'acquisition de 2000 mètres carrés de terrain appartenant aux mariés Denis Giraud et Marie Brunel, pour servir de cimetière, au prix de 600 F. Vote de 150 F pour l'acquisition d'une croix au cimetière.

  • AD Loire. Série O : 1128. Commune de Prétieux. 30 janvier 1846, lettre du maire au préfet. "Le nouveau cimetière de la commune a été béni lundi dernier, avec la plus grande pompe".

  • AD Loire. Série O : 1128. Commune de Prétieux. 8 février 1846, lettre du maire au préfet. Réception définitive du nouveau cimetière. M. Durand, architecte qui a assisté à la visite et qui devait rédiger le procès verbal de réception, a été forcé de s´absenter et n´a pas eu le temps de remplir cette formalité. Traité passé de gré à gré avec le sieur Mourdon, entrepreneur à Montbrison, du 13 avril 1845. La totalité des travaux était fixée à 1280 F. Il a été nécessaire de construire un hangar qui n´était pas compris dans le devis et qui a coûté 30 F, soit un coût de 1310 F. L´acquisition du terrain se monte à 2020 F.

  • AD Loire. Série 2E : 794. Registre de délibérations de la commune de Précieux (déposé). 17 prairial VIII-30 juillet 1837. Délibération du 17 juin 1832. Demande de secours pour travaux urgents : achat d´une parcelle de terrain pour faire un nouveau cimetière, l´actuel étant situé autour de l´église, au milieu du bourg donc contraire à la salubrité. L'emplacement n'est pas choisi, mais coût estimé de 2500 F.

  • AD Loire. Série 2E : 795. Prétieux. Délibérations du conseil municipal du 21 juillet 1839 au 12 août 1860. Délibération du 13 avril 1845. Construction du nouveau cimetière. Vérification du devis des travaux de clôture établi par M. Durand, architecte et membre du conseil municipal de Prétieux. Traité de gré à gré avec Annet Mordon, maître maçon à Montbrison (1280 F). Les habitants ont déjà transporté sur place la moitié des matériaux nécessaires. Il faut encore payer le transport de 40 m3 de pierre de Moingt (200 F). Il faut acheter une croix et la pierre de taille du portail. Demande de secours au préfet qui doit apprécier la bonne volonté des habitants et les efforts de la commune pour ses passerelles et pour le pont de Brioude sur la route de Saint-Galmier.

  • AD Loire. Série 2E : 796. Prétieux. Délibérations du conseil municipal du 30 septembre 1860 au 25 novembre 1894. Délibération du 22 avril 1894. Le maire expose à l´assemblée communale qu´il résulte de renseignements recueillis que le projet de construction de la branche du canal du Forez dite de Poncins et ses sous-artères dénommées de Prétieux, Messilleux, Cromeirieux, Grézieux, Fontanes, Sauvigneux, Péroche, Chalain-le-Comtal, vient d´être soumis à l´approbation de M. le Ministre de l´agriculture en vue de la prochaine exécution des travaux.

  • AD Loire. Série 2E : 797. Précieux. Délibérations municipales du 30 décembre 1894 au 8 août 1912. Délibérations du 2 septembre 1898. Une pétition des habitants du hameau d´Azieux demande la création d´une école mixte dans ce hameau. Le conseil attend de nouvelles instructions de la sous-préfecture pour statuer.

  • AD Loire. Série 2E : 797. Précieux. Délibérations municipales du 30 décembre 1894 au 8 août 1912. Délibérations du 24 juin 1900. Renouvellement de la demande de création de l´école mixte de hameau à Azieux. Après vote du conseil, approbation du projet. Le maire propose l´immeuble Giraudon, situé au centre du village, il comprend deux pièces au rez-de-chaussée, deux chambres au premier étage, et un grenier au-dessus, une grange pouvant servir de préau, divers petits bâtiments pouvant servir de cabinets d´aisance et de dépôt, une cour et un jardin. L´immeuble fraîchement réparé pourrait être loué au prix annuel de 180 F.

  • AD Loire. Série 2E : 797. Précieux. Délibérations municipales du 30 décembre 1894 au 8 août 1912. Délibérations du 2 février 1908. Le sous-Préfet demande la construction d´une maison d´école au hameau d´Azieux. Le conseil, considérant qu´il est urgent de construire un tel édifice, se met à la recherche d´un emplacement.

  • AD Loire. Série 2E : 797. Précieux. Délibérations municipales du 30 décembre 1894 au 8 août 1912. Délibérations du 7 octobre 1908. Le terrain choisit est au milieu du hameau, exactement en face de la maison louée par la commune et où se trouve l´actuelle école. Promesse de vente d´un terrain pour 800 F, section C 1274.

  • AD Loire. Série 2E : 797. Précieux. Délibérations municipales du 30 décembre 1894 au 8 août 1912. Délibérations du 19 novembre 1908. Le maire présente les plans et devis dressés par M. Joseph Bernard, architecte en chef du département de la Loire, pour la construction d´une maison d´école à Azieux Le montant prévisionnel s´élève à 14 500 F. Plans dressés le 10 novembre 1908.

  • AD Loire. Série 2E : 797. Précieux. Délibérations municipales du 30 décembre 1894 au 8 août 1912. Délibérations du 4 juillet 1911. Le 11 juin dernier, l´adjudication de l´école mixte d´Azieux n´a pas eu lieu faute de soumissionnaires. Un traité de gré à gré est conclu entre la mairie et M. Mauvernay Alexandre, entrepreneur à Saint-Galmier. M. Bernard architecte

  • AD Loire. Série 2E : 798. Prétieux. Délibérations du conseil municipal du 3 novembre 1912 au 21 septembre 1933. Délibération du 15 juin 1913. Décompte définitif des travaux pour la construction de l´école d´Azieux, reliquat de 275 F.

  • Bibl. Diana, Montbrison. Série 1F 42, n°160 : Montbrison. Pièce n° 58 : Commanderie de Saint-Jean-des-Prés.

    Copie de Inventaire sommaire des Archives départementales du Rhône, t 1, p. 118 série H : 138. Visite des commanderies de la langue d’Auvergne, 1615-1616. Commanderie de Montbrison (f°53).

    Le texte cite :

    - la chapelle Saint-Jean-des-Prés "a retable en platte peinture de la Décollation de saint Jean Baptiste… dans la nef, y en a un autre autel avec deux sépulchres relevez en bosse, où sont les armoiries de plusieurs commandeurs… calice aux armes du commandeur de la Salle… un plat de bois où est l’effigie du chef de saint Jean Baptiste…"

    - la "maison de la commanderie", cure, moulins, grange du Pym, rentes, péage de Moingt ; granges de la Chaux et Mornant ; prés, bois, étangs, pré Fenoliouze, prairie de Saint-Paul, maison, dîme, vignoble de Ruffieu.

    - membre de Château le Bois (…)

    - métayerie du temple de Lians.

    - membre de L’Hôpital-le-Grand : église, ruines du château, pré du commandeur, terre du pré des Bœufs, bois, terre aux Roches, à l’Hôpital, aux Appraux, pré du Raveau, terre du Moulard.

    - annexe de Messilieu : tour carrée en ruine…

    B Diana Montbrison : 1F 42 160
Documents figurés
  • [Tableau d'assemblage] du plan parcellaire de la commune de Précieux [Plan cadastral de la commune de Précieux]. / Reboul (géomètre) ; Coignet (géomètre) ; Boisboissel de (ingénieur). 1 dess. : mine de plomb, encre noire, lavis gris, jaune, bleu et rose sur papier. Echelle 1:10000. 1809. Suite du cartouche : "canton de St Rambert, arrondissement de Montbrison, département de la Loire. Terminé sur le terrain le 12 août 1809, sous l´administration de Mr Ducolombier préfet, Mr Goulard de Curraise maire, et sous l´administration de Mr Payan Dumoulin directeur des contributions, Mr Deboisboissel ingénieur vérificateur, MM. Reboul et Coignet géomètres". AD Loire, 1682VT15_35.

  • Précieux. Section A de Meicilleux en une feuille [Plan cadastral de la commune de Précieux]. / Reboul (géomètre). 1 dess. : mine de plomb, encre noire, lavis bleu, bistre et rose sur papier. Echelle 1:5000. [1809]. AD Loire, 1682VT15_36.

  • Précieux. Section B dite du Bourg en une feuille [Plan cadastral de la commune de Précieux]. / Coignet (géomètre). 1 dess. : mine de plomb, encre noire, lavis bleu et rose sur papier. Echelle 1:5000. [1809]. AD Loire, 1682VT15_37.

  • Plan de la section C dites d´Azieux. Commune de Précieux [Plan cadastral de la commune de Précieux]. / Coignet (géomètre). 1 dess. : mine de plomb, encre noire, lavis bleu et rose sur papier. Echelle 1:5000. [1809]. AD Loire, 1682VT15_38.

  • Plan de la section D dite des Bichezons de Précieux [Plan cadastral de la commune de Précieux]. / Coignet (géomètre). 1 dess. : mine de plomb, encre noire, lavis bleu et rose sur papier. Echelle 1:5000. [1809]. AD Loire, 1682VT15_39.

Bibliographie
  • DEGORCE, Jean-Noël. Les milieux humides dans la Loire. Saint-Etienne : Publications de l´Université de Saint-Etienne, 1995. (Centre d´études foréziennes ; thèse de doctorat de géographie, Saint-Etienne : Université Jean-Monnet, 1991)

  • DUFOUR, J.-E. Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire. Mâcon : imprimerie Protat frères, 1946.

    col. 764-765
  • GACON, Marie-Claude. BRUNET, Frédéric. FLACHAT, Jean. Et alii. Découverte et patrimoine de Précieux. [Article principal : les écoles de la commune]. Bulletin de l'association Découverte et patrimoine de Précieux, n°1, 2002

  • GACON, Marie-Claude. BRUNET, Marie-Laure. Et alii. Découverte et patrimoine de Précieux. [Les fermes de la commune]. Bulletin de l'association Découverte et patrimoine de Précieux, n°5, 2006

  • GEREST, Henri. Ainsi coule le sang de la terre... Les hommes et la terre en Forez - XVIIIe-XXe siècles. Saint-Etienne : Université de Saint-Etienne, 2005

    p. 18, 19
  • ROCHIGNEUX, Th. Notes et matériaux pour servir à la monographie de Précieu (Loire). Nice : imprimerie du patronage Saint-Pierre, 1922

  • VERRIER, Jacques. VILLERMET, Daniel. Bilan des prospections sur la commune de Précieux. Bulletin du GRAL, n°15, 2005

    p. 37-60
Périodiques
  • ROCHIGNEUX. Des matériaux employés, aux diverses époques du moyen-âge, dans la construction des édifices publics de la région Montbrisonnaise. Bulletin de la Diana, t. V, octobre 1889-janvier 1890

    p. 165-172
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry