Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin, puis école secondaire dite l'Ecole Nouvelle, puis immeuble dit Meublés Nicolaï, actuellement Résidence Nicolaï

Dossier IA69006742 inclus dans Rue Nicolaï réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations L'Ecole Nouvelle, puis Meublés Nicolaï, puis Résidence Nicolaï
Parties constituantes non étudiées cour, jardin
Dénominations moulin, école secondaire, immeuble
Aire d'étude et canton Lyon Guillotière
Adresse Commune : Lyon 7e
Lieu-dit : la Guillotière
Adresse : 8 rue Nicolaï
Cadastre : 1824 E 206 ; 1999 AI 52 (partie nord), 87, 88 ; 2011 AI 103

En 1824, vigne propriété de Mme Vve Barnouix ; en 1869, la vigne est propriété de Prader frères, fabricants de foulards, Cours de Brosses n°15, puis de Prader Joseph (AC, Lyon, 4S251, 1869-1907). Propriété de M. Robert et consorts à partir de 1901 et jusque vers 1985 (AC Lyon, 1097 W 559). Avant l'ouverture de la rue Nicolaï, l'école est adressée 142 Cours Gambetta ; elle est mentionnée pour la première fois dans l'Indicateur Fournier de 1907, comme " Institution de jeunes gens ". Un article de G. Furet mentionne la présence dans le bâtiment en 1903 d'un " Institut électro-médical " pratiquant la radiothérapie (Rive Gauche, n°152, mars 2000, p.3) dont la présence dans les lieux peut s'expliquer par l'existence d'une classe de plein air au sein de l'établissement, aménagée à l'intention d'enfants menacés par la tuberculose (fig.6, carte postale du début du 20e siècle, Rouen, musée national de l'éducation). L'Ecole Nouvelle était un établissement d'enseignement libre comportant des classes de primaire supérieur et de secondaire complet, préparant aux carrières commerciales, industrielles et agricoles. Une photo de classe de 1917 (Rouen, musée national de l'éducation) montre des élèves relativement âgés : l'école organisait en effet des cours de rattrapage pendant l'été. M. Fernand Robert en était le directeur (Furet, G., 2000, p.4). A partir de 1927, l'Ecole Nouvelle n'est plus mentionnée dans l'Indicateur Fournier. Son directeur y est inscrit comme ancien professeur. Dans les années 1930, aménagement en meublé garni (chambres déclarées officiellement en 1940). Une lettre du Bureau d'Hygiène de la ville de Lyon, en date du 7 mars 1947 (AC Lyon, 1097 W 559), indique qu'à compter de 1938, le bâtiment a été transformé en entrepôt ; en 1940 il ne reste plus que deux chambres à usage d'habitation. Agrément de garnis collectifs renouvelé à Mme Robert, propriétaire (fille de Fernand Robert), le 8 mars 1971. Le bâtiment semble avoir été mal entretenu ; il a fait l'objet de nombreuses plaintes des occupants pour défaut de salubrité dans les parties communes. Il est réhabilité au début des années 2000 et transformé en logements sociaux.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : auteur inconnu,

Trois cartes postales des années 1915-1920 conservent le souvenir des bâtiments l'Ecole Nouvelle. La première est une vue générale depuis le nord-est de l'ensemble des bâtiments et jardin. On y identifie clairement le bâtiment principal (actuellement Résidence Nicolaï), entouré de bâtiments annexes et flanqué d'un préau. Le tout est clos de murs. A l'est, un portail et une porte piétonne (aujourd'hui murée) donnent accès à l'école. Sur la gauche du portail se trouve une conciergerie. La deuxième carte postale, " La classe en plein air" présente une vue partielle des bâtiments (notamment le préau) depuis le sud. La troisième, prise depuis le cours Gambetta, une vue partielle des bâtiments et du jardin situé à l'angle de la parcelle, depuis le nord-est (Cf. Plan général de la Ville de Lyon au 1:500, AC Lyon, 4 S 235, 1927). Actuellement, l'immeuble est en coeur d'îlot, entouré d'une cour communiquant avec les garages situés sur les parcelles AI 84 (partie), 85, 93, ayant la même entrée au n°8 de la rue Nicolaï. Au-rez-de-chaussée, anciennes ouvertures cintrées aujourd'hui murées et percées de fenêtres rectangulaires, mais dont la trace a été conservée lors de la réhabilitation. Les trois étages carrés sont séparés du rez-de-chaussée et de l'étage de comble par un bandeau de pierre qui s'interrompt sur les élévations latérales. Ces dernières sont percées, au sud, de fenestrons (2 par niveaux à partir du 1er étage), au nord, de fenêtres sur trois travées (celles de gauche éclairant la cage d'escalier) ; au niveau de l'étage de comble, la fenêtre centrale est encadrée de deux oculi. L'avant-toit est supporté aux deux extrémités de la façade latérale nord par deux consoles en fonte ajourées.

Murs moellon
Toit tuile mécanique
Étages 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à deux pans
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Typologies immeuble à un corps de bâtiment
États conservations bon état, remanié

Voir notice IA69001124

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon. 1097 W 559. Hygiène de l'habitat. Immeubles insalubres. Rue Nicolaï 1 à 33, 1913-1985

    AC Lyon : 1097 W 559
Documents figurés
  • Plan général de la ville de Lyon. Ech. 1 : 500 (AC Lyon. 4 S 251)

    AC Lyon : 4 S 251
Bibliographie
  • Indicateur Fournier. Annuaire général du commerce de Lyon et du département du Rhône. Lyon

    1912
  • FURET, Guy. La Vieille "École nouvelle". Rive gauche, n° 152, mars 2000, p. 3-6

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Guégan Catherine