Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de notable dite maison Montchoisy

Dossier IA01000065 réalisé en 1991

Fiche

  • Façade du parc.
    Façade du parc.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • parc
    • communs
    • colombier
    • resserre
    • ouvrage fortifié
Genrede maître
Appellationsmaison Montchoisy
Parties constituantes non étudiéesparc, communs, colombier, resserre, ouvrage fortifié
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Adresse : 19 rue du
Bois
Cadastre : 1823 B 43 A 47 ; 1984 AE 150 A 152, 171

Cette maison de notable est bâtie hors les murs, dans une propriété qui s'étend entre la rue du Bois et la courtine orientale de l'enceinte, flanquée ici d'une petite tour de fortification sans doute du 16e siècle : celle-ci figure sur un plan de la ville dressé en 1777 et est inscrite comme bâtiment rural en 1823. A cette date, il existe une maison avec cour dont l'emplacement et le plan coïncident avec le corps de bâtiment isolé au nord. En 1842, le corps de logis est édifié à une cinquantaine de mètres au sud de l'ancien bâtiment affecté aux communs, qui est partiellement ou entièrement reconstruit en 1889 par un entrepreneur de Trévoux, J.B. Faugeron, pour la comtesse de Cibeins. A la fin du 19e ou au début du 20e siècle, la tour est transformée en atelier d'artiste

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 16e siècle , (?)
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates1842, daté par source
1889
Auteur(s)Auteur : Faugeron Jean-Baptiste entrepreneur attribution par source

Maison de notable construite dans un parc limité à l'ouest par le mur d'enceinte de la ville, contre lequel s'adossé une petite tour carrée en moellons, de 3 niveaux ; le bâtiment comprend un corps de logis rectangulaire, des communs à l'arrière (écurie, remise, fenil et logement de cocher) , et un colombier carré, dont le 1er niveau sert de dépendance, couvert d'un toit en pavillon de tuiles en écaille vernissées ; ce corps est bâti sur un terre plein du jardin, dans le mur de soutènement duquel sont ouvertes deux arcades donnant dans une resserre et un bûcher creusés dans le sable ; la maison, bâtie en pisé sur solin de calcaire, présente une façade ordonnancée néo classique de trois niveaux et trois travées, à chaînes d'angle et chaînages à refends délimitant un corps central couronne d'un pignon ; la travée axiale, percée d'une seule fenêtre en demi cercle au centre du pignon, compte 3 baies jumelées, celles du 1er niveau en plein-cintre et inscrites sous trois arcs, deux fenêtres encadrant une porte fenêtre précédée d'un perron ; des fenêtres barlongues occupent les travées latérales et celles du 2e niveau, surmontées de larmiers, et deviennent oblongues dans le comble à surcroît ; distribution intérieure symétrique : en façade, 3 pièces de réception d'enfilade (salons et salle à manger) , à l'arrière, vestibule central avec escalier, cuisine et pièce de service de part et d'autre, chambres à l'étage ; sous-sol accessible par deux descentes de cave en équerre contre l'élévation postérieure, soupiraux percés dans les élévations latérales ; les communs isolés sont en pisé, en mauvais état ; la façade, reprenant le dessin à pignon de celle du logis, s'orne d'une tête de cheval (disparue) en médaillon axial et d'un décor feint de brique et pierre

Murspisé
calcaire
enduit
enduit
moellon
Toittuile plate mécanique, tuile creuse
Étagessous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît, étage de comble
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
appentis
croupe
noue
pignon couvert
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier de distribution extérieur : escalier en équerre en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
Typologiesmaison à corps central à Fronton pignon
États conservationsrestauré
Techniquesmenuiserie
Précision représentations

ornement géométrique § sujet : consoles en bois et lambrequin bois découpé, support : avant toit des communs

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève