Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ostensoir et boîte à lunule

Dossier IM42002146 réalisé en 2006

Fiche

Voir

Dénominationsostensoir, boîte à lunule
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Saint-Thomas-la-Garde
Lieu-dit : le bourg

Cet ostensoir peut être rapproché de l'ostensoir de Sainte-Foy-lès-Lyon, réalisé en 1833 par l'orfèvre Jean-Antoine Pasquer (poinçon insculpé entre 1818 et 1836), et dont la tige est constituée par ange très proche de celui de l'église de Saint-Thomas-la-Garde (vêtements, geste). L'ostensoir de Sainte-Foy, d'exécution très soignée et autrefois orné de pierres précieuses (elles ont été enlevées en 1969), a pu constituer un modèle pour les orfèvres lyonnais. L'ostensoir de Saint-Thomas-la-Garde n'est pas poinçonné ; la présence dans l'église d'une boîte à lunule au poinçon des Favier et réalisée après 1838 peut laisser penser que cet ostensoir peut être attribué à André Michel Favier (actif 1832-1850) ou à l'atelier Favier Frères (Jean-Baptiste et Claude Favier, 1850-1860).

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Rhône-Alpes, 69, Lyon
Auteur(s)Auteur : Favier André Michel
André Michel Favier

André Michel Favier, orfèvre lyonnais né en 1805, est actif jusqu'en 1850 sous plusieurs raisons sociales : Favier Frères à partir de 1824, en association avec Jean-Marie François Henri Favier (1809-1827), Favier et Goiffon de 1830 à 1832, avec Marie Goiffon, et sous son propre nom avant 1830 puis entre 1832 et 1850.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Favier Jean-Baptiste
Jean-Baptiste Favier

Orfèvre lyonnais (1824-av. 1899), actif sous la raison sociale Favier Frères de 1850 à 1860, en association avec Claude Favier (1824-1861/72), puis A. Favier Neveux, de 1860 à 1903, en association avec Claude Favier (avant 1899, ils sont remplacés par Marie-Michel et Charles-Marie Favier).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Claude Favier orfèvre
Atelier ou école : Favier Frères
Favier Frères

Atelier d'orfèvrerie lyonnais, raison sociale utilisée de 1824 à avant 1830 par Jean-Marie François Henri Favier (1809-1827 et André Michel Favier (1805- ?), puis de 1850 à 1860 par Jean-Baptiste Favier (1824-av. 1899) et Claude Favier (1824-1861/72).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
atelier de fabrication

Ostensoir à pied de plan rectangulaire, base à décor en bas-relief, tige constituée d'un personnage en ronde-bosse, gloire en forme de nuée parsemée de têtes d'angelots, en argent ciselé et ciselé au mat ; croix sommitale fondue, décor rapporté en bas-relief en argent doré sur la base. Tour de l'emplacement de la lunule et rayons (droits et groupés en faisceaux) en argent doré. Boîte à lunule en argent, croix sommitale fondue, intérieur doré.

Catégoriesorfèvrerie
Matériauxargent, repoussé, doré, ciselé, ciselé au mat, découpé, décor en bas-relief, décor en ronde-bosse, décor rapporté
argent, fondu, doré, ciselé, ciselé au mat
Précision dimensions

h = 64,4 ; la = 34 ; pr = 15. Dimensions de l'ostensoir. Dimensions de la boîte : h = 8 ; d = 7.

Iconographiesfeuille d'acanthe
coquille
perle
raisin
triangle
Agneau mystique
laurier
ange
nuée
rayon
feuille d'eau
Précision représentations

Décor de la base : pieds à trois lobes avec feuilles enroulées, raisin ; moulure en doucine ornée de coquilles et feuilles d'acanthe (centre et arêtes des faces). Décor figuré sur les faces, entre deux frises de perles et olives : sur les petites faces, grappes de raisin ; sur la face arrière, triangle rayonnant sur une nuée ; sur la face principale, Agneau mystique (couché sur le livre aux sept sceaux). Décor de la tige : un ange vêtu d'une robe et d'une tunique ceinturée (bordure de laurier, croix à l'encolure), debout sur une nuée, la main droite sur le coeur et la main gauche désignant l'emplacement de la lunule. Décor de la gloire : nuée parsemée de têtes d'angelots, rayons droits rassemblés en faisceaux, frise de feuilles de l'eau sur l'entourage de l'emplacement de la lunule. Croix sommitale à extrémités en forme de feuilles d'acanthe et de perles, décor végétal. Boîte à lunule : croix à décor végétal, extrémités en forme de boules.

Inscriptions & marquesgarantie gros ouvrages 1er titre départements 1838-1973, en creux, sur l'oeuvre
poinçon de maître, en creux, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Poinçons apposés sur le corps et le couvercle de la boîte à lunule : Minerve 1er titre, différent de Lyon, et maître : Favier.

Précision état de conservation

Oxydation de surface.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • CHALABI, Maryannick. JAZE-CHARVOLIN, Marie-Reine. BERTHOD, Bernard. Et alii. L'orfèvrerie de Lyon et de Trévoux du XVe au XXe siècle [Exposition. Lyon, Musée des Arts décoratifs, 12 mai-30 juillet 2000] / [Musée de Fourvière, 12 mai-15 octobre 2000]. Paris : 2000 (Cahiers du Patrimoine ; 58 / Dictionnaire des poinçons de l'orfèvrerie française)

    p. 312, 313
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry