Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Leigneux

Dossier IA42001169 réalisé en 2001

Fiche

Aires d'études Boën - Sail-sous-Couzan
Adresse Commune : Leigneux

Les vestiges archéologiques mis au jour sur la commune sont rares. L'occupation humaine se développe essentiellement à partir de l'installation du prieuré de bénédictines (11e siècle). A la Révolution, la commune de Leigneux est détachée de celle de Trelins, unique paroisse à l'origine. la paroisse de Leigneux n'est fondée qu'en 1829. Un cimetière est aménagé à l'extérieur du bourg dès 1803 (agrandi en 1873, plan de l'agent voyer Gaudard, et 1903, plan de l'agent voyer Lyonnet). Une école est fondée dès 1827 (religieuses de l'Instruction du Puy, puis de l'Enfant-Jésus de Claveisolles). En 1884, la commune achète une 2e maison pour dédoubler les écoles (filles, avec un projet de l'agent voyer Morlay, et garçons, étudiée) réunies dans le 3e quart du 20e siècle.

Sites de proctection site inscrit

La commune de Leigneux est située dans la boucle que fait le Lignon, entre Boën et Sail-sous-Couzan, autour d'une éminence boisée (une scierie est créée au 19e siècle au Garet). Le bourg est implanté en bordure de celle-ci, au nord, à proximité de la route Lyon-Clermont. A proximité se sont développés les hameaux de Lardy, autour d'un moulin (minoterie) établi sur un bief du Lignon, et du Garet, plus récent. Les autres écarts sont plus éloignés du bourg, subissent de ce fait l'attraction des villages voisins : Trelins pour le Bruc et les Junchuns, Boën pour Chozieux et le Mas. La commune est située à l'extrémité nord du coteau viticole, et l'exploitation de la vigne tenait une part importante dans les activités agricoles.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Monnet Thierry