Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble dit résidence le Saskia

Dossier IA74000837 inclus dans Secteur urbain concerté : quartier de la Falaise réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellationsrésidence le Saskia
Parties constituantes non étudiéesimmeuble
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonAvoriaz - Biot (le)
AdresseCommune : Morzine
Lieu-dit : la Falaise
Adresse : le
Saskia
Cadastre : 2006 N1 52

La résidence le Saskia est l'immeuble le plus emblématique du quartier de la Falaise par sa dimension, sa hauteur et son implantation à l'aplomb même de la falaise abrupte qui forme la limite du plateau sur lequel s'érige le dernier quartier de la station. Comme pour la plupart des programmes de la première tranche du quartier de la Falaise (édifiés entre 1985 et 1988), les contraintes du projet Saskia sont très importantes : souhait de Pierre et Vacances de réaliser des résidences de tourisme de grande capacité, choix d'un plan d'urbanisme dense tracé sur un site exigu, volonté des concepteurs d'implanter les constructions nouvelles en limite même de la falaise rocheuse, contraignant les façades arrières (nord) à « animer » les espaces d'accès aux résidences. Le projet comprend trois résidences de tourisme (Saskia 1 : 135 appartements, Saskia 2 : 60 appartements, Saskia 3 : 52 appartements, répartis en studios et deux pièces) offrant au total une capacité de 250 logements environ (7840 m2 de surface hors nette). La construction est réalisée sur une parcelle unique (lot 1002, superficie 5100 m2). Soit une capacité comparable à la résidence du Sirius réalisée en même temps au sommet du quartier des Crozats. Le projet est étudié à partir de 1985 par Jacques Labro et Jean-Jacques Orzoni. Le permis de construire est accordé en mars 1987. La résidence ouvre pour la saison 1988/1989. La volumétrie du bâtiment découle de sa situation en bordure de la Falaise, le long de laquelle les concepteurs ont prévu des volumes hauts, s'élevant en belvédère face au domaine skiable et par contraste révélant le relief du plateau. Par sa hauteur et son volume, le Saskia constitue le signal repère de la composition, ponctuant la silhouette générale du rebord de la falaise vue de puis les Dromonts et constituant le principal lieu de résidence et d'animation du plateau de la Falaise. L'opposition est affirmée entre les façades avant, au sud, aux profils bombés vers le soleil et les façades nord le long desquelles glissent les coursives, recouvertes d'une paroi en « caillebotis bois ». Le contraste est semblable entre la hauteur élevée du sommet (36 mètres) qui décline le long des trois ailes sur les côtés est, ouest et nord pour donner la sensation d'approcher le sol (4 niveaux). Le profil du Saskia peut alors laisser songer à un grand oiseau, voir une aile de delta plane, aux ailes déployées, posé sur le rebord de la falaise, prêt à décoller vers les sommets des montagnes enneigées. En suggérant ainsi des expressions ou des représentations du monde vivant à travers l'architecture, le parti pris organique contribue à intégrer de manière ludique l'impact du Saskia dont l'importance du programme la classe parmi les premières de la station. Souhaitant mettre en adéquation le site emblématique du Saskia en bordure même de la falaise et la qualité de l'accueil, Pierre et Vacances a lancé en 2005 au Saskia 1 (après avoir racheté la résidence de tourisme au groupe Axa) un des premiers chantiers de réhabilitation intérieure complet. Le projet a pour objectif une offre de logements plus spacieux réalisés sans changer la volumétrie de l'édifice, et obtenu en réunissant plusieurs appartements entre eux (Jacques Labro architecte).

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1985, daté par source
Auteur(s)Auteur : Labro Jacques architecte urbaniste attribution par source
Auteur : Orzoni Jean-Jacques architecte urbaniste attribution par source
Personnalité : Brémond Gérard commanditaire

La résidence le Saskia est dessinée comme un immeuble pyramide composé de trois immeubles distincts assemblés autour du hall central commun. L'implantation suit le tracé circulaire qui guide la composition du quartier de la Falaise. En choisissant de construire au plus près de la falaise, en limite du rebord du plateau et en extrémité de la zone construite, les concepteurs ont opté pour un « projet signal » dont la verticalité offerte au vide est renforcée par un plan circulaire qui épouse le bord de la paroi. La volumétrie pyramidale assure l'ancrage du projet sur le sol du plateau. Chacune des ailes, disposée autour du hall central, est dessinée selon un plan linéaire composé d'un ou plusieurs corps de bâtiments comprenant une succession de travées parallèles (2,94 m de portée) et des travées en éventail (angle de 20°) dans les pignons extérieurs et au changement d'orientation. Chaque aile est conçue comme une demi pyramide (Saskia 2 et 3) ou une pyramide asymétrique (Saskia 1) dont la partie la plus élevée de chacune (11 niveaux au Saskia 1 et au Saskia 2, 9 niveaux au Saskia 3) définit le coeur de l'ensemble conçu comme une cour intérieure ouverte au-dessus du hall (espace vide fermé à l'ouest par les batteries d'ascenseurs communs aux Saskia 1 et 3 et ouvert au sud et à l'est). Chaque aile est composée de logements de deux types : studios dans les travées parallèles et deux pièces dans les travées en éventail et dans les parties sous toiture. Ils sont tous desservis par des coursives en plein air disposées le long des façades arrières. Chaque logement est prolongé sur la façade principale (aux orientations différentes selon chaque aile) par un balcon polygonal en saillie ou une loggia protégée par un redent de la façade. Les façades arrières le long desquelles courent les galeries et se greffent les escaliers hors oeuvre sont recouvertes d'une parois de bois. Le « caillebotis de bois » réunit et distingue les différentes composantes techniques de la façade, reprenant les vocabulaires plastiques et les motifs mis au point précédemment au Tilia et au Douchka. Si les deux façades arrières du Saskia 1 et du Saskia 3 se font face en délimitant une cour ouverte au nord à la vue des skieurs, la façade arrière du Saskia 2 appartient à l'entrée de la résidence, réplique opposée, séparée par le hall, de la façade principale du Saskia 3. Les façades principales sont semblables pour le Saskia 1 et le Saskia 2 ouvertes au sud au bord même du rebord de la falaise. Elles sont composées selon trois registres distincts : niveaux de rez-de-chaussée en maçonnerie de béton peint, étages courants vitrés sur toute la largeur des balcons et les parties supérieures protégées par les avancées multiples de toiture recouvertes d'un bardage de planches verticales. Ces compositions horizontales sont accompagnées de rythmes verticaux traités sans relief au droit de chaque travée en éventail formant changement d'angle du plan. Pour le Saskia 3, la composition est comparable, mais le niveau de rez-de-chaussée (occupé par des parties communes de la résidence le Saskia) ouvert sur la place d'entrée, est protégé par une marquise identique à celle réalisée précédemment au Douchka. Les parties supérieures sont partout protégées par des avancées de toiture en planches ou en porte neige, découpées à chaque travée placées en débord prononcé audessus de chaque terrasse, soulignant ainsi la silhouette pyramidale du Saskia.

Mursessentage de bardeaux
essentage de planches
enduit
béton armé
Toitbois en couverture
Typologiesimmeuble tour pyramide en éventail
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Avz. La Falaise. Esquisse du Saskia. [Jacques Labro], 28 novembre 1985. Papier, gouache (AD Haute-Savoie. 153J 181)

  • 74 110. Morzine. Avoriaz. Permis de construire. Résidence de tourisme Saskia. Lot 1002.. J. Labro, J. J. Orzoni, novembre 1986 (AM Morzine). Plan masse, de situation, répartitions. Ech. 1 : 200. Plan niveaux -3 - 0. Ech. 1 : 200. Plan niveaux 1 - +4. Ech. 1 : 200. Plan niveaux 5 - 8. Ech. 1 : 200. Plan niveaux 9 - 12. Ech. 1 : 200. Bat. 1 et 2. Façade sud. Ech. 1 : 100. Bat. 2 et 3. Façade sur rue. Ech. 1 : 100. Bat. 1 et Bat. 3. Coupe façade B-B. Bat. 1. Coupe façade C-C. Bat. 3. Pignon. Ech. 1 : 100

  • Avoriaz. Morzine. 74 110. Société d'aménagement de la Montagne d'Avoriaz. Accès station et village de la Falaise. Plan de masse 87/88. J. Labro, J. J. Orzoni, 15 mars 1987. Ech. 1 : 500 (AM Morzine)

  • Avoriaz 1800. La Falaise. Permis de construire modificatif. Résidence de tourisme Saskia. Lot 1002. J. Labro, J. J. Orzoni, Bureau d'études Decaen, février 1988 (AM Morzine). Plan de situation. Plan de masse. Ech. 1 : 200. Rez-de-chaussée. Hall 1-2-3. Plan. Ech. 1 : 100

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Lyon-Caen Jean-François - Salomon-Pelen Catherine