Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA42003229 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesboutique, cour
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 4-4 bis rue du
Marché
Cadastre : 1809 E 605-606 ; 1986 BK 250

Le plan de la Traversée de Montbrison, approuvé en 1780 et révisé en 1798, indique sur l´emplacement de l´actuelle parcelle BK 250, deux maisons situées aux n° 69 et n° 70 de la Grande Rue. L´une appartient au Sr Durand ; elle est décrite à « 3 étages, pisé, vieux », l´autre, à la Veuve Forget, est à « 3 étages, pans de bois avec encorbellement, très mauvais ». Suite aux plans d´alignements souhaités par la municipalité, ces deux maisons sont reculées et l´encorbellement de la maison Forget supprimé. C´est probablement au début du 19e siècle que ces deux édifices sont rassemblés et restructurés. Le plan de 1819 montre bien une seule parcelle alignée. Aujourd´hui la maison conserve sur la rue du Marché deux devantures de boutiques distinctes. L´une avec une large baie en arc segmentaire à cavet, datable de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle, est sur l´emplacement de la maison Forget ; l´autre composée de deux piédroits (remaniés) et sablière en bois, se situe sur la maison Durand. Si l´élévation sur rue, masquée par un enduit, offre peu de caractère, l´élévation sur cour développe en façade un escalier extérieur avec coursières unique dans la ville. Ces galeries avec garde-corps en bois tourné, du 19e siècle, sont soutenues par des poteaux de bois qui rappellent les « aîtres » de style forézien.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 19e siècle

Les documents d´archives indiquent des murs en pisé et pan de bois aujourd´hui masqués par un enduit. L´élévation sur rue montre dans le rez-de-chaussée des moellons de granite ; elle est à 2 travées et 4 niveaux couronnés d'une génoise. L´élévation sur cour compte trois niveaux de coursières en bois, avec garde-corps à barreaux de bois dans les étages et barreaux en bois tourné dans l´étage en surcroît. Ces balcons sont protégés par un avant-toit débordant supporté par des aisseliers. Dans la cour, l´escalier extérieur, tournant à retours avec jour, présente une première volée en pierre tandis que les suivantes sont en bois ; il est protégé par un toit en appentis et chaque palier dessert une coursière.

Mursgranite
pisé
enduit
moellon
pan de bois
Toittuile creuse
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
Couvrementsvoûte en berceau
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier tournant à retours avec jour en charpente, suspendu
Typologiesmaison de type 3: maison plus vaste avec cour ou jardin
États conservationsrestauré, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Généralité de Lyon - Département de la Loire. Traversée de Montbrison pour la route de Lyon en Auvergne n° 8 en celle de Roanne en Languedoc n° 11. Encre, lavis. Approuvé à l'assemblée des Ponts et Chaussées conformément à la lettre de M de Cotte 1780. D'après l'état envoyé le 28 pluviôse an 6 [16 février 1798] par le Ministre de l'Intérieur pour l'établissement des barrières ; la classification de routes de ce département a été changée presque en entier. La route de Roanne en Languedoc n° 11 de l'itinéraire de la ci-devant Généralité de Lyon est partagée en deux routes dans le nouveau ; la 1ère de St Etienne à Montbrison 2e classe n° 2 et la 2me de Roanne à Montbrison 3e classe n°1. Et la route de Lyon en Auvergne n°8 de l'ancien itinéraire se trouve actuellement sous le n° 5 de la 2me classe et sous le nom de route de Clermont à Lyon par Ambert et Montbrison. À Montbrison le 23 nivôse an 7 [12 janvier 1799]. L'ingénieur en chef du département de la Loire. [signature illisible]. Nota. La route a été ouverte dans cette partie [.] de l'axe prolongée de la rue St Jean. C'est sans doute [.] d'après des projets approuvés depuis l'année 1780 V.S. [vieux style]. [.] ils ne sont pas à la disposition de l'ingénieur en chef [.] département de la Loire. (A. Diana, Montbrison : série C géo 143, feuilles A à O, photocopies)

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

  • Plan général de la ville de Montbrison et de ses Faubourgs. Trabucco, architecte-voyer, 1819, papier, encre, lavis. Ech. 1/500e, 211 x 128,5 cm. Présenté avec les projets d´alignements proposés par le conseil municipal, conformément à la loi du 16 septembre 1807 et à l´instruction de M. le Ministre de l´Intérieur en date du 2 octobre 1815. Levé et dressé en 1819 par l´architecte-voyer Trabucco. Vu par le maire de Montbrison le 1er mars 1820, signé le Chevalier Dumoncel, maire. Vu par le maître des Requêtes, préfet du département de la Loire, à Montbrison, le 21 juillet 1820, signé Vicomte de Nonneville. Copie certifiée conforme à la minute approuvée par ordonnance du Roi du 20 décembre 1820, laquelle est restée au ministère de l´Intérieur, et dont une copie a été déposée aux archives de la Préfecture du département de la Loire. Le Maire de Montbrison, le 17 décembre 1822, [signé] De Meaux. (AC Montbrison)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone