Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Chevaline

Dossier IA74001729 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Aires d'études Pays de Faverges et du Laudon
Adresse Commune : Chevaline

Les vestiges gallo-romains découverts au début du XXe siècle au hameau de Loche sont à ce jour les plus anciennes traces d´occupation connues sur le territoire de Chevaline. L´église du village est citée pour la première fois en 1145 dans une bulle du pape Eugène III confirmant le patronage de la paroisse par le prieuré de Talloires. Le village, relativement petit (onze feux en 1443) et de faible revenu, peine à entretenir son église comme l´atteste les visites pastorales des XVe, XVIe et XVIIe siècles qui insistent toujours sur l´état de délabrement de l´édifice et enjoignent les habitants à entreprendre des travaux. En 1803, la paroisse de Chevaline est définitivement supprimée et unie à celle de Doussard. Bien que faisant partie, avec Doussard et Lathuile, de la seigneurie du Ruange qui appartient au comte de Duingt, l´essentiel des terres de la paroisse appartiennent à différents monastères. En effet, au XIIIe siècle, les alpages du col de Chérel sont cédés par Raymond de Duingt à l´abbaye de Hautecombe tandis que ceux situés sous la montagne du Trélod sont cédés à la chartreuse d´Aillon. Cette dernière possède d´ailleurs près de 50 % du territoire de Chevaline au XVIIIe siècle. Le reste des alpages de la montagne du Charbon est pour l´essentiel partagé par les communautés de Chevaline, Doussard et Lathuile qui englobe jusqu´au XVIIIe siècle Entrevernes. Par ailleurs, les habitants des hameaux de Vesonne, le Villard et Mont-Bogon sur Faverges ont des droits de pâture au Planay. En 1772, s´ouvre un long procès entre les différentes communautés villageoises ayant des droits d´alpage sur la montagne du Charbon. Le procès prend fin en 1837 avec le partage de la montagne. Longtemps sous exploitée la forêt de la Combe d´Ire abrita les derniers ours de Haute-Savoie et c´est sur le territoire de Chevaline qu´est abattu le dernier d´entre eux le 19 décembre 1893. Cette forêt alors quasiment vierge devient une richesse pour la commune qui bénéficie à partir de 1937 d´une route forestière aménagée par les eaux et forêts.

Sites de proctection parc naturel régional

La commune de Chevaline s´étire du sommet de la montagne du Trélod (2 181 m) jusqu´à la plaine de Doussard entre les crêtes de la montagne du Charbon et le fond de la Combe d´Ire. Une très large part du territoire communal est donc constituée des forêts de la Combe d´Ire et des alpages de la montagne du Charbon (la Combe, le Charbon, le Rosay, le Planay, Charbonnet). L´habitat et les cultures sont donc confinés à un petit plateau surplombant la plaine de Doussard au nord de la commune. L´orientation nord de la commune et l´humidité apportée par l´Ire ne sont pas propice à la vigne, toutefois les prairies sont souvent plantées d´arbres fruitiers (pommiers, poiriers, pruniers etc). Presque toute la population est concentrée au chef-lieu qui s´étire sur le rebord du plateau. En dehors du chef-lieu on ne compte que deux anciennes fermes à Loche, un ancien battoir en limite avec le hameau d´Arnand (commune de Doussard), une ancienne ferme en limite avec le hameau de Vers le Moulin (commune de Doussard) et trois anciennes fermes en limite avec le hameau de Marceau-dessus (commune de Doussard).

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie. Série E Dépôt : 111/4 D1. Procès du partage des communaux et de la montagne du Charbon entre les communes de Lathuile, Doussard, Chevaline, Entrevernes et les hameaux de Faverges 1772-1837

Bibliographie
  • MARIOTTE, Jean-Yves, BAUD Henri, CHALLAMEL, Jean-Bernard, et al. Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et le lac d'Annecy. Roanne : Horvath, 1981. 672 p. ISBN 2-7171-0200-0.

    p. 302-303
  • DURET, Michel, PICCAMIGLIO, Alain. Faverges et son canton. Ingersheim : ed. Delta 2000, 1991. 32 p.

  • DABUROND, Agnès, VALET, Cédrik. Pays du lac d'Annecy et du Laudon. Le Châtelard : ed. Parc Naturel Régional du Massif des Bauges, 1999. Collection Chemins du Patrimoine. 33 p.

  • DURET, Michel. Au pays de Faverges. Joué-lès-Tours : ed. Alan Sutton, 1998. Collection Mémoire en images. 128 p. ISBN 2-84253-180-9.

  • RAMELLA-PEZZA, Albert. Le bassin favergien. Saint-Cyr-sur-Loire : ed. Alan Sutton, 2007. Collection Mémoire en images. 160 p. ISBN 978-2-84910-590-0.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Monnet Thierry - Daviet Jérôme