Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de l'opération

Dossier IA42000228 réalisé en 1996

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

PRESENTATION DE L'OPERATION

En réalisant dès 1995, un inventaire thématique de l´architecture stéphanoise, la Ville de Saint-Étienne et la Direction régionale des Affaires culturelles de Rhône-Alpes ont choisi d´étudier le patrimoine du domaine privé construit depuis la Révolution française jusqu´en 1950 dans le centre-ville. Pendant quatre ans, Cendrine Sanquer, architecte responsable de l´étude, a conduit un travail scientifique sur les édifices stéphanois des XIXe et XXe siècles, avec des partenaires privilégiés, le Service régional de l'Inventaire de Rhône-Alpes, l'architecte des Bâtiments de France, l'Ecole d'Architecture de Saint-Étienne et les établissements municipaux chargés de la conservation et de la valorisation du patrimoine, réunis en comité de pilotage.

L´aire d´étude

Le périmètre de l´aire d´étude est le centre-ville de Saint-Étienne, situé sur les rebords orientaux du Massif central, au sud du département de la Loire, choisi en raison de sa topographie correspondant au fond de vallée et aux collines proches. Il représente un secteur de 3 km² (2 km de longueur nord-sud sur 1,5 km de largeur ouest-est) encerclé par la voie de chemin de fer. L'aire d'étude, délimitée à l'ouest par la gare de Saint-Étienne Le Clapier, au nord par la gare de Saint-Étienne Carnot, à l'est par la gare de Saint-Étienne Châteaucreux, et au sud par l'ancienne limite communale de Saint-Étienne en 1826, comprend 6 895 données cadastrales d´après les sources de l´INSEE.

La réalisation de cette enquête thématique régionale s´est déroulée en plusieurs phases. Premièrement, les sources documentaires ont été dépouillées, notamment les relevés effectués en 1987 et 1989 sur certains immeubles par l´Ecole d´Architecture de Saint-Étienne. Aux archives municipales, départementales et nationales (série F21), les recherches ont porté sur les sources manuscrites et iconographiques, indispensables pour étudier l´environnement urbain, particulièrement les autorisations de bâtir et les permis de construire, les annuaires commerciaux, les séries sur la voirie, les bâtiments communaux, les établissements industriels, et les fonds privés d´architectes. Les sociétés savantes et les fonds d´érudits locaux conservés dans les musées ou les bibliothèques ont également été consultés. Des fiches récapitulatives des documents les plus significatifs ont été rédigées afin de faciliter leur présentation au public. Le recensement des données patrimoniales s´est effectué avec une grille d'enquête construite d´après la méthodologie nationale employée pour les études urbaines, adaptée au contexte stéphanois et validée par le Service régional de l'Inventaire lors d´une étude test en 1994 sur la rue de la République, menée en partenariat avec l´association des Amis du Vieux Saint-Etienne. Le résultat de ce repérage a été présenté le 4 décembre 1996 : 2860 édifices ont été repérés en fonction de leur intérêt architectural, historique ou urbain, donnant lieu à autant de fiches informatiques et de dossiers documentaires classés par rue. Toutes ces données patrimoniales, saisies directement sur un ordinateur portable, ont été stockées tout d´abord aux archives municipales sur une base communale. Elles ont, ensuite, été versées dans la Banque de Données Urbaines de la Ville, offrant ainsi un outil tout à fait nouveau pour la gestion du bâti. Ce système informatique et géographique permet l'édition de nombreuses cartes où figurent les données patrimoniales.

Dans un deuxième temps, de 1996 à 1998, la Ville de Saint-Étienne, la Direction régionale des Affaires culturelles et le comité de pilotage scientifique ont poursuivi leur collaboration afin de mener à bien une analyse architecturale et urbaine permettant de dégager une sélection des ensembles à étudier de manière approfondie faisant l´objet de cette publication.

Tout d´abord, la présentation géographique et historique du site stéphanois (avec bibliographie et chronologie) précise l´évolution urbanistique depuis ses origines jusqu'en 1950. Si le développement urbain est fulgurant pendant le XIXe siècle, la ville a cependant existé antérieurement et a puisé dans ses racines les bases essentielles de son extension. C´est pourquoi l´étude retrace l´évolution de la ville, rapidement des origines jusqu´à la Révolution française, de manière plus détaillée aux XIXe et XXe siècles et se termine en 1950 faute de documents pertinents existants dans les services d´archives au moment de la recherche ou dans les travaux de recherche universitaires dont certains, à venir prochainement, combleront les lacunes.

Ensuite, les critères pour analyser ces données ont été définis en fonction de leur pertinence d´application dans une ville industrielle. Les réseaux viaires, fonciers, hydrologiques, de flux des personnes ou des matières ont été entrecroisés afin de comprendre la structuration de l´espace urbain et l´opposition spatiale existante entre le centre-ville et la périphérie occupée par les industries lourdes. Le développement urbain de Saint-Étienne indissociable de celui de la rivière principale, le Furan qui traverse la ville du sud au nord se lit aussi dans les problèmes de franchissement, d'assainissement et d'adduction d'eau. Pour les industriels ou les particuliers, ces questions sont des facteurs influents sur l´évolution urbaine et parfois des obstacles à son extension en raison de problèmes techniques non résolus à certaine époque. Aujourd´hui souterrains, ces cours d´eau sont néanmoins perceptibles dans l'environnement urbain avec les traces laissées par d´anciens lits empruntés et restitués dans des limites parcellaires spécifiques conditionnant une urbanisation particulière.

L´analyse stylistique, l´examen des sources d´archives et la cartographie des édifices signés par des architectes ont démontré que ces « hommes de l´Art » construisent pour leurs commanditaires aussi bien des réalisations privées que des édifices professionnels vérifiant les rapports étroits que ces notables entretiennent avec la production industrielle locale comme l´a indiqué François Tomas dans l´ouvrage Naissance de la ville industrielle : les Dalgabio en Forez. Il aurait été pertinent d´examiner avec la même attention les grands ensembles industriels mais les limites de l´aire d´étude étant fixées au seul centre-ville et non pas à la ville entière ou encore moins au bassin industriel, le choix du corpus à étudier de manière approfondie s´est porté sur les immeubles et ses variantes typologiques que sont les immeubles-ateliers de passementiers, les immeubles de négociants, les immeubles d'artisans.

Leurs caractéristiques typologiques ont été schématisées et présentées dans des dossiers collectifs. Quelques édifices publics ont néanmoins été étudiés afin de fournir des éléments succincts mais nécessaires, de compréhension du tissu industriel local.

Aires d'études Saint-Etienne Centre
Adresse Commune : Saint-Étienne

En 1994, l'Etat (Direction régionale des Affaires culturelles, service régional de l'Inventaire) et la Ville de Saint-Etienne signent une convention afin de lancer l'inventaire architectural du centre-ville. Dans un premier temps, seul le patrimoine construit depuis la Révolution française jusqu'en 1950 est étudié sous la forme d'un inventaire thématique dans le centre-ville. Ce recensement effectué par un chercheur municipal comprend des édifices bâtis ou non, organisés en ensemble ou pas. Une photographie et un plan de localisation accompagnent au minimum chaque fiche. Le dépouillement des sources s'est effectué de 1994 à 1995. L'enquête de terrain portant sur près de 7000 parcelles a eu lieu en 1996 et 1997, la rédaction des fiches en 1998 et l'archivage en 1999. En 2001, à la demande de l'élu municipal au patrimoine, des dossiers individuels d'édifices majeurs situés à l'extérieur de l'aire d'étude mais indispensable à la compréhension de l'histoire industrielle de la ville aux 19e et 20e siècles, ont été rajoutés : le Puits Couriot, la Manufacture Nationale d'Armes, la Manufacture Française d'Armes et Cycles de Saint-Étienne dite Manufrance, l'hôpital Bellevue. Le manuscrit a été remis en 2003 puis corrigé en 2005 par le comité scientifique de l'Inventaire afin d'intégrer des remarques sur la nécessité de créer des dossiers d'ensembles urbains significatifs. Les fiches ont été réactualisées en 2006. L'ensemble de ce travail est informatisé et constitue une ressource pour les gestionnaires de l'urbanisme et du patrimoine qu'ils soient locaux ou extérieurs. Il forme une base sur laquelle les travaux d'inventaire du patrimoine industriel du bassin de la région stéphanoise engagés par certains partenaires de la ville s'appuient.

Le périmètre de l'aire d'étude déterminé par le comité de pilotage de cette étude d'inventaire thématique est le centre-ville. Il a été choisi pour des raisons topographiques. Le fond de vallée et les collines proches constituent deux entités paysagères spéciiques. Il représente un secteur de 3 km² (2 km de longueur nord-sud sur 1,5 km de largeur ouest-est) encerclé par la voie de chemin de fer ce qui rend ce territoire assez cohérent pour la période concernée. L'aire d'étude est délimitée à l'ouest par la gare de Saint-Étienne Le Clapier, au nord par la gare de Saint-Étienne Carnot, à l'est par la gare de Saint-Étienne Châteaucreux, et au sud par l'ancienne limite communale de Saint-Étienne en 1826. Ce secteur comprend 6895 données cadastrales d'après les sources de l'INSEE.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. 56 M 1 à 25. Statistique des industries principales, 1856-1936

  • AD Loire. 1 ETP. Société anonyme des Mines de la Loire : iconographie des sites miniers

  • AM Saint-Etienne. 7C 1. Annuaires et statistiques de la Loire, commune de Saint-Étienne

  • AM Saint-Etienne. 1D à 7D. Arrêtés du maire et délibérations du conseil municipal

  • AM Saint-Etienne. 1F. Recensements classés par date

  • AM Saint-Etienne. 1G. Cadastres, matrices et plans. 1826, 1864 et 1980

  • AM Saint-Etienne. M. Bâtiments communaux

  • AM Saint-Etienne. N. Propriétés communales (biens nationaux)

  • AM Saint-Etienne. 1R. Enseignement (écoles)

  • AM Saint-Etienne. 1S 78. Visite de Félix Faure en 1898

  • BM Saint-Etienne. Ms 88. Tableau des usines de la rivière du Furan. 1832

Documents figurés
  • Ms 2. Atlas de Saint-Priest. 1767-1773 (BM Saint-Etienne)

  • Banque de Données Urbaines. Ville de Saint-Étienne. Données cadastrales avec précision du parcellaire, de la trame viaire et des espaces bâtis ou libres

  • Cartes géologiques de 1970, Saint-Étienne BRGM, cartes n° 117 et n° 745

  • 2Fi icono. Cartes postales anciennes (AM Saint-Etienne)

  • Fonds documentaire. (Amis du Vieux Saint-Étienne)

Bibliographie
  • Allard, Marcellin. La Gazette Françoise. Paris : impr. P. Chevalier, 1605

  • Association des Amis du Musée de la Mine de Saint-Étienne. Couriot, histoire d´un site. Saint-Étienne : Musées de Saint-Étienne, 1996

  • Beaunier, Louis. Atlas, plan topographique des mines de houille de Saint-Étienne. Saint-Étienne, 1812-1813

  • Bédoin, Maurice. Le patrimoine minier stéphanois, guide de promenade. Roche-La-Molière : impr. Rouchonne, 1981-1985. 3 vol.

  • Bédoin, Maurice, Pierre, François. Les chevalements d´hier et d´aujourd´hui. Catalogue d´exposition. Saint-Étienne : Musée d´Art et d´Industrie, 1983

  • Belhoste, Jean-François. Fonte, fer, acier. Rhône-Alpes, XVe - début XXe siècle. Lyon : Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, 1992

  • Besse, Nadine, Ceysson, Bernard. Bassin houiller de la Loire : penser un territoire. Catalogue d´exposition. Saint-Étienne : Musée de la Mine, Puits Couriot, 1997

  • Bonnet, Georges. Recueil de données statistiques climatologiques relatives au département de la Loire. Saint-Étienne : Chambre d´agriculture de la Loire, 2e édition, [vers 1972]

  • Centre interdisciplinaire d'Études et de Recherches sur les Structures régionales. La mine dans le paysage stéphanois. Catalogue exposition. M.C.L., mars 1979. Saint-Étienne : CIER/SR, 1979

  • Chaut, Christelle. De la construction du bassin aux enjeux de la mémoire minière : les territoires du charbon en région stéphanoise (XIXe-XXe siècles). Thèse. Doctorat en géographie. Université Jean Monnet. Saint-Étienne. 1993. 3 vol. multigr.

  • Descreux, M. Notices biographiques stéphanoises. Saint-Étienne : s. n., 1868

  • Dorna, Louis, Abbé. Histoire de Saint-Étienne. t. Ill. Louis Plaine. Saint-Étienne : Dumas, 1952

  • E.P.U.R.E.S. Saint-Étienne et sa région, hier, aujourd'hui, demain. Saint-Étienne : EPURES agence d´urbanisme, 1988

  • Galley, Jean-Baptiste. Le Pays de Saint-Étienne jusqu´au 17e siècle. Saint-Étienne : impr. la Loire Républicaine, 1925

  • Grande encyclopédie du Forez et des communes de la Loire - Ville de Saint-Étienne. Dir. Gilbert Gardes. Roanne : Horvath, 1984

  • Gras, J.-L. [Nombreux ouvrages spécialisés sur chaque industrie (mine, arme, commerce, etc ...)]

  • Histoire de Saint-Étienne. Dir. Jean Merley. Toulouse : Privat, 1989

  • Jacquemin, Hervé. Le bassin houiller de la Loire, un bassin houiller limnique. Saint-Étienne : La Rotonde, École des Mines de Saint-Étienne, 1999 (dossier documentaire)

  • Luirard, Monique. La région stéphanoise dans la guerre et dans la paix, 1369-1951. Saint-Étienne : Centre d´Études Foréziennes, C.I.E.R. S.R., 1980

  • Maitron, Jean. Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français. Paris : Éditions ouvrières, 1964-1967, 2004, 45 vol.

  • Mandon, Daniel. Les Barbelés de la Culture. Lyon : Fédérop, 1976

  • Neboit, René. Les villes et les contraintes du milieu climatique. Le cas de l´agglomération stéphanoise. In : Université de Saint-Étienne. Les Villes du Massif central. Actes du colloque de Saint-Étienne, 27-28 novembre 1970. Saint-Étienne : C.E.F., C.I.E.R.-S.R., 1971, p. 381-393

  • Neboit, René. Les conditions naturelles. In : Les villes françaises. Saint-Étienne et son agglomération. Paris : La Documentation française, 1973, p. 8-11 (Notes et études documentaires)

  • Observations topographiques, physiques et critiques sur le climat, les maladies, la pollution, les arts et le commerce de la ville de Saint-Étienne en Forez par un patriophyle / Jean-Louis Alléon-Dulac, 2e moitié XIXe siècle (BM Saint-Étienne. ms 83)

  • Perrin, Maxime. Saint-Étienne et sa région économique. Un type de la vie industrielle en France. Tours : Arrault et Cie, 1937

  • Peyre, Philippe. Couriot l´album, Patrimoines du Bassin de la Loire. Saint-Étienne : Musée de la Mine, 2002

  • Pinon, Pierre. Lire et composer l´espace public. Paris : Ministère de l´Équipement, du Logement, des Transports et de la Mer, Direction de l´Architecture et de l´Urbanisme, S.T.U., 1991

  • Plessy, Bernard. La vie quotidienne en Forez avant 1914. Paris : Hachette, 1981

  • Rahon, Jean-Paul. Un désir nommé TRAMWAY, les transports urbains de Saint-Étienne et de sa région, 1881-1993. Saint-Étienne : SIOTAS, 1993

  • Reynaud, Brigitte. L´industrie rubanière dans la région stéphanoise. Saint-Étienne : Publications de l´Université de Saint-Étienne, Centre d´Études Foréziennes, 1991

  • Schnetzler, Jacques. Les industries et les hommes dans la région stéphanoise : étude de géographie humaine. Saint-Étienne : le Feuillet blanc, 1975

  • Testenoire-Lafayette, C.-P. Histoire de Saint-Étienne. Saint-Étienne : impr. Théolier-Thomas, 1902

  • Thiollière, Éloi. Saint-Étienne et le Forez à travers les siècles. Saint-Étienne : Banque Populaire de la Loire, 1977

  • Tomas, François. Variations autour du patrimoine. Un cas d´école : le Forez. Saint-Étienne : Publications de l´Université de Saint-Étienne, 2004

  • Vant, André. L´industrie du cycle dans la région stéphanoise. Lyon : Éditions lyonnaises d´art et d´histoire, 1981 (Sciences et techniques)

  • Verney-Carron, Nicole. Le ruban et l´acier, Les élites économiques de la région stéphanoise au XIXe siècle (1815-1914). Saint-Étienne : Publications universitaires de Saint-Étienne, C.I.E.R., S.R., C.E.F.), 1999

  • Vitel, Georges. Géologie de la Loire. Saint-Étienne : Publications de l´Université, 2001.

  • Gruner, Louis. Bassin houiller de la Loire. T. 1-2. Description générale du bassin. Paris : Ministère des Travaux Publics, 1882

Périodiques
  • Granjon, Serge. Les prolétaires stéphanois vus par Flora Tristan. Centre Dimanche : Saint-Étienne, 13 mars 1994, p. 11

  • Jacquemin, Hervé. Crassier stéphanois : document noir de l´hiver. Cailloux, n° 3, 1987

  • Jacquemin, Hervé, Blache-Bouvier, Michelle. Le Stéphanien stéphanois, notre environnement minéral. Bulletin du Vieux Saint-Étienne, n° 163, 1991, p. 53-58

  • Maistre, J. de. Description géologique du bassin houiller de la Loire. Revue de l´Industrie minérale, t. 45, n° 7 - 8, 1963

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Saint-Etienne © Ville de Saint-Etienne - Sanquer Cendrine