Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Dépôt de tramways des Pins

Dossier IA69001263 réalisé en 2009

Fiche

Destinations dépôt TCL
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication
Dénominations dépôt de tramways
Aire d'étude et canton Lyon patrimoine industriel - Lyon
Adresse Commune : Lyon 3e
Lieu-dit : Montchat
Adresse : 98 avenue Lacassagne , rue Professeur-Rochaix , rue Professeur-Florence
Cadastre : 1999 BN 26

Au début du XXe siècle (1901), la compagnie lyonnaise de tramways installe au 94 chemin des Pins, un dépôt de tramways. En 1902, la compagnie lyonnaise de tramways fait construire trois bâtiments dans son usine, il s´agit d´un atelier, d´un accumulateur et d´une réserve d´eau froide. Puis, le site s´agrandit et s´étend du 92 au 98 chemin des Pins. En 1906, on recense sur le site des garages, une maison, un logement pour employé, des bureaux, une station électrique, un bâtiment des machines, divers hangars et ateliers, deux cheminées, et deux grands ateliers de réparation pour les tramways. Les rails parcourent le site. En 1910, la compagnie devient compagnie des omnibus et tramways de Lyon (O.T.L.). Le dépôt sert aussi d´atelier de réparation. La compagnie O.T.L. occupe encore le dépôt en 1970. Aujourd´hui, le dépôt des Pins, comme il est couramment appelé, est toujours en activité, la société des Transports en Commun Lyonnais l´utilise comme dépôt de bus.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1901, daté par source

La vaste parcelle est occupée par le dépôt de bus de Pins. Différents bâtiments ont été aménagés en fonction des besoins. Aujourd´hui, on distingue deux grandes parties. D'abord, à l'ouest de l'entrée principale, le long de l'avenue Lacassagne, se situe un vaste hangar. Cette construction a charpente et structure métallique rappelle celle des gares. Les deux toits à doubles pentes couverts de tuiles mécaniques forment deux travées distinctes. Des piliers métalliques soutiennent la charpente et l'éclairage se fait par deux longues rangées d'ouvertures zénithales. Les murs latéraux sont en béton. La longue façade sur l'avenue Lacassagne a subi un traitement particulier puisqu'une fresque a été réalisée en 1989, par la Cité de la création. Cette fresque, longue de plus de 300 mètres, est divisée en 7 tableaux. Elle raconte l'histoire des transports en commun de Lyon du milieu du XIXe siècle à nos jours. À l'arrière de ce grand hangar, un bâtiment plus contemporain, occupe toute la surface sur de la parcelle. La façade latérale, rue du professeur Florence, nous montre un bâtiment aux murs de béton avec une charpente métallique que l'on peut apercevoir par les deux portails coulissants aux extrémités de la façade. Ces entrées sont protégées des intempéries par un auvent en béton. Le toit plat de l'édifice est ouvert par des châssis vitrés placés dans la longueur. Cet édifice sert aussi de hangar pour le stockage ou la réparation des bus.

Murs béton
Toit tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures terrasse
toit à deux pans
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Lyon : 344 WP 005. PCA n° 0565A, permis de construire de bâtiments industriels à Montchat pour la Compagnie Lyonnaise de tramways (atelier, accumulateur et reservoir d'eau froide), 1902

Bibliographie
  • Indicateur Henry. 1901. AM Lyon (accès libre)

    p. 699
  • Indicateur Henry. 1910. AM Lyon (accès libre)

    p. 741
  • Indicateur Henry. 1920. AM Lyon (accès libre)

    p. 743
  • Indicateur Henry. 1935. AM Lyon (accès libre)

    p.399
  • Indicateur Fournier. 1956. AM Lyon (accès libre)

    p. 529, 973
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 468
  • BAZIN, Goerges. Montchat 3ème, un ancien lieu-dit de la rive gauche du Rhône. Ed. Lyon G. BAZIN, 1956

  • CHAUVY, Gérard. Les quartiers de Lyon au fil des rues.Toulouse, Ed. Privat, 1993

  • DOMENGIE, Henri., ALQUAT, Yves., MOULIN, Marc., ROZE, Bernard. Le chemin de fer de l'est de Lyon.Italie, Ed. du Cabri, 1996

  • HOURS, Henri. (dir)., VANARIO, Maurice. Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe).Lyon, Ed. Lyonnaises d'art et d'histoire, 1990

  • LAFERRERE, Michel. Lyon ville industrielle, essai d'une géographie urbaine des techniques et des entreprises. Paris, Presses Universitaires de France, 1960

  • LONG, Guetty., CHAUVY Gérard. Montchat, regard sur l'histoire d'un quartier lyonnais, des origines à nos jours. Lyon, Ed. Bellier, 2008

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon. Tome 1. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon, Tome 2. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • PELLETIER, Jean. Connaître son arrondissement, Le 3ème de la Guillotière à la Part Dieu, de Montchat à Monplaisir. C.E. Ed Lyonnaises d'art et d'histoire, 2000

  • Préfecture du Rhône. Lyon 3ème arrondissement : opération de déveleppement social urbain 1991-1993. Ville de Lyon, Grand Lyon, préfecture du Rhône, 1993

  • Chambre du commerce et de l'industrie. Lyon 3ème arrondissement : service de l'information économique. Lyon, C.C.I., 2001

  • PAULOZ, David.Les enjeux de la construction d'une ligne de chemin de fer d'intérêt local : la compagnie de l'Est de Lyon 1881-1947. Bulletin du centre Pierre Léon d'histoire économique et sociale., 1996, N°1-2.

  • FURIA, Daniel. Du chemin de fer de l'est au tramways Léa et Leslys. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., décembre 2007, N°183.

  • CHOMIENNE, Gilbert. De l'Est de Lyon à Léa. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., mars 2008, N°184.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Lanniaux Marion - Halitim-Dubois Nadine