Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise Paroissiale Saint-Etienne

Dossier IA01000096 réalisé en 1992

Fiche

Œuvres contenues

VocablesSaint-Etienne
Parties constituantes non étudiéesfontaine de dévotion
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Frans
Adresse : chemin des
Gajères
Cadastre : 1823 D 65 ; 1984 D 222

En 984, la paroisse Saint-Etienne-de-Frans, dépendait de l'église de Lyon. Cette église conserve les murs nord et sud de la nef primitive. Ces murs présentent à la partie supérieure une reprise de construction du 12e siècle, sur une base plus ancienne, 11e siècle (?) . Les étroites baies cintrées à ébrasement intérieur, la travée de choeur, couverte d'une coupole sur trompes, la porte latérale nord et le portail méridional sont autant d'éléments du 12e siècle encore en place. Les vestiges de peintures murales découverts en 1976, dans la travée de choeur, datent de la 2e moitié du 14e siècle. Le chevet de l'église a sans doute été prolongé et doté d'une abside à cinq pans voûtée d'ogives, éclairée de baies à remplage gothique, de la 2e moitié du 15e siècle. C'est aussi de cette même époque que datent les lavabos, l'armoire eucharistique, le portail ouest. Deux panneaux de vitrerie losangée du 16e siècle (?) provenant de deux baies en plein-cintre (h = 48, la = 19) ont été déposées aux archives départementales de Bourg-en-Bresse. La fontaine de dévotion dédiée à saint Etienne pourrait dater du 17e siècle. D'abord chapelle vicariale en 1807, l'église est érigée en succursale par ordonnance du roi Louis-Philippe, le 7 août 1847. Le clocher, détruit en 1793, est reconstruit en 1861 sur des plans et devis dressés par l'architecte lyonnais, Gaspard George, acceptés par délibération du conseil municipal du 23 mars 1861, et exécutés par Hippolyte Faugeron, entrepreneur de Trévoux. En 1884, d'importants travaux de consolidations de la base des murs, ainsi que des réparations de toiture et la pose de 3 tirants dans la nef sont réalisés par l'architecte François Genéty, de Beauregard. C'est de cette même campagne que date le dallage qui conserve des marques de pose (IIII) et de tâcheron (M) et les verrières du choeur et du mur sud de la nef

Période(s)Principale : 11e siècle , (?)
Principale : 12e siècle
Principale : 2e moitié 14e siècle
Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates1861, daté par source, daté par travaux historiques
1884
Auteur(s)Auteur : George Gaspard architecte attribution par source

Eglise dont les murs sont enduits d'un crépi, exceptés sur les élévations latérales de la nef ; toiture de la nef à longs pans, façade principale à pignon découvert ; chevet à croupe polygonale ; sacristie couverte en appentis ; ensemble de ces couvrements à tuiles creusés ; clocher à flèche octogonale et escalier hors-oeuvre avec toiture en pavillon, tous deux couverts d'ardoises

Murscalcaire
enduit partiel
moellon
Toittuile creuse, ardoise
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementscoupole à trompes
voûte d'ogives
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
flèche polygonale
appentis
pignon découvert
croupe polygonale
Escaliersescalier intérieur
escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour en maçonnerie
États conservationsrestauré
Techniquessculpture
sculpture
peinture
vitrail
vitrail
Précision représentations

quadrilobe § sujet : quadrilobe sculpté, support : clef de voûte du choeur

Statut de la propriétépropriété publique
Protectionsinscrit MH, 2008/04/09
Précisions sur la protection

inscription du portail occidental avec ses statuettes

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Hartmann-Nussbaum Simone