Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA73004399 réalisé en 2015

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesfontaine, four à pain
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Saint-Ours
Lieu-dit : Chez Robert
Cadastre : 1732 826, 827 ; 1906 A2 98 ; 2015 A2 1061

Sur la mappe sarde (vers 1730), le site ne s'appelle pas encore Chez Robert mais Chez Revolier (du nom d'un des propriétaires) et comprend trois bâtiments, mais il est difficile de déterminer si les deux bâtiments orientaux occupent déjà l'emprise de ceux de l'actuelle parcelle 1061. Ces constructions consistent en deux maisons et deux granges, appartenant à deux propriétaires (Barthélemy Revollier et Philibert Forest dit Piolat). Ces bâtiments ont sans doute été reconstruits dans le 1er quart du 19e siècle : les dates 1825, 1826 et 1827 sont inscrites respectivement sur le linteau de la porte, la bouche du four à pain et le linteau d'une cheminée à l'étage du logis. Le linteau en arc infléchi sur la fenêtre de l'atelier est sans doute un remploi des bâtiments précédents. En 1906 (premier cadastre français), le plan-masse est identique à l'actuel, et les trois bâtiments forment une unique propriété, maison et bâtiment (sans précision) appartenant à Jean Claude Milloz fils de Louis à Bassa ; le bassin, qui porte la date 1899 et la signature du cimentier Emonet, est dessiné dans la cour. Au sud s'étendent un jardin, un verger et une grande parcelle de vigne (hautins, n°95). La grange-étable située au sud-est est par la suite dissociée de cet ensemble (non repérée).

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Dates1825, porte la date
1826, porte la date
1827, porte la date
Auteur(s)Auteur : Emonet J. M.
J. M. Emonet

Signature sur un bassin daté 1910 à Epersy (73) : J. M. EMONET / CIMENTEUR / GRUFFY H. S. ; 1899 à Saint-Ours (73) : EMONET . J.-M.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maçon signature

Le site se compose actuellement de deux bâtiments parallèles (globalement orientés nord-sud), implantés sur un replat et ouvrant sur une cour située à l'ouest. Le bâtiment principal, au sud, est une ferme à juxtaposition composée d'une habitation de quatre travées avec un étage, puis d'une grange et d'une étable (transformées en remises) au nord. Le pignon sud est protégé par un très large débord de toiture reposant sur deux rangées de trois poteaux, qui abrite un escalier et un balcon en bois donnant accès à l'étage. L'habitation comprend quatre pièces au rez-de-chaussée, dont une cuisine dans l'angle sud-ouest avec four à pain ouvrant à l'intérieur de la pièce (la voûte est en saillie sous l'escalier). Toutes les pièces ont des portes vers l'extérieur (la pièce située derrière la cuisine a servi de porcherie, le cellier situé au nord-est était peut-être une petite étable). A l'étage, seule la chambre sud-ouest a une cheminée, dont le linteau porte une inscription et un petit décor. Il est possible que la travée nord de l'étage n'ait été aménagée en habitation qu'après coup. Un piédroit à l'angle de l'étable témoigne peut-être de la présence d'un portail (disparu) à l'entrée de la cour située devant ce bâtiment.

Au nord est édifiée une dépendance composée, du nord ou sud, de deux étables (?), une grange, un atelier et une remise (les fonctions d'origine ne sont pas très lisibles).

Les bâtiments sont en moellon et galets calcaire enduits, avec des parties en pisé au 1er étage. Les encadrements sont en pierre calcaire (porte et fenêtres de l'étage du logis, fenêtre de l'atelier), molasse (linteau de la 2e porte du logis côté ouest, bouche du four à pain, fenêtres du rez-de-chaussée du logis) et bois (ouvertures du cellier, ouvertures du bâtiment de dépendances). les toits sont à longs pans, avec une croupe du côté du débord de toiture, en tuile plate mécanique.

Un bassin en béton est implanté dans la cour devant la dépendance (bassin à deux bac avec un demi bac ajouté en bout, tringles pour planches à laver dans le grand bac, décor de tables rentrantes, borne en béton implantée dans un angle du petit bac).

Inscriptions :

- linteau de la porte du logis : 18 + 25 dans une table échancrée (la croix est sur un monticule)

- bouche du four : 18 26

- linteau de la cheminée à l'étage : [étoile] 18 27 [croix à virgules] J R [étoile] ; les inscriptions sont dans des cartouches rectangulaires avec un motif bûché au milieu de la date et des initiales ; le R peut faire référence à Revollier, nom d'un des propriétaires à l'époque de la mappe sarde

- bassin : 1899 / EMONET . J.-M. dans une table à angles abattus

Murscalcaire moellon enduit
pisé enduit
Toittuile plate mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en charpente
Typologiesferme à juxtaposition
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Chez Robert St OURS 73. Etat des lieux PLANS / Pierre Bertinotti, architecte. Jean-Paul Faure, architecte. 1 dess. : tirage de plan. Ech. : 1:50. Avril 1987. Dim. non prises (A. Privées).

    Archives privées
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline