Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Appellationsdite ferme du Vinatier
DestinationsBâtiments 231 à 239
Parties constituantes non étudiéesécurie, porcherie, étable à vaches, remise agricole
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes Urgences
AdresseCommune : Bron
Adresse : 95 boulevard
Pinel
Cadastre : 2009 OA 899

La première acquisition d´une partie du domaine du Mas du Tour en 1869 ne comprend qu´un seul grand bâtiment, appelé l´ancienne ferme (recoupant en partie l´actuel bâtiment 232). Par délibération du Conseil général du 9 décembre 1876, une vacherie, une poulaillerie et une porcherie sont installées dans ces bâtiments (AD Rhône. 4 N 516). En 1877, un poulailler attenant aux bâtiments de la vieille ferme est construit (AD Rhône. 4 N 517). Le reste des bâtiments du Mas du Tour est acquis en 1878-1880 ; le projet d´une grande ferme d´exploitation voit alors le jour, en remplacement des fermes des hommes et des femmes devenues exigus. En attendant l´achèvement de cette nouvelle ferme, l´ancienne ferme fait l´objet de travaux de consolidation et d´agrandissement : un hangar et une porcherie sont construits en 1879. En 1886, l´ancienne ferme bénéficie à nouveau de travaux urgents de réparation. La nouvelle ferme comprend des vestiges du Mas du Tour - ancienne ferme et bâtiments Collomb nouvellement acquis -, et de nouveaux bâtiments construits au début des années 1880 sous la direction de l´architecte Henri Moncorger. L´ancienne ferme existe jusqu´en 1913 environ. Les bâtiments Collomb subsistent plus longtemps : ils comprenaient une tour ronde devenue une volière (disparue), un cellier (235), une étable d´isolement (234) et une basse-cour qui disparaît avant 1934. Au cours des années 1880, Moncorger organise les nouveaux bâtiments en U autour d´une cour : deux corps de bâtiments parallèles abritant une vacherie et une porcherie (actuels bâtiments 236 et 239 nord), entre lesquels se trouvent deux remises (actuel bâtiment 238). Une autre remise (disparue) au sud complète le dispositif. En 1904-05, la porcherie est agrandie au sud (239 sud) par un bâtiment parallèle à la porcherie existante sur des plans de l´architecte Laurent Cahuzac (AD Rhône. HDEPOT Vinatier O 3). Vers 1913, des travaux d´ampleur sont réalisés à la ferme : la vacherie (236) est transformée en écurie pour chevaux et sellerie, deux hangars à voiture sont construits (disparus, dans la cour principale), et les bâtiments de l´ancienne ferme laissent la place à une vacherie (232) et des habitations de malades employés aux travaux de l´agriculture (231) reprenant son plan général en équerre en l´alignant avec les bâtiments de Moncorger. C´est sans doute également à ce moment que les deux hangars sont transformés en un bâtiment continu, fermant ainsi la cour principale à l´ouest (238). En 1938, Georges Trévoux aménage la cour de la ferme (AD Rhône. HDEPOT Vinatier O 11) et procède à une réfection de la vacherie. Selon M. Jeannin, engagé comme bouvier en 1945, 90 hectares environ étaient cultivés ; il y avait environ 90 vaches et 600 porcs. Seulement 15 à 20 malades étaient employés en permanence dans les champs et 6 pour traire les vaches (AP, La Ferme du Vinatier. Anonyme, Texte tapuscrit sur l´histoire du Vinatier, p. 130). Des équipes plus importantes étaient mobilisées au moment des foins et de la moisson. La ferme s´est éteinte progressivement ; le dernier cheval Marquis, est mort en 1968. Les bâtiments 236, 238 et 239 ont fait l´objet d´une restauration en 1999-2002.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Moncorger Henri architecte attribution par source
Auteur : Cahuzac Laurent architecte attribution par source
Auteur : Trévoux Georges architecte attribution par source

Les bâtiments de la ferme du Vinatier sont aujourd´hui dans des états de conservation très différents. A de nombreux endroits des bâtiments non restaurés, la construction en pisé est laissée à l´air libre. Les bâtiments s´organisent autour de deux cours. La cour sud est bordée au nord par l´ancienne écurie délabrée, à l´ouest par les remises (238, aujourd´hui Ferme du Vinatier), et au sud par l´ancienne porcherie très remaniée (239 nord). Cette dernière comme les autres bâtiments de l´ancienne porcherie ont fait l´objet d´une restauration associée à une adjonction moderne afin d´accueillir le Centre de Formation des Musiciens Indépendants (CFMI). Autour de la cour nord se trouvent les anciens bâtiments pour les travailleurs (231) et la vacherie (232). Les vestiges du domaine du Mas du Tour ne sont plus très lisibles : il est néanmoins probable qu´en fassent partie le cellier abritant le puits (235) et un bâtiment d´habitation (234), remaniés de nombreuses fois.

Murspisé
brique
enduit
moellon
Toittuile plate mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage en surcroît
Couverturestoit à deux pans
États conservationsbon état, état moyen, mauvais état, remanié, restauré
Statut de la propriétépropriété d'un établissement public
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Arch. dép. Rhône. 4 N 516. Asile d'aliénés de Bron : constructions et travaux, 1876-1877. Travaux de terrassement, arbres et arbustes, graviers, pavage, travaux de serrurerie, agrandissement de la pharmacie et des dépendances, transformation des écuries, des remises et des vacheries en ateliers, installation d'une vacherie, d'un poulailler et d'une porcherie, établissement de logements, travaux d'agrandissement, consolidation des planchers et appropriation des magasins et entrepôts, travaux de prolongement du monte-charge, modifications dans la disposition extérieure du réfectoire et du chauffoir du bâtiment I, fourniture d'une horloge pour les bâtiments des services généraux

  • Arch. dép. Rhône. 4 N 517. Asile d'aliénés de Bron : constructions et travaux, 1877-1878. Construction d'un poulailler attenant aux bâtiments de la vieille ferme, aération de la souillarde, établissement d'une gaine dans la cuisine, renforcement des portes dans le quartier des agités, construction de deux ailes supplémentaires aux bâtiments des travailleurs, chauffage de la sacristie de la chapelle, établissement de forges pour ateliers de chaudronnerie et serrurerie, installation de grilles pour clôturer les cours des fermes, installation d'aliénées dans les bâtiments de la ferme

  • Arch. dép. Rhône. HDEPOT Vinatier O 3. Travaux d'entretien et d'aménagement, 1904-1908. A noter un agrandissement de la porcherie, 1904-1905 ; des réparations aux bâtiments de la boulangerie, 1906 ; la construction d'un hangar sur la cour des ateliers, 1904 ; des réparations à la ferme Collomb, 1903 ; l'ouverture d'un portail à la 9e division des femmes, 1904 ; des modifications aux fenêtres des quartiers cellulaires, 1904-1906

  • Arch. dép. Rhône. HDEPOT Vinatier O 11. Travaux d'aménagement et de réfection, 1934-1938. A noter la réfection de la 9e division femmes et de la 3e division bis, aménagements divers, 1937-1938 ; le projet de transformation de la 9e division hommes et de la buanderie 1937-1938 ; l'aménagement de la cour de la ferme, 1938

  • AP, La Ferme du Vinatier. Fonds iconographiques, cartes et plans, tapuscrits, articles

Documents figurés
  • Plan de l'ancienne ferme et des bâtiments Collomb. Plan non signé, non daté, vers 1880. Plume et aquarelle sur tissu. Echelle de 1 à 200. (Arch. dép. Rhône. HDEPOT Vinatier N 8)

  • Asile départemental d'aliénés du Rhône. Avant-projet d'agrandissement de la porcherie et déplacement de la cuisine : plan, élévation et coupe / Laurent Cahuzac, 12 mars 1904. Plume et aquarelle sur papier calque. Ech. 1:200. Non réalisé. (AD Rhône. HDEPOT Vinatier O 3)

    AD Rhône : HDEPOT Vinatier O 3
  • Asile départemental d'aliénés du Rhône. Avant-projet d'agrandissement de la porcherie et déplacement de la cuisine. Plan de Laurent Cahuzac, 11 avril 1904. Plume et aquarelle sur papier calque. Echelle de 0,005 par mètre. (Arch. dép. Rhône. HDEPOT Vinatier O 3)

  • Hôpital départemental du Vinatier. Aménagement de la cour de la ferme. Elévation de Georges Trévoux, 9 avril 1938. Plan imprimé sur papier. Echelle de 0,02 par mètre. (Arch. dép. Rhône. HDEPOT Vinatier O 11)

  • La porcherie (bâtiment 239). Carte postale du début du 20e siècle. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Vue générale de la ferme depuis le sud-est. Photographie, 1940. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Atelier du maréchal-ferrand (bâtiment 236). Photographie, ca 1950. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Atelier du maréchal-ferrand (bâtiment 236). Photographie, ca 1950. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Feu de paille à la ferme. Photographie, ca 1950. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Extérieur de la vacherie (bâtiment 232) avant modifications. Photographie, décembre 1957. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Les cochons dans l'actuel jardin floral. Photographie, 1966. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Intérieur de la vacherie (bâtiment 232). Photographie, 1966. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • La ferme avant réfection. Photographie, s.d. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • La ferme avant réfection. Photographie, s.d. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • La ferme avant réfection. Photographie, s.d. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Façade principale (est) du bâtiment des remises (238). Photographie, s.d. (AP, La Ferme du Vinatier)

  • Fonds Stevens Photographie, vue générale de la ferme, 1940

    La Ferme du Vinatier : PH.412.1
  • Fonds Stevens Photographie, atelier du maréchal-ferrand, vers 1950

    La Ferme du Vinatier : PH.412.1
  • Fonds Stevens Photographie, feu de paille à la ferme, vers 1950

    La Ferme du Vinatier : PH.412.1
  • Fonds Stevens Photographie, extérieur de la vacherie avant modifications, décembre 1957

    La Ferme du Vinatier : PH.412.1
  • Fonds Stevens Photographie, cochons, 1966

    La Ferme du Vinatier : PH.412.1
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Ferlier Ophélie