Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison-four de Chambert

Dossier IA74001706 réalisé en 2011

Fiche

Dénominationsmaison, four à pain
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais - Seynod
AdresseCommune : Quintal
Lieu-dit : Chambert
Adresse : route de
Viuz
Cadastre : 2008 B2 967

Les encadrements taillés à angles droits et dotés d´un léger liseré sur les arêtes permettent de penser que ce bâtiment est antérieur au XVIIIe siècle. Toutefois, le bouchardage relativement grossier des pierres de taille et la présence d'une voûte en molasse pour la chambre de cuisson du four plaident pour une construction au XIXe siècle, antérieure à 1850. Le bâtiment date donc vraisemblablement de la première moitié du XIXe siècle. Par ailleurs les maçonneries, bien qu´enduites, ne semblent pas comporter de chaînages intermédiaires et la taille de l´ensemble des pierres est homogène, ce qui suppose que la configuration inhabituelle de ce bâtiment, qui se compose d´un logis en étage sur un four ouvert, est d´origine.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle

La maison-four de Chambert présente un plan rectangulaire simple. Le rez-de-chaussée se compose de deux petites pièces qui ne communiquent pas et d'un four à pain. Chacune des deux pièces est accessible par une façade différente ; l´étage, quant à lui est composé d´une grande pièce d´habitation dans laquelle s´observe encore une belle cheminée en molasse. Le four, ouvert sur le gouttereau nord-est, se compose d´un porche voûté au bout duquel se trouve la chambre de cuisson en molasse. Étant donnée l´absence de cheminée, les fumées s´évacuaient par la voûte et remontaient le long de la façade du bâtiment comme l´attestent les traces de suie. L´accès au logis s´effectuait sur le gouttereau sud-ouest par un escalier extérieur en bois aujourd'hui disparu et donnant sur une galerie de desserte (balcon). Cette façade ne comporte que deux ouvertures : à l´étage la porte du logis et en rez-de-chaussée la porte d´une pièce pouvant être une cave. Les pignons présentent chacun une fenêtre en étage, qui constituent les seules fenêtres de l´habitation. Deux petits soupiraux donnant sur les deux pièces du rez-de-chaussée s´observent sur le pignon est-sud. Le pignon nord-ouest laisse voir entre deux fissures une maçonnerie différente intégrant de la molasse et correspondant au conduit de cheminée du logis. Enfin, le gouttereau nord-est, aveugle à l´étage, est ouvert au rez-de-chaussée par la voûte d´accès au four et par l´entrée d´une pièce éclairée d´une petite fenêtre accolée à la porte et pouvant être une petite étable. Une large poutre traverse la façade au-dessus de la voûte. L'édifice est construit en moellon de calcaire enduit à pierre vue à la chaux. Le toit à demi-croupes forme un large débord sur la façade sud-ouest abritant l´accès au logis. Un espace de séchage est suspendu sous le débord. Le toit est actuellement couvert en éternit.

Murscalcaire
molasse
moellon
pierre de taille
Toitciment amiante en couverture
Couverturesdemi-croupe
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier droit en charpente
États conservationsétat moyen

Cette maison d'habitation intégrant un four ouvert sur l'extérieur à l'usage de plusieurs famille constitue une exception remarquable sur le territoire de la commune et du parc.

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Daviet Jérôme