Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie-école

Dossier IA73003235 inclus dans Écart des Gonnards réalisé en 2013

Fiche

Destinationsmairie
Dénominationsmairie, école primaire
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Saint-Offenge-Dessus
Lieu-dit : les Gonnards
Cadastre : 2013 A3 449

L’emplacement de la nouvelle mairie-école, située au hameau plus central des Gonnards (voir école du chef-lieu, IA73003215), est choisi en juin 1899. Les plans, devis et cahier des charges du groupe scolaire sont dressés par l’architecte De Bons, d’Aix-les-Bains (33 000 F ; en concurrence avec un autre architecte, Bertin), et approuvés par le conseil municipal le 20 août 1899. Le montant du rabais de l’adjudication, accordée à l’entrepreneur Joseph Ravazio, est utilisé pour édifier des murs de clôture et une buanderie, et pour remplacer la molasse par de la pierre de taille dure (devis supplémentaire établi par De Bons en 1902). La construction subit des retards, dus à la validation du devis supplémentaire par l’administration et à la mise en liquidation judiciaire de l’entrepreneur. En octobre 1903 le bâtiment n’est pas encore terminé, et l’administration souhaite une modification du devis d’achèvement, avec le remplacement des écoles de filles et garçons séparées par une école mixte avec une classe enfantine, ce que la commune refuse. Le règlement définitif des travaux a lieu en août 1904. Une somme était réservée pour capter une source afin d’alimenter le bâtiment, mais devant le montant du devis établi par Claret, ancien agent voyer cantonal à Aix-les-Bains (3000 F), c’est un puits qui est creusé et pourvu d’une couverture en châtaignier.

L'école devient mixte à la rentrée de 1910 (une classe pour les enfants de moins de 8 ans et une classe pour les enfants de 8 à 13 ans). Des préaux sont posés devant l’entrée des deux écoles en 1910 : devis et plans dressés par M. Gaime géomètre à Héry-sur-Alby en novembre 1910 ; traité de gré à gré avec Joseph Grosdaillon, charpentier de la commune, pour des travaux réalisés entre mars et novembre 1911. En 1911, le projet d'adduction d'eau potable est relancé : il est mené à bien entre août 1912 et août 1913 avec l'aide de volontaires (parents d'élèves, habitants) et l'intervention de C. Dufour, cimentier à Cusy (1051 F).

En 1931, la commune demande la création d’une classe enfantine. La restauration du groupe scolaire est projetée l'année suivante : des honoraires sont payés à l’architecte Pin pour le projet, modifié en 1935 et 1936 par l'architecte aixois Ramus. De nouveaux travaux ont lieu en 1945-1947.

Une nouvelle école a été construite dans les années 2000 au nord-ouest du village, en limite avec le village de Saint-Offenge-Dessous (lieu-dit la Curiaz, 2013 A4 521). La mairie a été transférée dans celle de l'ancien chef-lieu de Saint-Offenge-Dessous en janvier 2015.

Période(s)Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Dates1899, daté par source
Auteur(s)Auteur : De Bons Jules
Jules De Bons

Architecte suisse "nouvellement installé à Aix-les-Bains" lorsqu'il donne un projet de groupe scolaire pour Montcel (non réalisé) en 1882. Construit le 1er groupe scolaire de Trévignin (vers 1890), celui d'Epersy (plan en 1894, achevé en 1899), l'école de Saint-Offenge-Dessus (1899), participe à la réfection de l'église de Saint-Offenge-Dessous (73) en 1902.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Gaime Louis
Louis Gaime

Louis Gaime géomètre-expert à Héry-sur-Alby (Haute-Savoie), né en 1861. Membre de l'Union Syndicale des Géomètres-Experts de la Haute-Savoie en 1896, membre honoraire en 1922/07/01, décédé en 1923 (source : http://www.geo-anse.com/geo/base_geometres/GAIME_Louis.htm)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
géomètre attribution par source
Auteur : Pin Jules (aîné) architecte communal (?)
Auteur : Ramus Pierre
Pierre Ramus

Pierre Ramus, architecte à Aix-les-Bains. Réalise les plans de toiture de l'église de Saint-Offenge-Dessous en 1940.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte (?)

La mairie-école est implantée au sud du chef-lieu, au lieu-dit des Gonnards, plus central, et au bord de la D 211 a. L'édifice comprend un sous-sol, un étage carré et un comble à surcroît. Les façades ont un avant-corps central de deux travées flanquées d'ailes latérales de deux travées chacune. Il y a deux portes dans l'avant-corps en façade principale, et une porte sur la façade latérale de chaque aile. Les murs sont en moellon de calcaire enduit, avec des encadrements en calcaire (linteaux en arc segmentaire au rez-de-chaussée, droits ailleurs). Le toit est à longs pans et croupes, avec un fronton triangulaire sur les avant-corps, en ardoise.

Inscription peinte sur un cartouche en façade principale : ECOLE / ST. OFFENGE DESSUS / MAIRIE.

Murscalcaire moellon crépi
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • AC Saint-Offenge-Dessus. Registres de délibération du conseil municipal. Délibérations concernant la mairie-école des Gonnards.

    AC Saint-Offenge-Dessus. Registres de délibération du conseil municipal. 27 septembre 1899-15 juillet 1946. Construction de la mairie-école des Gonnards.

    - 7 janvier 1900. L’architecte Bertin demande des honoraires de 126,20 F dont 54 F pour deux voyages, pour le projet de réparation de l’école. Le conseil accepte mais ne payera que pour un voyage.

    - 23 avril 1901. Construction du groupe scolaire. Subvention de l’Etat de 21 120 F. Reste 12 000 F pour la commune. 3500 F sont affectés à cette dépense dans le budget communal. Vote d’un emprunt de 8500 F sur 30 ans. Le maire est autorisé à traiter de gré à gré avec Augustin Magnin pour l’acquisition du terrain, soit 1400 m2 à 1 F le m2.

    - 11 août 1901. Modification du devis du groupe scolaire : remplacement de la molasse par de la pierre de taille. L’augmentation du prix résultant de ce changement sera pris sur le rabais d’adjudication.

    - 11 août 1901. Le conseil projette de vendre les pierres provenant des « masures qui restent de la maison Fantin » à l’entrepreneur du groupe scolaire, ainsi que la partie nord du terrain.

    - 7 septembre 1902. Devis supplémentaire pour le groupe scolaire, établi par De Bons sur le montant du rabais consenti par l’adjudicataire (rabais de 5 %, honoraires de l’architecte de 5 %, reste 1563,75 F disponibles) : murs de clôture, buanderie, pierre de taille dure pour remplacer la molasse.

    - 29 mars 1903. Rapport des inspecteurs primaire et d’académie et délibération du conseil des bâtiments civils. Porte sur l’emploi du rabais. Vote de "50 F demandés par le conseil des bâtiments civils pour l’un de ses membres, à condition que la visite se fasse le plus tôt possible, de façon à pouvoir terminer le groupe scolaire et arriver à une réception provisoire dans le courant du mois d’avril prochain".

    - 5 septembre 1903. Liquidation judiciaire de Joseph Ravazio, entrepreneur du groupe scolaire. Il faut lui payer ce qui lui est dû et trouver un autre entrepreneur. L’architecte De Bons a établi le 24 juillet 1903 un devis de travaux d’achèvement du groupe scolaire (4101,54 F). Pour contribuer à régler l’ensemble, le conseil demande au préfet l’autorisation de vendre l’ancienne école dès que la nouvelle pourra être occupée (réception provisoire le 15 mai).

    - 15 octobre 1903. L’architecte De Bons est présent. Rapport de l’inspecteur primaire, qui demande des modifications au devis d’achèvement. La commune insiste pour que les travaux ne prennent pas de retard et que l’école puisse être occupée au plus tôt. Une somme est prévue pour creuser un puits ou financer le captage d’une source si on en trouve une. La commune maintient la construction de deux écoles spéciales avec une cour divisée par un mur, au contraire de la proposition de l’inspecteur d’une école mixte avec une classe enfantine.

    - 19 novembre 1903. Achèvement du groupe scolaire. Tensions avec l’inspecteur primaire. Le conseil demande à "pouvoir dorénavant siéger dans la nouvelle salle de mairie pour pouvoir céder à l’instituteur comme supplément de logement et lui éviter ainsi un transbordement matin et soir au milieu de la neige pour conduire ses enfants dans le logement de l’institutrice".

    - 13 décembre 1903. Rapport des inspecteurs d’enseignement primaire. La commune doit nommer un délégué spécial pour établir un rapport soit sur les travaux exécutés par l’entrepreneur en faillite, soit sur ceux qui restent à faire. Le conseil indique : 1e que le mur de clôture des préaux en plots de ciment ne présente pas la solidité suffisante, mais il les accepte et demande que la différence de prix avec les murs maçonnés prévus au devis soit rendue à la commune ; 2e qu’il est d’accord avec la substitution de volets de fer aux volets de bois du devis (prévu au devis supplémentaire) ; 3e qu’il accepte la construction d’un mur de clôture le long de la route mais aurait préféré une dizaine de chasse-roues. La commune maintient sa décision sur les écoles spéciales. La nomination d’un délégué pour faire un rapport est inutile. S’il reste de l’argent, on pourra construire deux petits préaux couverts en face des portes d’entrée des deux écoles en prolongeant les toits actuels de la buanderie.

    - 24 janvier 1904. Rapport des inspecteurs d’enseignement primaire. Revient sur les mêmes questions : volets de fer, murs de clôture et division de la cour, mur en plots de ciment : la commune accepte de les faire reconstruire en moellon de pays comme prévu au devis mais « il faut se hâter, le plancher actuel de l’école des garçons menace de s’effondrer et le perron en pierre sèche s’émiette ».

    - 28 février 1904. Une source a été découverte à 300 m en amont du nouveau groupe scolaire.

    - 7 août 1904. Règlement définitif des travaux. La vente de la vieille maison d’école a produit 3900 F.

    - 14 août 1904. Demande d’autorisation de coupe de bois communal : 3 m3 pour faire des bancs dans la cour de récréation et des pontets dans les caves des instituteurs (titre en marge : "Besoins de la nouvelle mairie").

    - 15 janvier 1905. Captation de la source pour l’école. La source est potable.

    - 16 mars 1905. Captation de la source pour l’école. Devis de 3000 F. Demande de subvention.

    - 3 juin 1906. Puits creusé dans le jardin des instituteurs par François Guillermin (fouilles) et Louis Chanvillard (maçonnerie, couverture en châtaignier).

    - 3 mars 1907. Adduction d’eau à l’école. Projet de Claret, ancien agent voyer cantonal à Aix-les-Bains, 3000 F, non réalisé.

    - 25 août 1910. Pose de préaux devant l’entrée des deux écoles.

    - 6 novembre 1910. Mixtage des classes. Le maire propose de transformer les deux écoles spéciales en deux classes mixtes, pour enfants de moins de 8 ans et enfants de 8 à 13 ans. Approuvé.

    - 27 novembre 1910 : la maire présente les devis et plans dressés par M. Gaime géomètre à Héry-sur-Alby pour la construction de préaux aux écoles communales. Le conseil approuve le tout et demande une subvention auprès de la commission départementale Il souhaite également traiter de gré à gré avec un charpentier de la commune.

    - 5 février 1911 : le préfet annonce une subvention de 200 francs pour les préaux. La commune va contracter un emprunt de 1 000 francs pour la dépense de ces constructions.

    - 19 mars 1911 : construction des préaux. Traité de gré à gré avec M. Grosdaillon Joseph, charpentier

    - 19 novembre 1911 : approbation du décompte définitif des préaux et de divers travaux aux bâtiments communaux

    - 19 novembre 1911 : adduction d'eau potable aux écoles. Un projet est établi depuis de nombreuses années pour fournir l'eau potable aux écoles communales. Le dessin du projet a été soumis au ministère de l'instruction publique pour obtenir une subvention, mais pas de réponse, l'Etat ayant déjà alloué 80 % de subvention pour la construction de l'école elle-même. Le conseil insiste auprès du Préfet. Les travaux de captation de la source ont déjà été exécutés depuis plusieurs années, ils ont coûté près de 600 francs et la distance de la chambre de captage à l'école est de 300 mètres, il resterait à pourvoir une dépense d'environ 1200 F.

    - 4 août 1912 : les travaux pour l'adduction d'eau est entreprise par la mairie, avec l'aide volontaire des parents d'élèves et autres. Un traité de gré à gré a été passé avec M. C. Dufour, cimentier à Cusy pour la somme de 1051 francs

    - 20 octobre 1912 : décompte pour les travaux d’adduction d’eau à l’école.

    - 17 novembre 1912 : adjudication de la pompe située dans le jardin de l’école.

    - 17 août 1913 : réception définitive des travaux d’adduction d’eau à l’école.

    - 19 avril 1931 : demande de création d’une classe enfantine.

    - 24 juillet 1932 : approbation du devis de restauration du groupe scolaire.

    - 8 janvier 1933 : engagement d’inscription de la dépense au budget pour la réfection du groupe scolaire.

    - 26 février 1935 : vote de la somme de 450 francs pour payer les honoraires à l’architecte Pin pour le projet de réfection de l’école.

    - 26 octobre 1935 : modification du projet de réfection du groupe scolaire (aménagement du préau et remise en état des WC), nouvel architecte : Ramus d’Aix.

    - 9 février 1936 : modification du projet de réfection du groupe scolaire.

    - 10 septembre 1945 : réfection du bâtiment école mairie.

    AC Saint-Offenge-Dessus. Registres de délibération du conseil municipal. 30 août 1946-22 avril 1980.

    - 4 juillet 1947 : fin des travaux de réparation du groupe scolaire.

    - 6 février 1959 : projet d’achat d’un bassin lavoir pour le bûcher entrepôt de l’école.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Saint-Offenge-Dessus. Registres de délibération du conseil municipal. 9 septembre 1888-31 août 1899. Construction de la mairie-école des Gonnards

    - 21 décembre 1898. L’inspecteur primaire s’est rendu dans la commune et a rendu un rapport à l’inspecteur d’académie indiquant que le groupe scolaire devait être implanté entre le chef-lieu et les Gonnards, sans dépasser les dernières maisons de ce village. Le conseil propose donc comme emplacement une partie du champ de M. Effrancey, situé à 530 m de l’école actuelle (prix proposé de 7 F la toise = 7,37 m2). Le conseil s’oppose à une construction sur le terrain que propose Mlle Mariette Suavet entre les hameaux des Gonnards et des Vauthiers (moins cher, mais nécessite la construction d’un mur de soutènement surplombant un ruisseau).

    - 18 juin 1899. Un rapport de l’inspecteur d’académie au préfet, du 17 mai, demande que l’emplacement du groupe scolaire soit fixé sur le terrain Magnin (parcelle 423). Le conseil accepte mais des membres font remarquer que la prise d’eau est distante de 800 m.

    - 20 août 1899. Plans, devis et cahier des charges du groupe scolaire dressé par l’architecte De Bons d’Aix-les-Bains (33 000 F). Augustin Magnin consent à céder son terrain des Gonnards (n° 423) pour 7,50 F la toise soit environ 1 F le m2. Le conseil accepte le devis, vote pour le réaliser l’utilisation de la somme de 4200 F déjà budgétés le 15 mai 1898 plus 7000 F à emprunter.

    AC Saint-Offenge-Dessus
  • AC Saint-Offenge-Dessus. Registres de délibération du conseil municipal. 27 septembre 1899-15 juillet 1946. Construction de la mairie-école des Gonnards.

    Voir Annexe.

Documents figurés
  • Environs d’Aix-les-Bains [ajouté au tampon encreur] St-OFFENGE-DESSUS (Savoie) – La Mairie / 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (AP Podevin).

    AP Podevin
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Monnet Thierry