Logo ={0} - Retour à l'accueil
Château de la Bastie d'Urfé

Lit à colonnes dit de Claude d'Urfé

Dossier IM42000766 réalisé en 1999
Dénominationslit
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Saint-Étienne-le-Molard
Lieu-dit : la Bastie d'Urfé

Le Journal d'Octave de la Bastie mentionne parmi le mobilier dispersé lors de la vente de 1794 un " grand lit... à colonnes, et par ses diverses parties avait les couleurs blanc et or ", acheté alors par le meunier du moulin de la Bastie, qui aurait fini par en faire du bois de chauffage. On peut penser que les fragments donnés à la Diana par la famille de Becdelièvre, et photographiés par Félix Thiollier, proviennent de ce lit. En effet le cartouche du chevet porte l'emblème personnel de Claude d'Urfé, et le décor de la partie basse des colonnes (lierre) est à rapprocher de celui des colonnes du retable de la chapelle, qui était lui même peint en blanc et or. En 1961, la Diana a fait reconstituer un lit à partir des fragments conservés, qui a été garni et placé dans la chambre dite de Claude d'Urfé.

Période(s)Principale : 3e quart 16e siècle
Auteur(s)Personnalité : Urfé Claude d' commanditaire

Les éléments conservés consistent en quatre colonnes en bois tourné et à décor sculpté en bas-relief. Les colonnes comportaient quatres parties : un pied en tronc de pyramide et sabot carré, surmonté de l'encoche qui recevait le bois du tour de lit ; un corps cylindrique, une boule aplatie et un balustre surmonté d'un tenon où venait se ficher le dais. On conserve également un fragment de montant horizontal, à décor en bas-relief.

Catégoriesmenuiserie
Matériauxbois, en plusieurs éléments décor en bas-relief
Précision dimensions

h=210 ; d=16. Dimensions d'une colonne (dans l'état actuel, sans l'amortissement au-dessus du dais, et diamètre maximum). Le lit mesure 211 sur 149 cm, mais ces dimensions sont hypothétiques (O. de la Bastie parle d'un très grand lit).

Iconographiescandélabre
lierre
cuir découpé
rinceau
acanthe
triangle
Trinité
agneau
masque
palmette
balustre
godron
tresse
feuille
chute végétale
Précision représentations

candélabre ; lierre ; cuir découpé ; rinceau ; acanthe ; triangle ; Trinité ; agneau ; masque ; palmette ; balustre ; godron ; tresse ; feuille ; chute végétale § La partie cylindrique des colonnes est ornées d'une frise de feuilles lancéolées et de lierre enroulé. La boule aplatie est ornée de palmettes et de motifs géométriques. Le balustre est sculpté de feuilles d'acanthe et de chutes végétales. Le montant horizontal du lit est orné de godrons et de palmettes. Au centre est sculpté un cartouche en cuirs découpé contenant un médaillon ovale encadré d'une tresse avec un masque en partie supérieure. Sur le médaillon est représenté l'autel frappé d'un triangle dans un cercle et sur lequel brûle l'agneau divin (emblème de Claude d'Urfé).

États conservationsélément
oeuvre reconstituée
Précision état de conservation

Seuls quelques fragments du lit nous sont parvenus, dont l'état même semble avoir varié : on voit en effet sur une photographie de Félix Thiollier les quatre colonnes (mais on ne voit pas les pieds) et une portion assez longue du montant conservé, alors que sur la lithographie publiée en 1886 (photographie de Massard), il n'y a que trois colonnes et elles sont fragmentaires (l'une allant du tenon supérieur au cylindre, la seconde du balustre à l'encoche, la dernière de le boule aplatie au pied).

Statut de la propriétépropriété d'une association
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé MH, 1962/06/01
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Bardisa Marie - Guibaud Caroline