Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42003603 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Montbrison
Lieu-dit : Moingt, le Grand Bruchet
Cadastre : 1809 C1 136 à 139 ; 1986 AO 38a

L'ensemble des deux fermes étudiées ne faisaient qu'une au début du 19e siècle au 'hameau du Bruchet' (1809 C1 136 à 139). Le rendu du cadastre concernant cette section ne prend en compte, au niveau du rendu du parcellaire, que l'emprise globale de la ferme (bâtiments et cour) ne permettant pas d'identifier la disposition et l'emprise des différents corps de bâtiments. Néanmoins, à la vue des éléments existants sur le terrain, le logis actuel est le logis originel de la ferme : la mise en oeuvre du pisé, joints verticaux des banches, et la baie située à l´étage (encadrement bois avec chanfrein et congé) le dateraient de la fin du 16e siècle ou du 17e siècle. L´étable située au revers du logis date plutôt du milieu du 20e siècle (parpaings en ciment), les autres bâtiments et communs remontent à la seconde moitié du 19e siècle. La façade du logis, en retrait a aujourd´hui un escalier en bois pour accéder à l´étage carré, y avait-il une galerie (ou aître à l´origine ? Le logis comportait un four à pain qui ouvrait dans la cheminée, il a aujourd´hui disparu. Le logis ancien et l´étable ont été rasés depuis notre inventaire en 2005.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle

La ferme comprend divers bâtiments s´organisant principalement autour d´une cour centrale ouverte. Au nord de la cour se trouve le logis prolongé, sur l´arrière, par une étable en parpaings de béton. A la droite du logis, en retour d´équerre (côté ouest de la cour), un bâtiment tout en longueur et en rez-de-chaussée abrite au sud, côté cour, une grange percée d´est en ouest par deux portes doubles ; au nord, dans le prolongement de la grange se tient une étable. Sue le côté est de la cour, plusieurs bâtiments de tailles diverses abritent successivement du nord au sud : un appentis couvrant un puits, une petite porcherie au toit également en appentis, adossée à une grange-étable (un escalier tournant en bois et intérieur permet d´accéder au fenil), puis une grange. Le logis a sa façade en retrait, encadrée par le mur pignon droit débordant et par un massif en retour d´équerre sur sa gauche. Un escalier tournant extérieur et en bois permet d´accéder à l´étage (y avait-il une galerie en façade à l´origine ?). Le rez-de-chaussée du logis comporte une cuisine au sein de laquelle, à gauche, se trouve l´emplacement d´une ancienne cheminée et à droite de laquelle se trouve la bouche d´un four à pain dont la voûte a disparu. Depuis la cuisine on accède à une chambre. A l´étage se trouvent deux chambres, la porte d´entrée a son encadrement en bois avec chanfrein et congé. Les murs de construction des bâtiments sont en pisé (aux joints verticaux pour le logis) avec des ouvertures pouvant être en pierre de taille, en brique, ou en bois. Les toitures sont majoritairement à longs pans, couverts de tuiles creuses.

Murspisé
granite
enduit
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
appentis
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier tournant en charpente
TypologiesType B2: dépendances en retour d´équerre avec hangar dans l´angle
États conservationsremanié, inégal suivant les parties, détruit après inventaire
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry