Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de l´étude sur le patrimoine hydraulique de la Haute-Savoie

Dossier IA74000972 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'études Pays de Savoie
Adresse Commune : Haute-Savoie

Par convention signée le 8 juin 2009, l´Assemblée des Pays de Savoie et le Service Régional de l´Inventaire (Région Rhône-Alpes) ont décidé de lancer un inventaire topographique des prises d´eau à usages industriels et des eaux thermales. Ce repérage thématique porte sur l´ensemble des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. Cette étude s´attache donc, à travers une enquête de terrain à identifier les structures et infrastructures utilisant les potentiels énergétiques et thérapeutiques de l´eau de 1860 à nos jours. Il comprend un recensement des ensembles hydrauliques, des ouvrages d´art, des infrastructures, des parties de superstructures, des sites ou des implantations caractéristiques du patrimoine hydraulique savoyard. Chaque site répertorié est approché de manière synthétique dans une fiche d´inventaire où sont consignés un état documentaire, un historique et un descriptif du lieu. Chaque fiche d´identité est accompagnée de quelques photographies et du plan de localisation de la prise d´eau, géoréférencé sur le cadastre numérisé des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. Issue d´une longue tradition scientifique la territorialisation de la gestion de l´eau par bassin en France remonte au XVII ème. Le bassin hydrographique constitue une unité territoriale délimitée par des lignes de crêtes dont les eaux alimentent un exutoire commun. De ce fait, le bassin-versant reste pour cet inventaire l´unité territoriale de référence. Le département de la Haute-Savoie dispose d´un réseau hydrographique important divisé en onze bassins versants. Le premier secteur d´étude a été choisi autour du Lac d´Annecy en 2010 par le comité scientifique et technique de l´inventaire du patrimoine hydraulique. De l´avant-pays savoyard jusqu´aux Préalpes, les bassins versant du Fier Supérieur, du Fier Inférieur et du lac d´Annecy concentrent toutes les infrastructures représentatives de l´industrie alpine. Plus de soixante six communes composant les trois bassins versants du Fier ont été parcourues. Arborant des styles variés, jouant sur les évolutions techniques, les objets identifiés témoignent de la diversité des formes d´aménagement et des paysages. Commencée en avril 2010, l´enquête terrain s´est achevée en mars 2011, l´archivage des données devrait être terminé début 2012. Le torrent du Fier naît à 2500 mètres d´altitude au pied du Mont Charvin et coule globalement d´est en ouest jusqu´à sa confluence avec le Rhône en aval de Seyssel. Ce cours d´eau reçoit le Nom, la Fillière, le Thiou, exutoire du lac d´Annecy, et le Chéran. Son bassin-versant est recouvert de bois, de prairies, de pelouses et de rochers aux altitudes les plus fortes, il se pare d´un écrin de verdure dans l´avant-pays. De ce site exceptionnel découle une occupation économique rationnelle. Son réseau hydrographique a favorisé l´implantation d´artifices, d´usines hydrauliques, de centrales hydroélectriques et d´établissements thermaux. Ainsi les bassins versants du Fier Supérieur, du Fier Inférieur et du lac d´Annecy restent fortement dotés. Ce patrimoine a subi de nombreuses mutations, de ce processus d´évolution, il reste de nombreux témoignages bâtis. Entre les sites réhabilités, reconvertis, désaffectés ou en friche, il est possible de dégager un état des lieux diversifié. Pour le département de la Haute-Savoie, le comité scientifique de l´inventaire du patrimoine hydraulique a ciblé un autre secteur : les bassins versant des Dranses et du Léman. L´enquête terrain a commencé en juin 2011.

Annexes

  • Cadrage méthodologique

    Cadrage méthodologique :

    L´inventaire thématique du patrimoine hydraulique s´attache à référencer les bâtiments utilisant le potentiel énergétique des cours d´eau dans le cadre d´une activité artisanale et industrielle. Les usages médicinaux et thérapeutiques sont aussi étudiés avec les aménagements thermaux.

    - L´artisanat regroupe tous les artifices actionnés par l´eau, notamment les moulins, les scieries, les forges, les taillanderies, les clouteries, etc.

    - L´industrie comprend majoritairement les activités électro métallurgiques et électrochimiques induites par l´hydroélectricité

    - L´activité thermale compte les sites et les équipements utilisant l´eau pour ses vertus médicinales et thérapeutiques.

    Ces orientations thématiques ne couvrent pas tous les champs d´usage de l´eau. Ainsi, les captages pour la distribution d´eau potable, les retenues et les prises d´eau pour la fabrication de neige artificielle ne sont pas pris en compte dans cette étude ainsi que les systèmes agropastoraux d´arrosage des zones sèches intralpines.

    La période historique retenue s´étend du milieu du XIXe siècle jusqu´à nos jours. La volonté de couvrir trois domaines d´activités prépondérants a restreint les bornes chronologiques à l´époque contemporaine. Le basculement historique de 1860, année du rattachement de la Savoie à la France, est aussi central dans ce choix. La lecture du paysage hydraulique de la Savoie prend toute sa signification au travers des règlements et des droits d´eau régularisés par l´administration française. De plus, le passage de l´économie provinciale et protectionniste du duché de Savoie au marché libéral du Second Empire a modifié le tissu économique savoyard, engendrant notamment une transformation des usages énergétiques de l´eau. Toutefois, certains sites déjà actifs en 1860 disposent d´un patrimoine qu´il est important de souligner afin d´opérer un bilan évolutif des usages de l´eau. Le souhait d´une lecture approfondie du développement industriel et de son impact sur le patrimoine hydraulique savoyard justifie cette approche contemporaine.

    L´état matériel de la prise d´eau, des bâtiments et des artifices est le dernier élément qui est pris en compte dans l´inventaire. Il est nécessaire que soit encore présent sur le terrain au moins l´un des trois éléments caractéristiques du patrimoine hydraulique soit la prise d´eau, soit le bâtiment, soit le canal de fuite pour que le site fasse l´objet d´une fiche d´inventaire. Même s´ils ont connu une période de fonctionnement entre 1860 et aujourd´hui, certains sites dépourvus de vestiges ne peuvent être inventoriés. Ils font alors l´objet d´un référencement simplifié.

    Convention de partenariat pour l´inventaire

    du Patrimoine hydraulique des Pays de Savoie 2009/2010

    Entre

    -L´Assemblée des Pays de Savoie, Château des Ducs de Savoie, 73018 Chambéry, représentée par le Président de l´établissement public, M. Hervé GAYMARD,

    et

    -La Région Rhône-Alpes,78, route de Paris BP 19 - 69751 Charbonnières-les-Bains Cedex représentée par le Président du Conseil régional, M. Jean-Jack QUEYRANNE,

    PREAMBULE

    - L´Assemblée des Pays de Savoie s´est prononcée en faveur de la réalisation d´un inventaire du patrimoine hydraulique sur le territoire des deux départements, Savoie et Haute-Savoie par délibérations du 16 février 2007 puis du 15 février 2008. Cette mission a pour but d´identifier et d´étudier les prises d´eau à usage industriel et thermal toujours en place ayant eu activité à partir de 1850 jusqu´à nos jours, avec une ouverture sur des sites plus anciens si cela est jugé pertinent. Une première mission de deux ans assortie d´un budget et du recrutement de deux chargés de mission a été votée.

    - La Région Rhône-Alpes mène avec son Service de l´Inventaire général du patrimoine culturel le recensement du patrimoine rhônalpin ; elle vient d´engager un inventaire thématique sur les points de franchissement sur le Rhône dans le cadre du Plan Rhône. Le projet d´inventaire du patrimoine hydraulique des Pays de Savoie apportera un complément à cette opération.

    Une collaboration permettra d´optimiser les moyens techniques et les choix scientifiques.

    La présente convention se situe dans le cadre d´un échange entre l´Assemblée des Pays de Savoie et la Région Rhône-Alpes.

    IL EST CONVENU CE QUI SUIT :

    ARTICLE 1 : Objet de la convention

    La présente convention a pour objet de fixer la nature des échanges et des relations entre l´Assemblée des Pays de Savoie (Conservation Départementale du Patrimoine de Savoie et la Direction des Affaires culturelles de la Haute-Savoie) et la Région Rhône-Alpes (Service de l´Inventaire général du patrimoine culturel) dans le cadre de la mission d´inventaire du patrimoine hydraulique des Pays de Savoie.

    ARTICLE 2 : Nature des échanges

    Les échanges entre les deux parties sont de deux natures : scientifique et technique.

    ARTICLE 3 : Partenariat scientifique

    1. La Région, avec l´expérience du Service de l´Inventaire général du patrimoine, sera le partenaire privilégié dans la construction de la méthodologie de l´inventaire des prises d´eau industrielle et thermale. Une assistance scientifique et intellectuelle sera apportée.

    2. L´Assemblée des Pays de Savoie s´engage à intégrer les données collectées dans les bases nationales du ministère de la Culture, en assurant une compatibilité de format des données qu´elle retiendra pour son projet. Les sites inventoriés enrichiront le corpus existant en contre-partie des échanges précédemment exposés.

    3. Des réunions de travail auront lieu deux fois par an. Un état des lieux de l´avancement de l´inventaire sera présenté, les réunions seront aussi l´occasion de faire un bilan des partenariats.

    ARTICLE 4 : Partenariat technique

    1. La Région Rhône-Alpes met à disposition la plate forme technique du logiciel RenablLyon qui permettra d´informatiser les données collectées en pays de Savoie. De plus, la Région apportera un soutien technique pour l´installation du logiciel et de la base de données. Un suivi sera élaboré pour soutenir les chargés d´inventaire dans l´usage du logiciel par une formation et par une aide ponctuelle.

    2. L´Assemblée des Pays de Savoie prend en charge l´acquisition du logiciel ACCESS 97 et de la licence Runtime MAPOBJECT nécessaires pour l´utilisation du logiciel RENABLLYON (jusqu'en 2012-2013) puis le nouveau logiciel Gertrude ; Ce support informatique sera l´interface utilisée pour l´intégration des données dans les bases nationales comme présentée dans l´article 3.

    ARTICLE 5 : Durée du partenariat et renouvellement

    La présente convention est effective pour la durée de l´inventaire, soit deux années à compter de la signature. Trois mois avant la fin de la convention, les parties doivent s´avertir par écrit de leurs intentions au sujet de son renouvellement.

    ARTICLE 6 : Utilisation des données

    Les données ainsi produites seront propriété de l´Assemblée des Pays de Savoie et de chacun des départements qui la composent en application de leurs propres accords ; l´Assemblée des Pays de Savoie en cède toutefois le droit d´usage à la Région Rhône-Alpes à condition que les publications éditées par la Région Rhône-Alpes qui utiliseraient ces données portent le double logotype Région Rhône-Alpes, Inventaire général du Patrimoine culturel Assemblée des Pays de Savoie. Réciproquement l´Assemblée des Pays de Savoie s´engage à mentionner dans ses publications « l´appui du service de l´inventaire du patrimoine culturel de Rhône-Alpes » et à faire figurer le logotype de la Région dans la mention des partenaires.

    ARTICLE 7 : Communication

    Chacun des partenaires s´engage à :

    -valoriser la Région Rhône-Alpes et l´Assemblée des Pays de Savoie et indiquer ce partenariat lors des différents contacts avec la presse ;

    -fournir copie de tout document édité portant les logos ou d´articles publiés faisant mention des deux partenaires.

    ARTICLE 8 : Litiges

    En cas de non respect des engagements réciproques inscrits dans la présente convention, celle-ci pourra être résiliée de plein droit par l´une ou l´autre des parties dans un délai de trois mois suivant l´envoi d´une lettre recommandée avec accusé de réception, valant mise en demeure. En cas de litige, et après épuisement des voies amiables, les éventuels contentieux seront portés devant le Tribunal administratif de Grenoble.

Références documentaires

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir