Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune d'Arthun

Dossier IA42001024 réalisé en 2001

Fiche

Aires d'études Boën - Sail-sous-Couzan
Adresse Commune : Arthun

Les fouilles archéologiques du 19e siècle ont exhumé des tegulae chez Platon, aux Bessets, au Solat, à Biterne, à Beauvoir, au cimetière du bourg, à l'Annet, à la Garde, témoignages du peuplement ancien de la commune. Une bague en or du haut Moyen Age a été trouvée en 1884 à la Garde. La villa Artidunis est mentionnée en 943, avec une église en 981, parmi les possessions de l'abbaye de Cluny. La paroisse est attestée au 13e siècle, l'église prieurale devenant paroissiale.

La commune rassemble 12 écarts : un gros hameaux aux Trouillères, où un lavoir est construit en 1922 (le hameau compte 90 habitants au début du 20e siècle), d'autres à Châtel, Biterne, les Breteaux, chez Meynet, Pied du Mont, la Presle, les Rameaux, le Riou, les Rouiarts, le Solat, la Terrière, avec quelques fermes isolées : la Moresse, chez Platon, la Loge. Le château de la Presle (famille attestée au 14e siècle), qui possédait quatre étangs, passe au 17e siècle de la famille Desgouttes aux Rochefort, puis au 18e siècle aux Bessey, aux Meygret et au 19e siècle aux Courtin de Neufbourg (non repéré). L'urbanisation s'est étendue autour du bourg le long de la D 68, à l'ouest du bourg (chez Meynet, Beaune, Ribot) et le long de la D 8 au nord (Baloye). La moitié est de la commune comprend une importante zone d'étangs, exploités pour la pêche en eaux douces ; un réserve naturelle occupe le site des deux étangs à Biterne. Une féculerie s'est installée aux Trouillères dans la première moitié du 19e siècle (fonctionnant avec un manège puis à la vapeur à partir de 1861).

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Monnet Thierry