Logo ={0} - Retour à l'accueil

monument aux morts, des martyrs de la résistance

Dossier IM01000499 réalisé en 1991

Fiche

Dénominationsmonument aux morts
Appellationsdes martyrs de la résistance
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Saint-Didier-de-Formans
Lieu-dit : Pré du Loup
Adresse : C.D. 936
Emplacement dans l'édificeen bordure de route
côté sud

Oeuvre du sculpteur André Tajana, ce monument, inauguré le 16 juin 1946, a été élevé à la mémoire de 28 martyrs de la Résistance, à l'endroit même où ils furent fusillés par les Allemands le 16 juin 1944 ; il s'agissait de prisonniers au fort de Montluc à Lyon, parmi lesquels l'historien Marc Bloch ; deux d'entre eux ont échappé à la mort : un bloc séparé, placé ultérieurement, indique les lieux et dates de leur décès.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1946
Auteur(s)Auteur : Tajana André sculpteur

Edicule en calcaire : sol dallé sur lequel s'élève le monument symétrique, aux lignes droites, composé d'une stèle axiale verticale accostée de deux parties latérales horizontales formant soubassement ; une urne en calcaire est posée devant la stèle, sur une petite marche, de part et d'autre de laquelle des bacs à fleurs sont intégrés au monument ; adjonction sur le côté gauche d'un bloc séparé taillé en cube sur un de plus étroit ; les ailes du soubassement, la partie centrale de la stèle et le bloc latéral sont monolithes, la partie supérieure de l'élévation et le dosseret sont appareillés ; groupe relié sculpté en haut et demi-relief sur la stèle, au-dessous relief méplat à décor gravé ; inscriptions gravées sur la stèle, les faces du soubassement et du bloc latéral, intérieur des lettres peint

Catégoriessculpture, taille de pierre
Structuressurface, rectangulaire vertical élévation, droite
Matériauxcalcaire, taillé, poli, gravé, décor en relief méplat, décor en haut relief, décor en demi-relief, décor en ronde bosse
Précision dimensions

h = 523 ; la = 720 ; pr = 196

Iconographiesgroupe de figures, en pied, nu, tête personnage idéalisé, homme
homme : accroupi, replié, captif)£symbole, croix de Lorraine)£symbole bouclier
Précision représentations

groupe de figures (personnage idéalisé, homme : en pied, nu, tête : levé, de profil, captivité, chaîne : briser, résistance, patriotisme, liberté ; homme : accroupi, replié, captif)£symbole (bouclier : croix de Lorraine)£symbole (urne) § Trois captifs représentent les martyrs de la résistance : deux prisonniers prostrés aux côtés d'un homme nu qui se lève, poings serrés, brisant les chaînes de ses poignets, allégorie du patriotisme, de la liberté et de la résistance ; sur la base de la stèle, un bouclier en forme d'écu porte la croix de Lorraine, derrière une urne cinéraire symbolique.

Inscriptions & marquessignature, gravée, sur l'oeuvre
dédicace, gravée, sur l'oeuvre
inscription, date, épitaphe, gravées, sur socle indépendant
Précision inscriptions

signature : A.TAJANA, gravée sur la stèle, au dessus de la tête de l'homme debout ; inscriptions gravées en lettres capitales ; dédicace : AUX MARTYRS/DE LA/RESISTANCE, au centre de la partie supérieure de l'élévation ; liste de 24 noms de martyrs avec leur âge et de 4 matricules d'inconnus répartie sur les faces du soubassement et surmontée de deux inscriptions, à gauche : LE 16 JUIN 1944 EN CE LIEU TRENTE PATRIOTES/FURENT LACHEMENT ASSASSINES PAR LES ALLEMANDS, à droite : DEUX D'ENTRE EUX CHARLES PERRIN ET JEAN CRESPO/ECHAPPERENT MIRACULEUSEMENT A LA MORT ; sur le bloc séparé : CRESPO JEAN 41 ANS/EST MORT DES SUITES DE SES/BLESSURES. A MARSEILLE/LE 17 AVRIL 1948/PERRIN CHARLES 65 ANS/DECEDE A VILLEURBANNE/LE 10 MARS 1975

États conservationsoeuvre complétée
Précision état de conservation

Le bloc latéral a été ajouté a posteriori

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsoeuvre non protégée MH
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève