Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, actuellement immeubles, et galerie marchande les Hauts-Forts

Dossier IA74000815 inclus dans Secteur urbain concerté : quartier les Dromonts réalisé en 2006

Fiche

Appellationshôtel et galerie marchande les Hauts-Forts
Destinationsimmeubles
Parties constituantes non étudiéescinéma, piscine, café, restaurant, poste
Dénominationshôtel de voyageurs, galerie marchande
Aire d'étude et cantonAvoriaz - Biot (le)
AdresseCommune : Morzine
Lieu-dit : les Dromonts
Cadastre : 2006 O1 115, 323-325

L'hôtel des Hauts-Forts et la galerie marchande des Hauts-Forts constituent la quatrième opération (lot 5 et 6) réalisée par la SICA (Société Immobilière et de Construction d'Avoriaz). Le premier projet est étudié en décembre 1965 (permis de construire accordé le 7 février 1966) par l'Atelier d'Architecture d'Avoriaz. Le principe repose sur un parti en belvédère s'étirant sur le rebord de la place selon un tracé en courbe ouverte sur le paysage. L'hôtel s'élève en gradins sur la partie sud, tandis que la galerie marchande est prévue sur l'arrière, encastrée sur trois niveaux. Un second projet, basé sur un programme comparable, mais conçu selon un parti différent, est proposé six mois plus tard (juin 1966, permis de construire accordé en 1967), par la même équipe. L'ensemble des Hauts-Forts, exploité par Monsieur Henri-Pierre Baud, connaît immédiatement une grande animation et devient le coeur de la station jusqu'à la réalisation du quartier des Crozats (à partir de 1975). L'ensemble subit de multiples évolutions. En 1973, on prévoit d'agrandir, sur les toits, la terrasse du Braséro, en aménageant un "solarium" ouvert dans toutes les directions, de créer un restaurant de 40 couverts, et de réaliser de nouvelles chambres, l'ensemble étant desservis par un escalier extérieur indépendant (projet resté sans suite). En 1978, le Brasero est fermé. En 1990 le cinéma Studio 6, exploité par Armand Baud qui vient d'ouvrir une nouvelle salle au cinéma Aux Portes du Soleil, est transformé en bowling dénommé Studio 9. Un accès direct à la galerie, depuis la place des Dromonts, est créé par le soulèvement partiel de la toiture. En 1996 l'hôtel est reconverti en résidence. Les chambres sont vendues comme studios, les espaces snack et restaurant au rez-de-chaussée, transformés en commerces et en logements. La terrasse et la piscine sont laissées à l'abandon, l'attractivité commerciale baisse. En haut, on prévoit de couvrir la terrasse du Braséro pour créer un grand appartement et en aménager un autre à l'emplacement du bar (projet Jacques Labro).

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1966, daté par source
Auteur(s)Auteur : Atelier d'Architecture d'Avoriaz agence d'architecture attribution par source
Personnalité : Brémond Gérard commanditaire

L'ensemble des Hauts-Forts est implanté sur le rebord aval du replat aménagé pour la place des Dromonts, dans une position de belvédère dominant tout le domaine skiable versant Hauts-Forts avec vues sur la partie inférieure de la station. La composition comprend deux parties associées ensemble selon des volumes très différents. Aux parcours sinueux couverts d'une carapace de bois de la galerie marchande dans laquelle chacun s'offre à la vue des autres répondent des chambres d'hôtel distribuées par une coursive étroite, sinueuse, sans lumière naturelle, tracée selon une exigence d'intimité.

Mursessentage de planches
essentage de bardeaux
enduit
béton armé
Toitbois en couverture
Couverturesterrasse
toit à longs pans brisés
toit à longs pans inversés
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Lyon-Caen Jean-François - Salomon-Pelen Catherine