Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Mairie-école

Dossier IA74001718 inclus dans Village de Chevaline réalisé en 2010

Fiche

Dénominations mairie, école
Aire d'étude et canton Pays de Faverges et du Laudon - Faverges
Adresse Commune : Chevaline
Lieu-dit : Chevaline
Adresse : route de Chevaline
Cadastre : 1905 A2 282 ; 2008 A2 1220

Suite aux plans de la mairie dressés en 1863 par l´architecte Camille Ruphy, la mairie de Chevaline décide en 1864 d´acheter un terrain à Urbain Chambaz et de valider les dits plans. En 1865, Jean Machetti est désigné adjudicataire des travaux. En attendant la construction d´une école, la commune demande dès 1884 à l´Académie l´autorisation de faire provisoirement cours dans la mairie et de loger l´instituteur dans une maison louée à monsieur Vianney. Camille Ruphy dresse les plans de l´école en 1885. il propose de créer une extension au sud afin d´accueillir un vestiaire et une salle de classe surmontée du logement de l´instituteur. La partie nord du bâtiment comprend en rez-de-chaussée un vestibule et un hangar aux pompes, une salle d´archive au-dessus de l´escalier et la salle du conseil municipal. L´adjudication qui a lieu en 1887, confie les travaux de gros-œuvre à Jean-Baptiste Basso, d´Albertville et les travaux de finition à Charles Machetti, de Doussard. Peu avant la réception des travaux le 19 juin 1892, la commune engage des travaux de réparation de la mairie qui a servi cinq ans d´école.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates 1865, porte la date, daté par source
1892
Auteur(s) Auteur : Ruphy Camille, architecte départemental, attribution par source

Le bâtiment de plan rectangulaire est situé au centre de Chevaline. La façade principale sur mur gouttereau est orientée à l´est ; Animée par une frise nue séparant les niveaux et un chaînage central en relief, elle se développe en symétrie. Ainsi, le rez-de-chaussée présente deux portes similaires flanquées de deux petites baies hautes de chaque côté du chaînage central, tandis que l´étage est percé de quatre fenêtres. L´étage de la façade ouest se développe en symétrie alors que le rez-de-chaussée ne compte qu´une seule porte. Le pignon nord présente une fenêtre double surmontant une large porte au linteau en plein-cintre. Le pignon sud compte quant à lui deux fenêtres en étage et trois fenêtres accolées en arcs surbaissés au niveau de l´ancienne salle de classe. Les maçonneries sont intégralement enduites au ciment. Une frise nue orne les deux murs gouttereaux et le mur pignon nord. Elle coupe à angle droit des chaînages d´angle et des jambes en bossage. Les encadrements, également en saillie par rapport aux maçonneries sont assemblée et leurs linteaux presque toujours en arcs surbaissés. Une plaque en calcaire prise dans la maçonnerie à l´étage de la moitié nord porte l´inscription N//1865 tandis que deux plaques entourées de liserées en saillie portent l´inscription MAIRIE pour l´une et CHEVALINE pour l´autre. Le N serait une évocation de Napoléon III. Relevé des inscriptions. N 1865

Murs calcaire
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan centré
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur : en maçonnerie
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie. Série 2 O 675 Commune de Chevaline ; Edifices administratifs et scolaires Délibération du 5 mars 1864 relative à l'achat d'un terrain à Urbain Chambaz pour édifier la mairie.

  • AD Haute-Savoie. Série 2 O 675 Commune de Chevaline ; Edifices administratifs et scolaires Délibération du 20 février 1865 relative à la construction de la mairie sur les plans dressés par Camille Ruphy en 1863.

  • AD Haute-Savoie. Série 2 O 675 Commune de Chevaline ; Edifices administratifs et scolaires Procès-verbal d'adjudication du 18 juillet 1865 attribant les travaux de construction de la mairie à Jean Machetti, d'Annecy.

  • AD Haute-Savoie. Série 2 O 675 Commune de Chevaline ; Edifices administratifs et scolaires Lettre du 9 décembre 1884 de la commune de Chevaline à l'Académie demandant l'autorisation d'utiliser provisoirement la mairie comme école et de loger l'instituteur dans une maison louée à monsieur Viannay.

  • AD Haute-Savoie. Série 2 O 675 Commune de Chevaline ; Edifices administratifs et scolaires Délibération du 20 février 1865 relative à la construction de la mairie sur les plans dressés par Camille Ruphy en 1863.

  • AD Haute-Savoie. Série 2 O 675 Commune de Chevaline ; Edifices administratifs et scolaires Procès-verbal d'adjudication du 12 juillet 1887 attribant les travaux de construction de l'école à Jean-Baptiste Basso, d'Albertville.

  • AD Haute-Savoie. Série 2 O 676 Commune de Chevaline ; Edifices administratifs et scolaires Délibération du 28 mai 1892 relative à la réparation de la mairie suite à son utilisation en tant que salle de classe pendant les travaux de construction de l'école.

  • AD Haute-Savoie. Série 2 O 676 Commune de Chevaline ; Edifices administratifs et scolaires réception définitive le 19 juin 1892 des travaux de construction de l'école sur le plan de Camille Ruphy dressés en le 5 novembre 1885. Jean-Baptiste Basso d'Albertville ayant eu la charge du gros œuvre et Charles Machetti de Doussard ayant la charge de travaux complémentaires.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Daviet Jérôme