Logo ={0} - Retour à l'accueil
Parlement dit Parlement de Dombes

peintures monumentales (décor intérieur, trompe-l'oeil) : architecture feinte

Dossier IM01000678 réalisé en 1991

Fiche

Dénominationspeinture monumentale
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Adresse : rue du Palais
Emplacement dans l'édificesalle d'archives
murs

La 2e campagne de construction du parlement est réalisée en 1724, selon les plans de Deville, ingénieur du roi et directeur des Ponts et Chaussées de Lyon, par Jean Boissieux, entrepreneur lyonnais ; celui-ci construit (ou aménage) un greffe, des salles d'archives et une chapelle, bénie le 13 décembre 1724, sous le vocable de saint Louis ; en 1876, pour agrandir les dépôts d'archives, cette partie de l'édifice a été divisée horizontalement : des vestiges de peintures murales subsistent dans une salle d'archives de l'étage entresolé, située en façade ; la composition et le décor d'architecture feinte reprennent, en le simplifiant, celui des murs de la salle d'audience ; ce décor, qui porte le chiffre couronné du duc du Maine, ne semble pas correspondre à celui de l'ancienne chapelle, aujourd'hui disparu et décrit sommairement par _REUSCHEL vers 1960 : des lambeaux de peinture survivent seuls dans la soupente (colonnade, carte de Dombes, devises telles que utile _DULCI appendues, fleurs).

Période(s)Principale : 1er quart 18e siècle
Exécuté sur place
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Peinture murale à la chaux, en camaïeu de gris : dégradés de gris au blanc, brun mêlé de gris, et rehauts de filets ocre brun pour rendre les reliefs de l'architecture feinte ; seul le motif ornemental est peint en ocre jaune et ocre rouge, rehaussé de blanc pour le faire ressortir

Catégoriespeinture murale
Matériauxmortier, support peinture à la chaux, camaïeu
Précision dimensions

h = 190

Iconographiesornementation, effet de relief, entablement, table saillante, monogramme décor d'architecture
Précision représentations

ornementation (décor d'architecture : effet de relief, entablement, table saillante, monogramme : symbole, couronne, palme) § Décor d'architecture feinte tout autour de la pièce : entablement (architrave, frise, corniche) et tables saillantes rectangulaires, encadrement autour des fenêtres ; sur l'une des tables, chiffre couronné, encadré de deux palmes croisées et nouées à la base par un ruban bleu.

Inscriptions & marqueschiffre, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

chiffre (deux L affrontés et A entrelacés) de Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine, peint à l'angle sud-est, sur une des fausses tables formant cadre

États conservationsoeuvre menacée
oeuvre mutilée
oeuvre dissimulée
Précision état de conservation

Faux entablement complet, fausses tables à l'état de vestiges : une entre les deux fenêtres du mur sud, une sur le mur nord, avec deux amorces de cadres latéraux, deux fragments sur le mur oriental, où une reprise au ciment a détruit la majeure partie du décor ; un badigeon masque la couronne surmontant le chiffre peint et plusieurs parties des peintures

Statut de la propriétépropriété du département
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsoeuvre non protégée MH
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève