Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble, hôtel

Dossier IA42003236 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéesboutique, cour
Dénominationsimmeuble, hôtel
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 1 place
Saint-André
Cadastre : 1809 E 391 (partie est) ; 1986 BK 481

Le plan de la Traversée de Montbrison, approuvé en 1780 et révisé en 1798, précise que la maison située 9 Grande Rue, appartient à M. de Lamure ; elle est décrite à « 3 étages, pierre de taille avec exhaussement de brique, très bonne ». Le plan montre également plusieurs alignements à mettre en oeuvre sur cette partie de la Grande Rue (aujourd´hui place Saint-André) avec la suppression d´un important corps de bâtiment débordant sur la rue. Les matériaux indiqués sur le plan sont ceux qui ont été utilisés pour réaliser, à la fin du 18e siècle, un nouvel immeuble (corps A). Les pierres de taille se retrouvent dans l´élévation sur rue ainsi que « l´exhaussement de briques » (l´étage en surcroît) aujourd´hui masqué par un enduit. L´élévation postérieure sur cour conserve des baies en arc segmentaire datables de cette période. Les travaux d´alignements épargnent le corps de bâtiment (B) sur cour de cet ancien hôtel particulier de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Sa façade montre une structure et un décor de cette époque : escalier en vis dans-oeuvre avec puits, tourelles sur encorbellement reliées par une galerie éclairée par une suite de baies moulurées, personnage en buste sculpté (non identifié) et inscrit dans un cadre mouluré. En pendant, subsiste un autre cadre mouluré destiné à recevoir une deuxième figure (celle d´une femme ?) ; composition que l´on retrouve fréquemment à la Renaissance, par exemple dans l´hôtel Barjols à Pontevès (Var). Enfin, le balcon du 2e étage conserve un garde-corps en ferronnerie du 19e siècle orné du chiffre du propriétaire : DC. Le plan parcellaire de Hyacinthe de Boisboissel, vers 1813 représente l´hôtel avec deux corps de bâtiments (A et B) implantés sur une vaste parcelle entre cour et jardin. Aujourd´hui l´édifice (A) sur la place Saint-André est un immeuble à logements tandis que le corps de bâtiment (B) sur cour est inhabité et menacé.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L´élévation sur rue (corps A) est en pierre de taille de granite, l´étage en surcroît, en brique, est couvert d´un enduit. Le décor de façade est constitué de refends, de bandeaux d´étages, de plates bandes clavées au-dessus des fenêtres rectangulaires et des devantures de boutiques. L´élévation postérieure présente des fenêtres en arc segmentaire avec garde-corps en fer forgé assorti à celui du balcon filant au 2e étage du bâtiment (B). L´escalier intérieur, tournant à retours avec jour est en bois protégé par une rampe en fer forgé L´élévation du bâtiment sur cour (corps B) est enduite. Les encadrements de baies en granite sont moulurés. La porte piétonne à couvrement d´arc cintré est également moulurée et les piédroits reposent sur des bases prismatiques. Le balcon du 2e étage est orné d´un garde-corps en fer forgé. L´escalier dans-oeuvre est en vis, il dessert le logis par coursières de façade.

Mursgranite
brique
enduit
pierre de taille
moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en charpente, suspendu
Typologiesimmeuble de type 1: deux corps reliés par escalier en vis avec ou sans galerie
États conservationsinégal suivant les parties, menacé, bon état
Techniquessculpture
ferronnerie
Précision représentations

Buste d'homme de profil, sculpté en bas-relief, inscrit dans un cadre mouluré sur la cage de l'escalier en vis sur cour. Les fenêtres et le balcon sur cour sont ornés de garde-corps en ferronnerie à motifs de volutes et d'enroulements;

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Généralité de Lyon - Département de la Loire. Traversée de Montbrison pour la route de Lyon en Auvergne n° 8 en celle de Roanne en Languedoc n° 11. Encre, lavis. Approuvé à l'assemblée des Ponts et Chaussées conformément à la lettre de M de Cotte 1780. D'après l'état envoyé le 28 pluviôse an 6 [16 février 1798] par le Ministre de l'Intérieur pour l'établissement des barrières ; la classification de routes de ce département a été changée presque en entier. La route de Roanne en Languedoc n° 11 de l'itinéraire de la ci-devant Généralité de Lyon est partagée en deux routes dans le nouveau ; la 1ère de St Etienne à Montbrison 2e classe n° 2 et la 2me de Roanne à Montbrison 3e classe n°1. Et la route de Lyon en Auvergne n°8 de l'ancien itinéraire se trouve actuellement sous le n° 5 de la 2me classe et sous le nom de route de Clermont à Lyon par Ambert et Montbrison. À Montbrison le 23 nivôse an 7 [12 janvier 1799]. L'ingénieur en chef du département de la Loire. [signature illisible]. Nota. La route a été ouverte dans cette partie [.] de l'axe prolongée de la rue St Jean. C'est sans doute [.] d'après des projets approuvés depuis l'année 1780 V.S. [vieux style]. [.] ils ne sont pas à la disposition de l'ingénieur en chef [.] département de la Loire. (A. Diana, Montbrison : série C géo 143, feuilles A à O, photocopies)

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

  • Plan parcellaire de la ville de Montbrison, chef-lieu du département de la Loire. Dédié à Monsieur Silvestre de la Noërie, maire de la dite ville, par Hyacinthe de Boisboissel, ingénieur vérificateur du cadastre. [1813-1815]. Papier, encre, gouache. Ech. 1/1250e. (A. Diana, Montbrison, cote 119 F, document numérisé, original disparu)

    B Diana Montbrison : 119 F
  • Cim / (v°) MONTBRISON (Loire). Rue du Marché et Notre-Dame. Photographie véritable / reproduction interdite / PHOTO COMBIER MACON (S.-ET-L.) ; (Coll. Part. L. Tissier)

  • 42.- MONTBRISON. - Place Saint-André et rue du Marché. Edition Bouchardon,Tabacs, Rue Tupinerie, Montbrison / JE ... Saint-Etienne [tampon 1912] ; (Coll. Part. L. Tissier)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone - Jourdan Geneviève