Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Sainte-Foy

Dossier IA42000673 réalisé en 2002

Fiche

Œuvres contenues

VocablesSainte-Foy
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Sainte-Foy-Saint-Sulpice
Lieu-dit : le bourg
Cadastre : 1826 B 15 ; 1986 B2 156

Le choeur, les absidioles et le transept de l'église datent du 12e siècle. La nef, dont les vestiges ont été fouillés en 1890, semble avoir disparu dès la fin du 14e siècle : en 1379, l'église "menace ruine" ; elle est alors fortifiée, entourrée de fossés qui sont encore visibles à la fin du 19e siècle, avec une tour-clocher en pisé. Après un projet d'agrandissement établi par l'architecte Stéphane Boulin, de Saint-Etienne, en 1884, laissé sans suite, un rapport pour "l'achèvement" de l'église est proposé par Jh. (Johannès ?) Charles, architecte à Roanne, en 1892. Mais c'est le projet de l'architecte Dominique Moreau, de Moulins, qui sera réalisé à partir de 1893. Il reprend les parties subsistantes (partie haute des murs des absides et transept, corniches, couvrement, voûte d'arête à la croisée) et reconstruit la nef et une sacristie adossée à l'extrémité bras sud du transept. Une inscription au revers de la façade de l'église rappelle les noms des souscripteurs de la reconstruction pour 1893, 1894 et 1895. La toiture du clocher a été refaite en 2000.

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1892, porte la date, daté par source
Auteur(s)Auteur : Boulin Stéphane architecte départemental attribution par source
Auteur : Charles J. architecte attribution par source
Auteur : Moreau Dominique architecte attribution par source

La partie médiévale de l'église est construite en moellons de grès et granite noyés dans le mortier, avec du granite appareillé pour les contreforts, la corniche et les encadrements de baies (la pierre de taille forme un bandeau continu autour de la baie de l'abside). Une frise de perles souligne les archivoltes et la ligne d'imposte. La partie construite au 19e siècle est bâtie en moellons de grès et granite assisés, avec des joints tracés dans le mortier. Les contreforts, les encadrements de baies et les colonnettes du portail et du clocher sont en granite. Le décor de frises de perles et de billettes reprend celui de la partie romane. La nef est couverte d'un toit à longs pans, les bas-côtés et la sacristie de toits en appentis et les absides de croupes rondes, en tuiles creuses. Le clocher porte une flèche carrée et l'escalier de l'ancien clocher un toit en pavillon, en tuiles plates. Une croix latine est dessinée en tuiles colorées sur la flèche. Le choeur est formé d'une abside avec 2 absidioles, couvertes en cul-de-four, précédées de travées droites voûtées en berceau communiquant par un passage creusé dans le mur. L'entrée du choeur est marquée par un arc soutenu par deux colonnes de granite à chapiteau de calcaire blanc. Les baies de l'abside ont une archivolte à 2 rouleaux supportés chacun par 2 colonnettes à chapiteau de calcaire sculpté. Le transept est voûté en berceau plein-cintre longitudinal. La croisée, où subsistent des restes de trompes, porte une vôute d'arêtes. L'appareil de granite est souligné par des faux-joints saillants. La nef de 2 travées est bordée de bas-côtés, le tout couvert de voûtes d'arête en brique enduite. Le clocher forme une travée de porche, couverte en voûte d'arête, supportant une tribune ouvrant sur la nef et desservie par un escalier en vis demi-hors-oeuvre, puis l'étage des cloches. L'escalier donnant accès à l'ancien clocher disparu, en vis dans-oeuvre, subsiste à l'angle ouest du bras nord du transept.

Mursgranite
grès
brique
pierre de taille
moellon
Toittuile creuse, tuile plate
Plansplan en croix latine
Étages3 vaisseaux
Couvrementsvoûte d'arêtes
voûte en berceau plein-cintre
cul-de-four
Couverturestoit à longs pans
appentis
flèche carrée
croupe ronde
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
États conservationsrestauré
Techniquessculpture
vitrail

Plan roman caractéristique (passage du choeur vers les absidioles). Intéressante reconstruction "archéologique" de la nef et du clocher à la fin du 19e siècle.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1949/12/29
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline