Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Laurent

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent [EN COURS]

Dossier IM73000379 réalisé en 2014

Fiche

Mobilier monumental et verrières

Plaque commémorative des morts de la guerre de 1914-1918, marbre blanc, contours chantournés, inscriptions et décors gravés, 2e quart 20e siècle ; Croix sommitale.

Inscription et décor : A NOS MORTS / POUR LA PATRIE / 1914 - 1918 [rinceaux]. Noms des 14 soldats sans leur grades, sur une colonne, sans doute dans l'ordre chronologique des décès (gravé et peint).

Bénitier. Pierre calcaire. Décor sculpté : godrons. H=70 ; la=80 ; pr=34 (dimensions du bloc ; largeur de la cuve : 50 cm). Déposé dans le jardin de la cure (peut-être été démonté lors de la pose du chauffage dans l'église, avec deux grosses bouches d'air au revers de la façade).

Meuble religieux

[EN COURS]

Aire d'étude et canton Hauts de l'Albanais
Localisation Commune : Trévignin
Lieu-dit : Verlioz

L'église a été reconstruite entre 1831 et 1832 : une commande de décor et de mobilier accompagne ces travaux.

Mobilier disparu

Le maître autel. Entre 1834 et 1836, les frères Ballada travaillent aux trois autels de l'église : les deux autel latéraux (IM73000381) et le maître-autel, pour lequel le sculpteur Dallony fournit un tabernacle (garni de soie rouge), une exposition et 10 chandeliers ; le menuisier Lyonnais réalise le marchepied. Lors des travaux de rénovation de 1871, une restauration de la dorure est prévue sur les moulures des autels, sur six grands chandeliers du maître-autel, sur le trône du maître-autel, sur la croix, les anges et sur le tabernacle.

La clôture de choeur (en en noyer "vernis imitant le noir veiné de blanc", à balustres tournés) et la chaire à prêcher (en noyer, à six pans avec cul-de-lampe, dossier et dais) étaient décrites dans le devis et détail estimatif de reconstruction de l'église, en mars 1831 (voir annexe). En 1871, un devis de travaux prévoit le lessivage et le passage d'huile claire teintée sur ces deux éléments. Un devis de travaux passé le 28 novembre 1899 avec l'architecte A. Bertin (non réalisé) prévoyait la dépose, mise en état et repose de la grande et petite chaire (parties à remplacer). Le devis suivant, passé le 23 avril 1903 avec Jean-Baptiste Grosso, artiste peintre, prévoit "l'enlèvement des deux chaires, transport et pose de la grande à l’endroit indiqué". la "petite chaire" est peut-être la chaise de célébrant (aussi appelée "trône du maître-autel" lors des travaux de 1871 ?).

Les fonts baptismaux sont également réalisés dès 1834-1836, par le menuisier Lyonnais, pour 35 £ ; la cuve en pierre est achetée 8 £. Le devis de travaux de 1871 prévoit de passer une couche d’huile claire teintée après lessivage et de retailler la "coquille" en pierre de l’Echallion. Les fonts baptismaux ont peut-être été démontés lors de la pose du chauffage dans l'église (avec deux grosses bouches d'air au revers de la façade). La cuve aurait été volée à l'occasion de travaux (oral). Un bénitier en pierre calcaire est déposé dans le jardin de la cure.

Auteur(s) Auteur : Ballada frères,
Ballada frères

En 1832 les frères Ballada travaillent à l'église de Trévignin (autels).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
plâtrier, stucateur, attribution par source
Auteur : Dallony,
Dallony

"Dallony sculpteur" réalise les tabernacles, exposition et chandeliers de l'église de Trévignin en 1832-1836.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Auteur : Lyonnais,
Lyonnais

Lyonnais réalise du mobilier en menuiserie pour l'église de Trévignin entre 1834 et 1836.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source

Signatures non identifiées :

Précisions inscription

Signatures non identifiées :

Annexes

  • Devis et détail estimatif, conditions particulières, charges et conditions additionnelles pour la reconstruction de l'église de Trévignin par l'architecte Joseph Tournier (AD Savoie. 48F : 655)

    Devis approuvé par le conseil municipal le 2 mars 1831 ; charges et conditions additionnelles du 29 février 1832. Abel Mailland syndic ; François Marin dit Laflèche, conseiller. Pas de signature ni date.

    [Rapport]. L’architecte s’est rendu sur les lieux pour vérification des travaux à exécuter pour réparer ou agrandir l’église si la chose est reconnue nécessaire. L’église actuelle est trop petite de moitié, sa situation dans le cimetière rend son agrandissement impossible. Le plan de devis prévoit donc une construction sur un autre lieu.

    [Devis estimatif].

    Construction. Largeur des murs prévue : 1,80 m pour les fondation, 1 m pour les murs de l'église et du clocher ; 1,10 m et 0,70 m pour la sacristie. Angles en pierre de taille piquée à la grosse pointe. Pierre de taille calcaire pour : la baie de la grande porte, deux marches à l’entrée du chœur, perron. Encadrements de la petite porte de la nef, de la porte du clocher et de la sacristie en molasse. Les autres baies seront formées avec tuf ou des briques et quelques pierres plates.

    L’église et la sacristie seront voutées en tuf (20 cm d’épaisseur à la clef) : la nef est divisée en trois voûtes d’arêtes séparées par des arcs doubleaux, la travée droite du chœur est voûtée d’arêtes, l’abside "divisée en trois lunettes par les portions d’un doubleau qui aboutiront tous au même point", les chapelles sont voûtées en berceau. A l'intérieur : pilastres et corniche (saillie de 45 cm, composée de sept membres) d’ordre dorique. L’intérieur doit être plâtré, l’extérieur crépi.

    Charpente. En châtaignier (indication des sections des pièces), chevrons en sapin. Ardoise de Cevins de 4e équerre (angles couverts "à aile de pigeon"). Avancée de toit fermée, de 1,50 m, devant la façade principale. La croix sera en fer plat de 6 cm de largeur et 8 mm d’épaisseur, 3 m de haut, extrémités tréflées, coq girouette en fer blanc au sommet. Beffroi pour deux cloches.

    Menuiserie. Porte d’entrée : deux vantaux en noyer "à table saillante soit panneaux recouverts", divisé en trois sur la hauteur ; serrure de maître de 8 pouces, "deux arcs boutants soit valets", loquet à bascule. Fenêtres : châssis en chêne à deux vantaux, à petits carreaux, partie circulaire fixe. Grillage à cinq barreaux (20 mm) et deux traverses (20 x 30 mm).

    La balustrade de la table de la communion aura 80 cm de haut, en noyer, à balustres tournés. La table d’appui aura 20 cm de largeur avec quart de rond sur les côtés et 12 cm d’épaisseur. Au milieu, porte d’1,20 m de large, à deux vantaux (balustres). Elle sera passée au vernis imitant le noir veiné de blanc.

    Chaire à prêcher en noyer, à six pans avec cul-de-lampe, dossier et dais. Les pans, le dossier le cul de lampe seront à panneaux ainsi que la rampe d’escalier (12 marches).

    Conditions particulières. (...)

    Détail estimatif : "n’est pas nécessaire".

    Teneur des charges et conditions additionnelles. 29 février1832. L’adjudicataire sera tenu de prendre pour la valeur de 1200 livres neuves imputables sur le prix de l’entreprise tout le bâtiment rustique couvert en chaume, construit en pierre, composé de deux vastes écuries, d’une aire et d’une habitation de grangers, le tout de 60 pieds de long sur autant de large, à charge pour lui de le démolir, l’emplacement qu’il occupe étant destiné à l’église.

    Détail estimatif ajouté postérieurement (autre encre). (...)

  • Compte tenu par le Révérend Fasy, recteur de la paroisse de Trévignin, de l’hoirie Dupuy... du 1er avril 1832 au 1er avril 1836 (AD Savoie. 48F : 655)

    - à Georges Vuillermet entrepreneur de l’église : 4000 £ ; 180 £ pour façade principale non comprise au devis ; aux ouvriers pour le bouquet, 20 £

    - aux frères Ballada, plâtriers, pour trois autels en stuc et quelques travaux à la cure : 1066 £

    - à Dallony sculpteur, pour trois tabernacles, une exposition, 10 chandeliers au maître autel : 811,75 £ ; au même pour 8 autres chandeliers aux chapelles, gaze et moulure : 235 £. Étoffe en soie rouge pour le tabernacle du maître autel : 15 £.

    - Marchepied du maître autel, à Lyonnais menuisier : 110 £. Au même, la boiserie des fonts baptismaux 35 £ ; la pierre des fonts baptismaux 8 £

    - A Chenal menuisier, pour les marchepieds des chapelles, placard en sacristie, derrière l’autel, la place du Rd-recteur au chœur, pommeaux en laiton aux portes de l’église : 153 £

    - A Routin, pour moulures aux gradins des chapelles : 13 £

    - Planches aux mêmes gradins, sur le tombeau de chaque autel, les journées de menuisier : 7,20 £

    - A Noël Laflèche, 24 crochets à gypse placés dans l’intérieur de l’église : 6 £

    - Peintures : deux fenêtres figurées, douze croix pour la consécration de l’église : 2 £

    - Montalan et Carlod : un calice en argent, une lampe (port et emballage compris) : 284,50 £

    - Loretti Frères : achat de deux chasubles, verte et blanche, d’un encensoir, navette, bénitier, et blanchissage d’une petite lampe : 185,50 £

    - Besson Veuve (?) note des objets pris chez elle : une chape blanche, une verte, galon, toile etc. : 236,20 £

    Total : 7446,85 £

  • Travaux de réparation à l'église de Trévignin (1871, 1903) (AD Savoie. Série 48F : 655)

    Etat estimatif des travaux de restauration à faire pour l'église paroissiale et pour la maison presbytérale de la commune de Trévignin. Aix-les-Bains, 26 juin 1871. signé H. Lubini.

    Eglise

    - Reconstruction d’une partie de la corniche de couronnement de la façade, en ciment ; pose d’enduit. Badigeon au lait de chaux à la colle. Masticage et rebouchage des joints du perron en ciment Vicat

    - Décors : ornements à la fresque et badigeons à faire sur les murs et voûtes du chœur, de l’avant-chœur et des chapelles ; badigeons, encadrements avec bandes et filets, peinture marbrée des corniches et parties saillantes pour la grande nef. Stuc marbré fait au fer chaud pour les trois autels

    - Dorures : sur les moulures des autels ; sur six grands chandeliers du maître autel ; sur quatre autres chandeliers ; sur le trône du maître autel ; sur la croix, les anges et sur le tabernacle ; sur les quatre chandeliers de l'autel du Sacré-Cœur ; sur le cadre du tableau et sur le tabernacle de l’autel de la Sainte Vierge

    - Peinture faux bois noyer à passer sur la garde-robe en sapin située dans la sacristie. Vernis au tampon à passer sur la garde-robe destinée à l’entrepôt des ornements de l’église [décompte des travaux : non exécuté ; passé à l’huile claire]. Passage d’huile claire teintée d'arcanette sur les banquettes du chœur, sur la table de communion, sur la chaire et sur les fonts baptismaux après lessivage. Vernis copal à passer après lavage sur la corniche des tableaux du chemin de croix et sur la chaire déjà peinte faux bois. Peinture à l’huile vert bronze pour les portes d’entrée (extérieur)

    - Un locteau à deux poignées en fer pour la porte d'entrée (barré : une serrure avec demi tour et penne à clef, en cuivre, munie de deux clefs) [décompte des travaux : non exécuté]

    - Restaurer les deux (trois barré) tableaux à la fresque de saint François et saint Victor situés dans le chœur

    - Retailler (ajouté) la coquille en pierre de l’Echallion pour les fonts baptismaux

    - Un chapiteau en plâtre sur une colonne de la chapelle du Sacré-Coeur

    Presbytère

    - Réparations à faire aux toits de l’écurie et de la cave. Achat d’ardoise de Cevins

    - Enduit au plâtre (glaçage) des murs de la chambre nord-ouest au 1er étage Barré : percer une porte dans cette chambre, monter une cloison dans la chambre nord-est pour faire un couloir d’accès vers cette porte, achat de deux huisseries

    - Porte en sapin pour le bucher dans la cour

    [Barré : deux serrures à clef avec demi tour provenant des fabriques de Picardie, avec garniture et poignées à olives, en cuivre]

    - Réparation à la voûte plate de la cave et reconstruction de partie du carrelage en brique au-dessus

    - Peinture et tapisserie pour la salle à manger, le salon, les deux chambres à coucher au 1er étage

    Cahier encarté : clauses et conditions. 30 juillet 1871 à Trévignin. Alban Cochet entrepreneur, peintre et plâtrier domicilié à Aix-les-Bains. Devis dressé par H. Lubini architecte. (...)

    Art. 3. Pour l’exécution des dorures, des peintures ornées et des tableaux représentant saint Victor et saint François de Sales, l’entrepreneur devra se procurer des artistes aptes et habiles...

    Premier payement pour travaux exécutés, 3 octobre 1871 (corniche de la façade, décors intérieurs...)

    Décompte général des travaux de réparation et d’embellissement faits à l’église et à la maison du presbytère de Trévignin. Aix-les-Bains 11 février 1872. H Lubini architecte.

    Eglise

    Quelques articles non réalisés. Un article en plus : restauration du tableau de saint Laurent peint à la fresque, voir à la fin du compte.

    - Restauration du tableau à la fresque représentant "le martyrologe de saint Laurent", fait par M. Maggia peintre, pour le prix convenu de 40 F

    - Vase ou urne en plâtre reconstruit sur la corniche de l’autel de saint Joseph

    - Deux planchettes de noyer avec angles arrondis pour support des statues près des chapelles

    - Imprévus : réparation des ornements et des moulures des grands chandeliers avant de les dorer. Vernis copal sur les cadres des tableaux du chemin de croix

    Presbytère

    - Exhaussement d’une partie du mur de l’écurie pour augmenter le pente du toit

    - Imprévus : molasse pour le foyer de la cheminée de la cuisine et pour le potager, portée depuis Montcel, pour démolir et replacer le potager

    Travaux exécutés par Alban Cochet. Travaux de charpenterie exécutés par Victor Bogey

    6 janvier 1872. Mémoire des travaux exécutés en régie à l’église de Trévignin par Cochet Alban plâtrier à Aix. Signé H Lubini architecte.

    - Reprise au ciment : escalier presbytère, dessous des croisées ; dépose et repose du perron

    - Plâtre : pose des consoles des statues des chapelles et fourniture de quatre consoles

    - Peinture en noir de quatre chandeliers

    - Peinture en bleu filet jaune de huit lustres

    - Réfection du dessous du potager du presbytère

    Quittance de Joseph Tamborini doreur à Aix-les Bains pour travaux de dorure effectués à l’église de Trévignin. 75 F.

    Projet de réparation à l’église dressé par Bertin architecte (8700 F), exposé dans une délibération du conseil municipal du 21 août 1898. Réparation urgentes : soupieds, portes et fenêtres, façade principale, peinture et badigeons intérieurs [non exécuté].

    Second projet de travaux d’appropriation et de grosses réparations à exécuter à l’église paroissiale. Devis estimatif, 6000 F. 28 novembre 1899. par A. Bertin architecte [non exécuté].

    - Réfection du plancher sous-pied, en châtaignier.

    - Dallage en ciment artificiel Vicat : passage central et latéral de la nef, sacristie.

    - Badigeon avec filets. Reprise et raccord de peinture faux marbre vers les autels ou autre.

    - Réfection perron (remploi des marches)

    - Toiture (ardoise de Cevins) église et clocher : suivi

    - Vitraux en verre blanc montés sur plomb, 10 fenêtres avec grillage extérieurs

    - Bancs neufs en sapin avec pupitre, marchepied en chêne. Estrades complètes pour autels des chapelles (noyer et pitchpin). Planches en noyer pour gradins, autels, table d’autel

    - Parties du chemin de croix à redorer et peindre

    - Dépose, mise en état et repose de la grande et petite chaire (parties à remplacer)

    - Réparation et mise au point du meuble de sacristie

    - Retouches de peinture d’art sur divers objets du culte et pour diverses inscriptions en lettres

    23 avril 1903. Projet de convention entre Thomassier, curé de Trévignin, et M. Grosso, artiste peintre, pour les travaux à exécuter à l’église de Trévignin. Travail dans le genre de celui fait l’hiver dernier à l’église de Mouxy.

    - Peinture décorative de l’église : tous les murs et voûtes intérieurs du chœur, de la nef et des chapelles, non compris les autels, y compris la retouche et remise en état du tableau (peinture à fresque) représentant le martyre de saint Laurent, de la figure de saint Laurent et des ornementations qui l’accompagnent (peinture à fresque) ; la réfection des lettres et chiffres sur la façade extérieure.

    - Badigeons en plusieurs teintes et filets de la façade extérieure, peinture des portes (au moins une face). Réfection de la façade et avant-toit.

    - Enlèvement des deux chaires, transport et pose de la grande à l’endroit indiqué.

    - Établissement d’un béton-dallage au passage central et au passage latéral à l’intérieur de l’église

    - Fourniture et pose de vitraux aux neuf fenêtres qui donnent dans l’église.

    1er juin 1903. Dans la suite il a été convenu que M. Grosso se chargerait seulement de la peinture artistique.

    7 juin 1903. [Convention pour travaux à exécuter à l’église de Trévignin entre l'abbé F. Thomassier, curé de Trévignin, et M. Basile Bedony entrepreneur à Pugny...]

    - Béton-dallage : béton à la chaux lourde... enduit au ciment de Portland passé à la boucharde avec joints variés... compris coupe et affleurement du plancher et des lambourdes..., rejointoiement des marches escalier table de communion, porte d’entrée et porte latérale.

    - Garniture extérieure de 9 fenêtres comprenant réfection de six tablettes au ciment

    - Restauration de la façade et badigeon de plusieurs teintes, de l’avant toit, consolidation de la croix en fer

    - Suivi de la toiture

    25 mars 1903. Courrier de Jean-Augustin Bessac Fils, peintre-verrier, 14-16 rue Emile Gueymard et rue de l’Isère, Grenoble. Pour le prix fixé par le curé (30 F par verrière), il n’est pas possible de faire des verrières en grisaille, trop chères ; Bessac propose des losanges blancs en bon verre demi-double avec un simple galon en verre de couleur unie. Les trois fenêtres à 40 F l’une seront faites en grisaille. Les verrières sont financées par souscription.

    Souscription pour la réparation de l’église paroissiale. 1903. Thomassin Eugène François curé, 500 F. Dons de 78 habitants et de personnes extérieures.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. Série 48F : 650. Trévignin. Visites pastorales. Transcription des visites pastorales de 1826, 1833, 1843, 1848, 1854, 1875, 1884, 1887, 1892 et 1900.

    AD Savoie : 48F : 650
  • AD Savoie. Série 48F : 655. Trévignin. Eglise. Construction (1832-1834) 6 pièces papier. Réparations et restauration (1871-1903) 30 pièces papier.

    AD Savoie : 48F : 655
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline