Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Notre-Dame, puis Saint-Barthélemy

Dossier IA42000644 réalisé en 2000
Vocables Notre-Dame, Saint-Barthélemy
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Boën - Sail-sous-Couzan
Adresse Commune : Cezay
Lieu-dit : le bourg
Cadastre : 1827 B2B3 1189 ; 1987 B3 134

L'édifice semble dater du 16e siècle, certainement sur des bases plus anciennes (une église est mentionnée à Cezay en 984). Le portail occidental en arc en plein cintre surbaissé pourrait indiquer une datation vers le milieu du siècle. La chapelle nord, fondée par les sires de Prandière, semble avoir communiqué son vocable de saint Barthélemy au reste de l'église. La chapelle sud, voûtée en berceau transversal, doit appartenir à une campagne plus récente, au 18e ou au 19e siècle, comme la sacristie et la porte sud. Elles ont peut-être été construites lors des travaux réalisés pour le conseil de fabrique par l'architecte Durand, de Roanne, en 1868. Les toitures ont été refaites en 2001-2002.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Dates 1868, daté par source
Auteur(s) Auteur : Durand, architecte, attribution par source

L'église a un plan en croix latine avec une nef unique de deux travées précédée d'une avant-nef plus étoite située sous le clocher-porche, un choeur à chevet plat et deux chapelles latérales. Elle est majoritairement construite en granite : le clocher et les contreforts sont en pierre de taille ; le reste des murs est en moellons de granite, avec peut-être des moellons de basalte (carrière toute proche), dissimulés sous un enduit imitant un faux appareil. Le clocher est flanqué de contreforts angulaires, son élévation est rythmée de cordons horizontaux. La nef est couverte d'un toit à longs pans, avec une croupe sur le chevet ainsi que sur le porche ; le clocher est couvert d'un toit en pavillon, les chapelles et la sacristie, de toits à un pan. Le matériau de couverture est la tuile creuse, remplacée par de la tuile creuse mécanique lors de la réfection. L'édifice est voûté d'arêtes, sauf la chapelle sud et la sacristie, qui ont une voûte en berceau.

Murs granite
enduit d'imitation
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse, tuile creuse mécanique
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau
Couvertures toit à longs pans
toit à un pan
toit en pavillon
croupe
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations animal croix
Précision représentations

Les faces ouest et sud du clocher présentent une gargouille en forme d'animal stylisé (chien ou cochon) ; son faîte était orné d'une croix en fer forgé avec girouette, déposée en 2001.

L'église a conservé son porche en charpente, qui a la particularité de présenter une banquette sur son pourtour. Clocher porche caractéristique des églises "foréziennes" de la fin du 15e et de la première moitié du 16e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline