Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de chanoinesse (maison de Madame de Saint-Paul), puis école primaire et logement

Dossier IA42001176 réalisé en 2001

Fiche

Genrede chanoinesses
Appellationsmaison de Madame de Saint-Paul
Destinationsécole primaire, mairie
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Leigneux
Lieu-dit : le bourg
Adresse : 3e maison
Cadastre : 1827 U1 1066, 1067 ; 1987 A2 967

La plupart des maisons de l'enclos canonial ont été reconstruites dans la 2e moitié du 18e siècle. Celle-ci semble avoir été augmentée d'une travée à l'ouest, peut-être au milieu du 19e siècle. En 1883, la maison est achetée par la commune pour y installer l'école des garçons (Jean-Baptiste Dulac, architecte à Montbrison ; Jean Sarély, plâtrier à Boën), ouverte en 1885, et un appartement pour l'instituteur, avec une salle pour la mairie à l'étage. Des modifications sont faites en 1903 par l'agent voyer cantonal Lyonnet. En 1954, une deuxième salle de classe est créée au rez-de-chaussée à la place de la cuisine et de la salle à manger de l'instituteur (M. Palmier, architecte à Montbrison) ; peu après, la mairie déménage dans une autre maison de chanoinesse, en 1957. Des lambris déposés lors de la réfection de l'appartement du 1er étage, vers la fin des années 1960, ont été remontés dans la maison de Madame d'Oizon (étudiée).

Période(s)Principale : 2e moitié 18e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates1883, daté par source
Auteur(s)Auteur : Dulac Jean-Baptiste architecte attribution par source
Auteur : Lyonnet
Lyonnet

Agent voyer à Boën, fin 19e siècle


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
agent voyer attribution par source
Auteur : Palmier M. architecte attribution par source
Auteur : Sarély Jean entrepreneur attribution par source

La maison a sa façade principale sur la place du chapitre, et donne sur l'arrière sur une cour avec un préau. Les niveaux sont distribués par l'escalier tournant à retours avec jour, en charpente, sur lequel la porte d'entrée donne directement. La cave voûtée n'a pas été visitée. Le rez-de-chaussée est divisé par les murs de refends en trois pièces dont les fonctions ne dont plus lisibles : peut-être une grande salle à l'ouest, une cuisine et une chambre à l'est (aujourd'hui salles de classe). L'étage comprend quatre chambres (l'une sert de cuisine dans l'appartement actuel) desservies par un couloir transversal, chacune munie d'une cheminée ; certaines possédaient peut-être dès l'origine une alcôve (les boiseries ne subsistent que dans la cuisine). Le comble comprend trois pièces (grenier). Une remise est adjointe à l'édifice côté est. L'édifice est en pisé, enduit ; les encadrements de baies sont en bois (en pierre pour la porte d'entrée). Le toit est à longs pans et en tuiles creuses, avec une croupe à l'est, la maison étant la dernière de ce côté du chapitre (mitoyenne de bâtiments plus bas qui devaient être des écuries).

Murspisé
enduit
Toittuile creuse
Étagessous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrementsvoûte d'arêtes
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours en charpente
Techniquessculpture
Précision représentations

Les chambres de l'étage sont pourvues d'une cheminées en pierre, à décor assez sobre : rosette au centre du linteau, étoiles et cannelures rudentées sur les piédroits (cheminée n°1, h=120, la=171), fleur-de-lys (cheminée n°2, h=126, la=170), coquille stylisée (cheminée n°2, h=117, la=148). Un lambris de hauteur à panneaux chantournés est conservé dans la chambre n°1 (cuisine).

Le chapitre, qui fait l'objet d'un site inscrit, forme un ensemble homogène représentatif de l'architecture civile du début du 18e siècle.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Sites de protectionsite inscrit, zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
Précisions sur la protection

Site inscrit (place du chapitre et abords, 6,55 ha) le 10/01/1973. ZPPAUP instituée le 8/10/1987.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Monnet Thierry