Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble dit résidence La Vanoise 1

Dossier IA73000015 réalisé en 1994

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations résidence La Vanoise 1
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Courchevel 1850 - Bozel
Adresse Commune : Saint-Bon-Tarentaise
Lieu-dit : le Plantret
Adresse : rue de Plantret
Cadastre : 1990 AB 336

Premier immeuble résidentiel en copropriété réalisé en station de sports d'hiver par la Société d'Etudes et de Construction des Alpes (S.E.C.A.). Elle obtient du Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme l'autorisation de transfert d'une indemnité de dommages de guerre afférente à un immeuble du village de Termignon (Savoie), acquise des propriétaires. L'immeuble Vanoise (lot numéro 74 du lotissement du Plantret) est réalisé en deux tranches : Vanoise 1, en 1951, par les architectes Laurent Chappis et Pierre Jomain, de l'Atelier d'architecture Berthe-Chappis-Jomain, de Chambéry ; puis, l'aile nord, Vanoise 2 (AB 335). Denys Pradelle et Jean-Marc Legrand, architectes résidant à Courchevel, installeront leur local de travail au rez-de-chaussée de Vanoise 1 de 1951 à 1957. La toiture d'origine comprenait une seule pente inclinée vers l'arrière. Une protection contre les chutes de neige sur les entrées de l'immeuble fut transformée en toiture.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1951, daté par source
Auteur(s) Auteur : Jomain Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Chappis Laurent,
Laurent Chappis (1915 - 2013)

Architecte et urbaniste français.

Biographie établie par Jean-Pierre Petit (architecte, CAUE 73):

Architecte et urbaniste français né à Aix-les-Bains. D'abord élève de Jean Benoît à l’École régionale d’architecture de Grenoble, il devint en 1936 élève d'Emmanuel Pontremoli et André Leconte à L’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (Matricule 9607). Ses études furent distinguées, entre autres, en 1937 par la Seconde Médaille au Concours Rougevin, son admission au Concours de Rome, et en 1938 par la Médaille de la Société centrale des architectes. Prisonnier de guerre (Croix de guerre 39-45, Médaille des évadés), il fut diplômé en 1944, obtenant en 1945 le Prix du Meilleur Diplôme des Prisonniers ; et par ailleurs diplômé de l'Institut d'urbanisme de l'Université de Paris avec une thèse portant sur l'aménagement de montagne. Il s'installa à Chambéry, associé avec Roger Berthe dès 1949, puis Pierre Jomain. C'est pendant sa captivité durant la Seconde Guerre mondiale, avec Maurice Michaud qui deviendra un personnage administratif clé pour l'aménagement de la montagne, qu'il a imaginé l'aménagement des Trois Vallées et qu'il deviendra le concepteur de plusieurs stations de sports d'hiver en France et à l'étranger, à commencer par Courchevel en 1946, puis Tignes, Chamrousse, Allos, etc., ou intervenant comme aux Sept-Laux, à Flaine... Son expérience l'amènera aux responsabilités d'architecte urbaniste de la station de Courchevel ; d'architecte conseil du ministère de la Reconstruction à partir de 1955 ; d'architecte conseil des départements de Savoie, Haute-Savoie, Ain et Rhône, mais aussi de l'Épiscopat français, et finalement, expert consultant de l'Organisation mondiale du tourisme, dépendant de l'O.N.U., à partir de 1980. C'est en référence à sa spécialité dans le domaine des stations de sports d'hiver, que dès 1948 Laurent Chappis fut diversement sollicité sur le Revard, pour étudier sa skiabilité, puis la faisabilité d'une station touristique à vocation internationale, puis le plan et les gabarits du lotissement. C'est dans l'esprit de l'Atelier d'architecture de Courchevel, co-fondé avec Denys Pradelle, qu'il fut promoteur d'un style de chalets rationnel dont il créa quelques spécimens au et pour le Revard ; et c'est en tant qu'architecte urbaniste de la station de 1953 à 1962, puis rappelé en tant qu'administrateur de la Société Immobilière du Revard à partir de 1972, qu'il eut son mot à dire sur les nouvelles constructions, mais à cet égard peu entendu.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Construction en maçonnerie de pierres appareillées et béton armé (dalles et murs de refend). Accès à chaque niveau par des entrées directes sur l'extérieur. Protection des passages et des escaliers, en béton armé, par un ensemble d'auvents faits de dalles de béton reposant sur des piliers ronds en béton. Chaque entrée dessert un long couloir éclairé naturellement et placé en façade arrière, sur lequel ouvrent les logements (quatre à cinq par niveau), dont l'orientation est unique, tournée vers le sud-est, sauf pour le dernier étage. Vitrage complet (portes-fenêtres) entre murs de refend et dalles en façade sud-est ; occultation par des rideaux. Les quatre niveaux supérieurs comportent un balcon continu en façade sud-est, équipé d'un garde-corps en menuiserie, fait d'un panneau plein en lames de sapin bouvetées. Toiture à deux versants faiblement inclinés avec récupération des eaux par un caniveau unique placé sur la partie arrière de la toiture. Couverture en étanchéité de bitume et porte-neige en tôles nervurées.

Murs pierre
verre
moellon sans chaîne en pierre de taille
béton armé
Toit tôle nervurée, bitume
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés
Couvertures toit à longs pans inversés
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier de distribution extérieur : escalier en équerre, en maçonnerie
Typologies immeuble en longueur
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 6J 72. Immeuble résidentiel Vanoise I pour la S.E.C.A. Vanoise (Société d'Etudes et de Construction des Alpes), Courchevel, Saint-Bon (1951-1953)

  • AD Savoie. 6J 199. Immeuble résidentiel "Vanoise I" appartenant à M. Jean d'Humières, Courchevel, Saint-Bon (1958-1960)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Brusson Jean-Paul - Lyon-Caen Jean-François - Chalabi Maryannick