Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, dite villa Chevalley

Dossier IA73001450 inclus dans Rue de Pugny, actuellement rue du Bain-Henri-IV réalisé en 2006

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Voir

Appellations Villa Chevalley
Parties constituantes non étudiées parc, ferme
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Saint Pol-Biollay
Adresse Commune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Saint Pol-Biollay
Adresse : rue du Bain-Henri-IV
Cadastre : 1728 389; 1879 D 1152 ; 2004 BZ 342

A la fin du XVIIe siècle, la maison forte de Saint-Paul fut démolie, du moins en grande partie, pour laisser place à une maison de maître plus confortable. Les travaux datent peut-être d'avant 1674, car la représentation qu'en donne le Theatrum Sabaudiae paraît proche de la villa actuelle et, en 1716, l'acte passé entre le propriétaire, François de la Grimottière, gouverneur de Turin, et Jean-Claude Girod, bourgeois de Chambéry, décrit deux maisons, une maison neuve, parfaitement meublée, en très bon état, et une maison vieille, ainsi que des communs. La mappe sarde de 1728 représente également deux bâtiments mitoyens sur deux parcelles cadastrales distinctes, l'un en L qui pourrait correspondre à la villa actuelle, l'autre de plan proche du carré, dans le prolongement du précédent, qui pourrait être une partie subsistante de l'ancienne maison forte. Le domaine fut vendu en 1754 à Pierre François, procureur au sénat de Savoie. L´acte de vente décrit une maison appelée le pavillon, composée de deux appartements ayant chacun leur cuisine et une pièce, plus des latrines et un lavoir, le tout sous un galetas et surmontant deux caves voutées. La toiture bien qu´abimée, était en tuiles. Ce premier bâtiment semble à l´abandon et en mauvais état en 1754. A proximité, au sud, la maison vieille n´existait plus qu´à l´état de ruine. Néanmoins sa description donne l´impression d´un bâtiment assez petit, composé d´une cuisine avec une pièce adjacente et d´un grenier. Les rustiques sont très étendus, comprenant même un petit appartement, une « bouvée », une grande et une petite écurie, une grange, une aire de battage et un gerbier. Le domaine n´est plus entretenu non plus, par contre il est encore fourni en bétail. Après son acquisition par la famille François, le domaine fut progressivement complété par des achats de terrains, notamment celui qui permit la création, au nord, d'une grande allée bordée d´arbres allant de la route du Revard à la villa. Précédemment, l´entrée du domaine devait se situer rue du Puit d´Enfer, faubourg de Mouxy. Une seconde phase de restauration assez profonde a du intervenir alors. En 1803, le domaine échut au gendre et héritier de Jacques François, Jean Amédée Chevalley, à qui l'historien Mouxy de Loche attribue la destruction de la maison forte et la construction de la villa. Si cette assertion ne semble pas fondée, il est possible que la dernière partie de la maison forte ait été détruite à cette époque, et que Jean Amédée Chevalley, s´appropriant le domaine, ait entrepris d´importants travaux sur la villa. La demeure a subit de profondes modifications au cours du XIXe siècle, notamment un remaniement des façades, ainsi qu´en témoignent les ouvertures obturées sur l´élévation est. Sous l´Empire, des membres de la famille impériale en villégiature à Aix-les-Bains, telles Pauline Bonaparte ou la reine Hortense, des membres de la famille royale sarde, mais aussi Lamartine et son épouse, séjournèrent dans cette villa dont les jardins étaient également un but de promenade pour les curistes ; les jardins sont en effet souvent cités dans les guides touristiques jusqu´à la fin du XIXe siècle. La famille Chevalley habitait une partie du temps en Italie et possédait également des appartements à Chambéry. La transformation de la façade pourrait dater de 1866, date à laquelle madame Mollard, fille de Jean Amédée Chevalley, fit surélever la maison d'un étage par l'architecte Sébastien Lubini. Les travaux furent exécutés par l'entreprise Bonna pour la maçonnerie et Cochet pour la charpente. Le devis prévoyait notamment des encadrements en molasse travaillée avec moulures et une toiture en ardoise de Cevins. Dans les années 1930, des travaux de restauration intérieure et de toiture furent de nouveau entrepris et confiés aux entreprises Notari pour les peintures, Cochet Frères pour la charpente, Falda pour les faïences. C'est à cette période que furent installées les salles de bain. De 1886 à 1974, la maison a été mise en location. Le dernier locataire, le docteur Faidherbe, racheta le mobilier de style Empire. Depuis, la villa a été laissée à l´abandon, malgré plusieurs projets de réhabilitation et d'affectation dont un projet de musée du thermalisme et, plus récemment, de centre administratif des thermes. Elle a été acquise par l'Etat en 1954 pour les thermes nationaux. Depuis 2011, elle est louée par bail emphytéotique à la Société Valvital qui exploite les thermes nationaux d´Aix-les-Bains. En 1977, la municipalité a déposé une demande pour la protection de la villa Chevalley au titre des Monuments historiques, mais cette demande n´a pas abouti.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Auteur(s) Personnalité : Bonaparte Pauline , habitant célèbre
Personnalité : Hortense de Beauharnais, habitant célèbre
Personnalité : Marie-Laetitia Ramolino, habitant célèbre

Une description de la maison forte avant la Révolution, relatée par un auteur écrivant à la fin du XIXe siècle, la présente en mauvais état, avec tours, poternes, créneaux et mâchicoulis, mais aucune représentation connue ne vient confirmer cette description. La villa Chevalley est implantée sur un terrain plat avec vaste terrasse en terre-plein devant la façade occidentale. Elle était, à l'origine, au centre d'une grande propriété. L'accès se faisait par une allée d'arbres qui, partant de l'intersection de la rue du Bain Henri IV, de la route de Pugny et de la route du Revard, débouchait sur la façade nord. La construction, en moellons de calcaire à chaînes d'angle en pierre de taille, se compose de deux corps de bâtiment disposés selon un plan en L. Les toits sont couverts d'ardoise. Le bâtiment comporte un étage de soubassement ouvrant de plain pied à l'ouest, un rez-de-chaussée surélevé et deux étages carrés. Des bossages en table, réalisés en béton moulé, ornent les façades sur la hauteur du rez-de-chaussée et des bandeaux moulurés soulignent les différents niveaux. Une corniche en bois couronne les élévations. La façade orientale, à quatre travées de baies, comporte deux portes, l'une en plein cintre, identique à celle percée dans l'élévation nord, l'autre rectangulaire à encadrement mouluré en marbre rose.

Murs calcaire
enduit
bossage
moellon
Toit ardoise
Plans plan régulier en L
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
croupe
Escaliers escalier intérieur : en charpente
Typologies villégiature

F-EBE-Collectifs-Aix-les-Bains

Mitoyen non
Alignement non
Nombre de façades sur rue 0
Nombre de corps de bâtiments 2
Type de clôture mur de clôture
Fonction pension de famille
Villégiature oui
Place de l'entrée sur une élévation latérale
Situation de la porte d'entrée décentrée
Nombre d'étages 2
Entresol non
Nombre de travées 4
Balcon non
Balcon filant non
Loggia non
Balcon-loggia non
Décrochement de façade non
Matériaux du gros-oeuvre pierre
Matériaux des encadrements molasse
Forme du toit toit à 2 versants
Liaison mur-toit corniche en bois
Cour jardin
Puits de lumière non
Sas non
Garage non
Décor de façade aucun
Traitement des angles d'îlots aucun
Nombre d'escaliers 1
Escalier 1: emplacement dans-oeuvre
Escalier 1: nombre de volées par étage 0
Escalier 1: 1ère volée décalée non
Escalier 1: tour d'escalier non
Escalier 1: nombre de noyaux 0
Escalier 1: matériaux bois
Escalier 2: nombre de volées par étage 0
Escalier 2: 1ère volée décalée non
Escalier 2: tour d'escalier non
Escalier 2: nombre de noyaux 0
Escalier en pendant non
Immeuble faisant parti d'un ensemble non
Cour commune non
Entrée commune non
Escalier commun non
Façades en rapport non
Traboule non
Distribution des logements par palier de l’escalier
Datation principale limite 17e siècle 18e siècle

PLU 2007 : étoile pleine (bâti intéressant : démolition soumise à permis de démolir, mais seule la démolition partielle est envisageable)

Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • ANNEXE 1

    Liste des propriétaires

    1697 : François de Lornay Menthon, seigneur de Grimottière

    1754 : Marguerite de Lornay Menthon, épouse du seigneur de Regard de Disonche

    1754 : François Pierre

    1764 : Georges Ursule, épouse François Pierre

    1767 : François Jacques

    1803 : Chevalley Amédée

    1827 : Mollard Caroline, née Chevalley

    1886 : Chevalley Hector Amédée, Turin

    1928 : Chevalley Jean, Turin

    1954 : Etat (Thermes Nationaux d´Aix-les-Bains)

  • ANNEXE 2

    Ascencement de la maison forte de St Paul, 18 novembre 1716 (AD Savoie. 2 C 12 . Tabellion- Aix-les-Bains, p.12)

    L´an mil sept cent et seize et les dix huict novembre par devant moy notaire royal soubsigné et en présence des tesmoins bas nommés s´est personnellement estably et constitué noble seigneur François Delornay Menthon de Grimottière seigneur de la maison forte de Saint Paul sur Aix, lieutenant colonel du régiment dragon Genevois de Sa Majesté,

    lequel de son bon gré pour luy et les siens ascense et admodie et par formes d´ascensement baille et remet à honorable François fils de feu Pierre Bergerat dit Pichon cy présent et acceptant pour luy et les siens

    ascavoir la généralité de tous les biens dépendant de sa maison forte de St Paul, ensemble ceux par ledit seigneur acquis d´honorable François Lasale, consistant iceux biens en maisons, prés, terres, vignes, otins, rente feudale de la dite maison forte avec les laods et la moytié des eschuttes et autres généralement quelconques dépendant de la dite maison forte, jouxte d´iceux biens icy tenus pour exprimés dont ledit ascensataire se teint pour bien instruit et c´est pour le temps et terme de six années [...].sous les conditions suivantes :

    Scavoir que le dit Bergerat rendra à la fin du présent les terres ensemencés à la semaille de la Saint Michel comme sont à présent a forme du mémoire que en fera fait entre le dit seigneur et le dit ascensataire, se chargera de mesme dans ledit mémoire des semences qui luy seront fournies par ledit seigneur pour la semaille de Pasques, Item entretiendra le couvert des deux maisons duement regoitoyés fera dans les dits biens autant qu´il pourra qu´il sera employer a ses frais et despens sur les couverts a paille, se chargera de tous les meubles qui luy seront remis par inventaire ainsy que faire il promet d´ascenser les deux prés que ledit seigneur tient en ascensement des fermiers des seigneurs marquis d´Aix, Item qu´il sera obligé de prendre soing d´entretenir les pigeons dans la collombière et de ne la laisser pas destruire, Item sera obligé d´achetter annuellement dix charrettes de blaches qui font vingt voyages pour faire consumer dans la grange dudit seigneur, Item ledit Bergerat ne laissera innover aucun chemin nouveau sur les dits biens, au contraire destruira ceux qui sons pas deus, Item sera obligé de renouveller autant qu´il pourra les otins, y faire des provins, aussy bien que vignes et aux treilles qui sont autour de la maison, Item ne pourra coupper aucun arbre qui ne soit pas entièrement secq et d´en planter un aultre en place et outre y sera obligé de planter annuellement douze noyers dans les endrois le plus neufs, replanter aussy annuellement une douzaine de sauvageaux qu´il fera ranter, plantera de mesme peupliers, saules, meuriers et autres arbres autant quil pourra [...], Item ayant convenu qu´au cas que le dit seigneur vienne au présent pays pour y rester quelques mois, il aura usage de sa maison neusve avec les meubles qui luy seront nécessaires de ceux qui luy seront remis, Item sera obliger de payer tous les servis de vin deus sur les dit bien sus ascensés et quant aux autres servis il les payera suivant le mémoire que le dit seigneur luy en baillera qui luy seront contés sur le prix de sa ferme [...] serment presté et clauses requises fait et passé dans la maison forte dudit seigneur de Saint Paul en présence de Me Noel Frumy, praticien habitant dudit Aix et Claude Rebaudet dit Vimenon maistre charpentier du lieu de Mouxy tesmoins requis.

  • ANNEXE 3

    Descriptif de la maison (Dans : [Album de villas à louer, à vendre] / Agence générale de location d'Aix-les-Bains, Michel Mermoz, puis agence Kaola, 1898 [à partir de], pl. 2)

    N° 14. Villa boulevard des Côtes

    Rez-de-chaussée : 2 cuisines, 2 salles à manger, 1 grand salon, 1 bureau, 1 grand vestibule.

    1er étage : 6 chambres de maîtres.

    2e étage : 3 chambres d'amis, 3 chambres de domestiques.

    Écuries et remises, vaste parc.

  • ANNEXE 4

    Acquis pour le Se Pierre François, fait de la dame De Disonche, [Extraits], le 22 septembre 1754, (AD Haute-Savoie. 2 E 1009. Minute du notaire Bessonis).

    L´an mil sept cens cinquante quatre et les vint deux dernier septembre dans le château de Disonche, paroisse de Villaz, avant midi, par devant moi no(te) et témoins s´est personnellement etablie et constituée Dame Marguerite fille de feu noble François de Menthon de Grimotières native d´Aix, [...] vend par le présent Aix, [...] la généralité des biens, et batimens que la d(ite) Dame possède rière les paroisses d´Aix, Mouxy, Clarafond [...] trois cens huitante neuf, trois cens nonante trois cens nonante un [...] trois cens nonante six, trois cens nonante sept [...] de plus lui vend comme dessus deux rentes a elle apartenantes apellées les rentes de S Paul [...] auxquels est annexé le droit de patronage et de nomination de la chapelle érigée en l´église de la ville d´Aix sous le vocable de S. Antoine, le droit de sépulture dans ladite Eglise, et le banc qu´elle a dans l´Eglise dudit S. Paul [...] en déclarant que suivant le raport qui lui a été fait en conséquence de la visite qu´elle a fait faire desdits biens, ci batimens par des expers nommés et choisis de sa part qu´ils se trouvent actuellement dans l´état si après : Scavoir la maison du pavillon a S. Paul, consistant en une cave voutée, un cavot, et cuisine au premier apartement dont la cheminée est entièrement ruinée n´y aiant que les (Lindes) de pierre de taille qui puissent servir; le souspié de la cuisine entièrement pourri, les châssis et dormans des quatre fenêtres de ladite cuisine et les ventaux d´icelle tant en bois qu´en ferrures hors d´usages, la porte de la dite cuisine en mauvais état saut les eparres et fermures qui pourront servir, le mur de ladite maison du coté du levant est fendu et a besoin d´être refait à neuf, la ruine d´icelui aiant été ocasioné par un portail de bois dont les montans et couverture sont pourris posé à coté d´une petite loge existante a cote de la voute du degré de la cave ; la porte de la cuisine du second apartement est aussi entièrement usée, et les murs du dessous de toute ladite maison ont besoin d´être regarni, et recrépie, le plancher de la chambre a coté de ladite cuisine est hors d´usage et celui de ladite cuisine qui était en briques est totalement ruiné, les planchers du lavoir prêt à tomber, les poutres d´icelui étant rompues et les latrines détruites, les dormans et châssis desdits cuisine et chambre brisés et rompus, les fenêtres sans volets, les cheminées de ladite cuisine et de la (chaufe panse) de la dite chambre avec leurs foiers entièrement gâtés, et ont besoin d´être refais à neuf, il manque plusieurs portes aux buffets de ladite chambre, sans aucune serrures ni fermures, les degrés du galetaz pourris et hors d´usage, l´armement du toit fort endommagé, et il y faut replacer le faite outre arcboutants, trois panes, vint cinq chevrons, douze douzaines de listeaux, trois milliers de tuiles et quatre vint cornières le surplus étant de médiocre valeur, sauf les portes de l´entrée de la maison, et de la cave qu´il faut refaire à neuf, les fenêtres, et fermures d´icelles pouvant servir ;

    La vieille maison qui est au vent dudit pavillon est entièrement détruite, et hors d´état de pouvoir servir, tous les bois du couvert, planchers, soupiés, galène, fenêtres dormans étant tous pourris, et les murs fendus de haut en bas, les fenêtres écrasées, la dépense déjà tombée, et tout le bâtiment hors d´usages sauf quelques pierres taillées à l´antique qui pourront servir pour poser à la grande écurie ; les bâtiments rustiques consistants en un pressoir, une bouvée, une (haire) avec un gerbier à coté et ladite grande écurie avec son grenier a foin, ont les montants, couvertures et seuils des portes et fenêtres de bois entièrement ruinés sans aucun châssis, les murs percés, il est nécessaire d´y poser des nouvelles portes et fenêtres et refaire vint cinq toises et demi de murailles, les quatre angles aians marqué la fusses et le couvert sont en chaume et partie en bois de nulle valeur, de même que tous les planchers, sauf quelques poutres et une partie de l´armement du toit qui pourront servir, les faites, et panes, de même que toutes les crèches étant ruinés le pressoir étant en médiocre état, et la pigeonière qui y est attachée, étant prête à tomber ; [...] au bâtiment qui existe du coté du levant, consistant en un cellier, une cuisine et un petit membre le soupié de ladite cuisine est hors d´usage, le plancher à demi écrasé par le défaut des poutres qui ont manqué, la moitié de la cheminée est à bas, le toit couvert à paille totalement détruit, et hors d´usage et ledit membre inhabitable, l´orage aiant emporté une partie du toit; les portes et portail de bois hors d´usage, et n´y aiant dans tout cet édifice que les murs dont il faut refaire sept toises, et en recrépir trois

    toises ; les couvers de la grange et petite écurie et du gerbier atachés, audit bâtiment sont de médiocre valeur de même que le plancher de ladite écurie, il y faut refaire a neuf deux toises de mur, et en recrépir neuf toise en dedans et en dehors, et il faut refaire à neuf les montant et couvrement de bois, et les trois portes avec les crèches qui sont hors d´usage, de même que leurs serrures, et fermures ; tous les murs de clôtures des deux cours, et de l´enceinte desdits bâtiments étant entièrement détruits de même que les portes aussi bien que les murs du jardin, les haies vives de la clôture du pré qui est au couchant desdits bâtiment sont aussi entièrement ruinées, de même que la vigne en dépendant pour n´avoir pas été cultivée et n´y avoir pas mis de fumier pendant quelques années, [...].

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 2 C 2. Tabellion. Acensement de la maison forte de Saint-Paul par François de Lornay de Menthon, seigneur de Saint-Paul, à Jacques Rabut, 1697

  • AD Savoie. 2 C 12. Tabellion; Acensement pour le seigneur de Grimottière conter Claude et Estienne Armand, dict Berger de St Symond, 1715

  • AD Savoie. 2 C 2. Tabellion Acensement pour noble seigneur François Delornay Menthon de Grimottière, seigneur de la maison forte de Saint Paul, et passé à honorable François fils de Pierre Bergerat, dit Pichon, du dit Aix, 1716

  • AD Savoie. 6 E 12214. Minutes de maître Dégallion, notaire. Acte d´ascensement de la maison forte de Saint Paul et de ses dépendances, 20 janvier 1722

  • AD Savoie. 2 C 5060. Cadastre sarde. Journalier, XVIIIe siècle

  • AD Savoie. 2 C 5061. Cadastre sarde. Livre des transports, XVIIIe siècle

  • AD Savoie. 2 C 385. Tabellion de Chambéry. Contrat dotal entre le Sr Jacques François et demoiselle Marie-Christine Fleury, 1756

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 190, n° 116. Autorisation de voirie accordée à A. Chevalley pour créer un portail pour un nouvel accès à sa propriété, 13 mai 1892

  • AC Aix-les-Bains. 1 D 1977. Délibération du conseil municipal demandant l´inscription de la villa Chevalley à l´Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, 11 juillet 1977

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 146, n° 426. Autorisation accordée à Mme Mollard, pour changer le seuil de la porte d´entrée de son jardin, ajouter une marche et démolir le petit réduit à l´angle du mur de clôture, [route de Pugny], 26 août 1866

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 165, n° 16. Autorisation accordée à Mme Mollard, pour clore le terrain au nord de son mur de clôture et frisant la voie publique, [déplacement de la clôture au bas du chemin de Pugny], 9 mars 1877

  • AMH Lyon. Aix-les-Bains (Savoie), Inventaire des Monuments. Dossiers de recensement établis par J.-F. Esnault, 1983

    dossier n° 12
  • AH Thermes Nationaux d´Aix-les-Bains. Dossier villa Chevalley, 1698-1932

Documents figurés
  • [Changement du mur de clôture du terrain Chevalley, au nord de la propriété, rue de Pugny]. Aix-les-Bains, 1877. Ech. Inconnue. 1 plan : calque. (AC Aix-les-Bains. 1 O 165, n° 16)

  • Villa Chevalley. APS 3. Façades / E. Brocard ; J. G. Mortamet, architectes M. H. Aix-les-Bains, 10 septembre 1979. Ech. 1 : 10. 1 tirage de plan ; 38 x 110 cm (AC Aix-les-Bains)

  • Villa Chevalley. APS 4. Coupe façade nord / E. Brocard ; J. G. Mortamet. Aix-les-Bains, 10 septembre 1979. Ech. 1 : 10. 1 tirage de plan ; 38 x 110 cm (AC Aix-les-Bains)

  • Villa Chevalley. APS 2. Plans 2e étage, combles, toiture / E. Brocard ; J. G. Mortamet. Aix-les-Bains, 10 septembre 1979. Ech. 1 : 10. 1 tirage de plan ; 38 x 110 cm (AC Aix-les-Bains)

  • Villa Chevalley. Sous Sol / Services techniques municipaux. Aix-les-Bains, [198 ?]. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 29 x 42 cm (AH Thermes Nationaux d´Aix-les-Bains. Fonds Chevalley)

  • Villa Chevalley. Rez-de-chaussée / Services techniques municipaux. Aix-les-Bains, [198 ?]. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 29 x 42 cm (AH Thermes Nationaux d´Aix-les-Bains. Fonds Chevalley)

  • Villa Chevalley. 1er étage / Services techniques municipaux. Aix-les-Bains, [198 ?]. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 29 x 42 cm (AH Thermes Nationaux d´Aix-les-Bains. Fonds Chevalley)

  • Villa Chevalley. 2e étage / Services techniques municipaux. Aix-les-Bains, [198 ?]. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 29 x 42 cm (AH Thermes Nationaux d´Aix-les-Bains. Fonds Chevalley)

  • Portail de la villa Chevalley, sur le pont des Gorges ou ravin / Anonyme. Aix-les-Bains, [fin XIXe siècle]. Ech. 1: 20. 1 plan sur calque ; 15 x 20 cm (AH Thermes Nationaux d´Aix-les-Bains)

  • Ayx. [Theatrum Sabaudiae] / [G.T. Borgonio]. Amsterdam : Jean Blaeu, 1674. 1 est. : gravure ; 55 x 65 cm. (AC Aix-les-Bains : C 38)

  • Vue de la grotte de Mr Chevalet, (reproduction d´une lithographie de V. Fonville. Lyon : lithogr. H. Brunet. Aix-les-Bains, [début XIXe siècle]). 1 photogr. ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 30/87)

  • V. Chevalley. N° 14. Villa boulevard des Côtes / S.n. Aix-les-Bains, [1898]. 1 photogr. : n. et b. ; 11 x 16 cm. (AC Aix-les-Bains. 11 Fi 2047) Dans : [Album de villas à louer, à vendre] / Agence générale de location d'Aix-les-Bains, Michel Mermoz, puis agence Kaola, pl. 2.

  • [Vue aérienne de la villa Chevalley et de ses dépendances] / anonyme. Aix-les-Bains, [198 ?]. 1 photogr. : coul. ; 21 x 30 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 4/279)

  • Salon de la villa Chevalley / Chartier. Aix-les-Bains, [1972]. 1 impr. Photoméc. 16 x 13 cm. Extr. de : «D´Aix-en-Savoie à Aixilia, (1er série)» / Francon François, p. 22 v.

  • [Villa Chevalley. Les jardins] / anonyme. Aix-les-Bains, [1987]. 1 photogr. : coul. ; 13 x 19 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 4/088)

  • [Villa Chevalley. L´escalier] / anonyme. Aix-les-Bains, [1980]. 1 photogr. : couL. ; 9 x 15 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 4/86)

  • [Villa Chevalley. Intérieur du salon vers 1930] / anonyme. Aix-les-Bains, [1930]. 1 photogr. : noir et blanc. ; 13 x 19 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 4/083)

  • [Villa Chevalley. Intérieur vers 1930] / anonyme. Aix-les-Bains, [1930]. 1 photogr. : noir et blanc. ; 13 x 19 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 4/84)

  • [Villa Chevalley. Une cheminée] / anonyme. Aix-les-Bains, [1980]. 1 photographie : coul. ; 10 x 15 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 4/85)

  • Maison qu´occupait à Aix S. M. la reine de Hollande / [Comte de Turpin de Crissé]. Paris, 1810. 1 est. : sépia ; 11 x 15 cm. Dans Album de voyage de l´impératrice Joséphine en Savoie et en Suisse 1810

    pl. 14
Bibliographie
  • Aix-les-Bains. Savoie. Villa Chevalley. Extension des Thermes Nationaux. Etudes des vestiges de la maison forte de Saint-Paul et prospection / Christine Pernon. Lyon : DRAC Rhône-Alpes, 1993. 23 p. ; 21 cm.

  • Aix-les-Bains. Savoie France. Villa Chevallay. Aix-les-Bains. Thermes nationaux, [199 ?]. 18 p. ; 23 cm

  • ESNAULT, Jean-François. Aix-les-Bains ou la mémoire des pierres. Paris : 1982. 250 p. multigr. : ill. ; 29,5 cm

    p. 161
  • FORTIS, comte de. Voyage statistique et pittoresque à Aix-les-Bains ou journal d´Amélie. Chambéry : Puthod, 1830. 2 t. 422-428 p. : ill. ; 23 cm

    p. 57, 88, t. 1
  • FRANCON, François. d´Aix-en-Savoie à Aixilia, (1ere série). Trevoux : éd. de Trévoux, 1972

    p. 18-24
  • MOUXY DE LOCHE Jules de Histoire d´Aix-les-Bains. Chambéry : Imprimerie savoisienne, 1898. 2 vol. : ill. ; 21 cm

    p. 601-609
Périodiques
  • CUESTA, Yvan, FRIEH-GIRAUD, Geneviève, MESTELAN, Yves. La villa Chevalley. Arts et mémoire, n° 1. Aix-les-Bains : Société d´Art et d´Histoire, 1993

    p. 32-43
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël