Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Condition des Soies puis Condition Publique des Soies puis Centre de Recherche de la Soierie et des Industries Textiles (CRSIT) actuellement bibliothèque et maison de la culture

Dossier IA69000959 réalisé en 2002

Fiche

Appellations Condition des Soies de Lyon
Destinations maison de la culture
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication
Dénominations établissement administratif
Aire d'étude et canton Lyon patrimoine industriel - Lyon
Adresse Commune : Lyon 1er
Adresse : 7 rue Saint-Polycarpe
Cadastre : 1999 AR 48

Au 17e siècle, la soierie lyonnaise est réputée dans le monde entier pour l´importance de sa production et la finesse de ses ouvrages. Il n´existe pas de structure publique réglementant la soie. Or le poids de la soie peut varier considérablement (jusqu´à 5%) selon la quantité d´eau absorbée. Il suffit alors d´augmenter la quantité d´eau contenue dans la soie pour faire monter les prix. C´est ainsi que Rast de Maupas, industriel lyonnais, propose en 1779 de créer une Condition des soies à Lyon, la première en France, s´inspirant de la Condition des soies de Turin fondée en 1684. Le but de l´établissement est de déterminer et garantir, de façon scientifique un poids loyal et marchand, en chauffant la soie pour en évacuer l´humidité. Maupas obtient le monopole d´exploitation d´un établissement pour trente ans et les industriels sont obligés de conditionner leurs soies avant de les mettre sur le marché. Puis d´autres Conditions ouvrent leurs portes. Au début du 19e siècle, afin de contrer la concurrence de ces établissements qui engendre un appauvrissement du marché lyonnais, est décidé la fermeture de toutes les Conditions existantes. Par un décret du 23 germinal an XIII (5 avril 1805), la Condition publique et unique des soies de Lyon est créée. Napoléon accorde le monopole du conditionnement de la soie à la Chambre de commerce qui achète alors un terrain sur les anciennes propriétés des Capucins et fait construire de 1809 à 1814 le bâtiment de la Condition des soies. D'autres conditions sont en place : celle d'Avignon en 1801-1802, celle de Saint-Etienne en 1808, la condition de Marseille en 1859, celle de Valence en 1864... En 1925, sont répertoriées en France 12 Conditions des soies : Amiens, Aubenas, Avignon, Calais, Lyon, Marseille, Paris, Roubaix (laine et soies), Saint-Chamond, Saint-Etienne, Tourcoing, Valence. En Europe, on en dénombre 12 en Italie, deux en Suisse, deux en Allemagne, une en Autriche et une à Londres. Le bâtiment est construit sur les plans de l´architecte Joseph-Jean Gay (1775-1832), alors architecte de la ville. La direction des travaux quant à elle est assurée par l´architecte Jean-Joseph Pilliet. Jusqu´en 1814 la Condition des soies est installée place Saint Pierre, l´actuelle place Meissonier, dans le quartier des Terreaux. L´édifice s´installe ensuite au bas des pentes de la Croix-Rousse, rue Saint-Polycarpe, coeur de l´industrie et du commerce des soies à Lyon. Les étuves de conditionnement mises au point par l'ingénieur Talabot et décorées par le peintre-émaillé Antoine Vollon (archives musée des tissus de Lyon), sont installées dans le bâtiment en 1853. Devant l´accroissement des tonnages, les locaux de la Condition des soies sont agrandis et modernisés. En 1856, le bâtiment est réhaussé d'un étage. En 1884, une campagne de travaux est effectuée par l´architecte de la ville Pascalon. L'usage du bâtiment est complexe, des aménagements répétés seront entrepris afin de s´adapter au mieux aux circonstances de l´industrie grandissante. Jusqu´à la Première Guerre mondiale, l´activité de la Condition des soies est très soutenue, atteignant des records de tonnages en 1913. Mais avec le déclin économique au début du XIXe siècle puis le progrès de la chimie et de l´apparition des fibres artificielles, elle subit un fort déclin : un quart de tonnes de soie conditionnée en 1955. Elle abrite dans les années 1950 le Centre de Recherche de la Soierie et des Industries Textiles (CRSIT) qui devient en 1958 le gestionnaire du conditionnement de la soie, sous la responsabilité de la Chambre de commerce. En 1976, le CRSIT déménage à Ecully, laissant le lieu désaffecté jusqu´en 1982 où il est réhabilité par le cabinet d´architectes lyonnais Mortamet-Vidal-Manhes (inscrit dans la politique de réaménagement des pentes de la Croix Rousse). En 1980, le bâtiment est inscrit au titre des monuments historiques (toitures, façade sur rue et escalier monumental). Aujourd'hui, le lieu est animé par la bibliothèque municipale du 1er arrondissement, le centre social et culturel la Condition des soies, un centre médico-social, un service social ménager, les bureaux de la retraite mutualiste du combattant et la Maison des combattants de la Libération. Suite au dépôt de bilan de 2001 du centre-social, principal gestionnaire du bâtiment, un réaménagement des lieux est effectué : depuis 2003, le centre social Quartier Vitalité, l´antenne de la bibliothèque municipale (1er), la ludothèque Croc´aux jeux, la Maison des Combattants de la Libération, la retraite mutualiste et l´association Familles Rurales font vivre le lieu.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1809, daté par source
1856
1884
1977
Auteur(s) Auteur : Gay Joseph-Jean, architecte, attribution par source
Auteur : Pilliet Jean-Joseph, architecte, attribution par source
Auteur : Pascalon, architecte, attribution par source
Auteur : Mortamet-Vidal-Manhes, architecte, attribution par source

La Condition des soies est un immeuble de 32 mètres de long et de 23 mètres de large. C'est un exemple d'architecture industrielle fonctionnelle du 19e sècle. Le plan est d'une grande symétrie et les seuls éléments décoratifs sont représentés par la variété des percements, les aisselles et le grand portail d'entrée. L'ensemble forme une composition sobre. Le bâtiment, à l'origine, est isolé des immeubles voisins pour éviter tout risque d'incendie et faciliter les circulations. L'édifice, à l'origine, se présente comme un volume rectangulaire à deux niveaux (rez-de-chaussée et premier étage) surmonté d'un troisième niveau constitué d'un corps en forme de U ouvert à l'est. La pente des toits converge vers l'intérieur du bâtiment. En 1856, c'est la surélévation d'un étage du bâtiment principal. L'aspect général reste homogène malgré l'exhaussement d'un troisième étage et la pose d'une verrière sur la toiture. Depuis 1884, la Condition des soies se présente comme un corps massif et cohérent à quatre niveaux.

Murs moellon
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 3 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
lanterneau
Escaliers escalier intérieur
Autres organes de circulations ascenseur
Typologies architecture fonctionnelle
États conservations remanié, bon état
Techniques fonderie
Représentations personnage profane
Précision représentations

La porte d´entrée offre un arc cintré richement sculpté de motifs représentant des feuilles de mûrier, des vers à soie et une tête de lion. A droite, fixé sur la façade se trouve un bas-relief en bronze représentant Pasteur (en médaillon avec deux petits bas-relief en bronze allégoriques incrustés dans une plaque de marbre).

Dans le périmètre de la Z.P.P.A.U.P. des pentes de la Croix-Rousse (1991). Périmètre UNESCO (1998). Inscrit MH en 1980

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1980/02/20

Annexes

  • Descriptif détaillé du bâtiment (texte de C. Dernis)

    sources : CCI

    Façade Ouest

    Le rez-de-chaussée présente un appareil simple à bossage avec un chaînage d´angle harpé. Un soubassement d´une grande simplicité est exécuté en pierres de tailles divisées régulièrement par assises, avec des traits d´appareils et des refends saillants aux angles. A l´angle sud de la façade principale se trouve le Bas-relief en triptyque, ajouté en 1924. C´est un portait en bronze de Pasteur, en médaillon avec deux petits bas-relief en bronze allégoriques incrustés dans une plaque de marbre. A gauche de la porte a été percée une paire d´ouvertures, aux formes de soupiraux. Ces ouvertures ont un arc en anse de panier et disposent de barreaux. Elles sont surmontées de voûtes en pierre avec pour principal élément de décor les clefs de voûte en relief. Ce niveau est prolongé par les portes latérales d´entrée et de sortie des véhicules, reliant ainsi la façade de l´édifice aux immeubles voisins. Le deuxième niveau contraste avec la simplicité du premier par la multiplicité des ouvertures. Plus recherché architecturalement, il présente une arcature de neuf baies cintrées retombant sur des piliers sans chapiteau. Des pilastres d´angles encadrent la façade principale. Le troisième niveau est voué au jeu des vides et des pleins. Cinq fenêtres rectangulaires rythment la façade contrastant avec les baies cintrées du niveau inférieur. Le quatrième niveau est rythmé par une alternance de double ouvertures et d´ouvertures simples. Ces baies sont rectangulaires et encadrées d´éléments architecturaux simples en relief. Le couronnement de certaines ouvertures joue aussi avec l´effet de vide et de plein. Une fine frise en pierre relie ces ouvertures en leur centre.

    Au dessus des cinq fenêtres du quatrième niveau, le couronnement de la façade est constitué d´un attique coiffé d´un toit aux consoles décorées.

    Portail d´entrée

    Le portail d´entrée reprend le modèle des armoiries de l´art de la soie à Florence. Les ailes des angelots font référence aux ailes des papillons des vers à soie. L´encadrement de la porte est en marbre noir et composé de deux pilastres creusés de 7 cannelures, aux chapiteaux simples portant une arcade en bronze et fer sculptée d´une guirlande de mûriers semée de vers à soie encadrant une tête de lion. L´espace semi-circulaire, délimité par la frise est fermé par une imposte de bronze et de fer aux motifs géométriques et floraux. Joseph Jean Gay rappelle ici la contribution toscane dont a si largement bénéficié l´industrie de la soie à Lyon par ses influences italiennes.

    Façade est

    Le rez-de-chaussée se compose de l´aile-annexe de la Condition des soies qui prolonge une partie de la façade dans la cour Est. Cette aile est encadrée par deux ouvertures rectangulaires latérales.

    Le deuxième niveau est caractérisé par une répétition du schéma du deuxième niveau de la façade principale. Neuf baies cintrées dont les arcs retombent sur des pilastres sans chapiteau rythment le niveau qui est délimité aux angles par deux pilastres massifs. Plus sobre, le troisième niveau reprend le même rythme par neuf baies rectangulaires placées au-dessus des ouvertures du niveau inférieur, mais légèrement plus étroites que celles-ci. Le quatrième niveau est lui encore plus dénué d´élément de décor. Cinq petites lucarnes rectangulaires sont disposées en dessous de la corniche aux solives décorées.

    Façade nord

    Plus disparate que les façades est et ouest, la façade nord est composée d´ouvertures variées et irrégulières. Les quatre niveaux visibles encadrent une travée centrale formée d´une grande arcade à trois niveaux, décalés d´un demi niveau par rapport aux autres travées, elle abrite l´escalier monumental à trois volées. Le premier niveau est rythmé par quatre ouvertures rectangulaires très espacées.

    Le second niveau est composé de quatre baies cintrées dont les arcades retombent sur un linteau de pierre grise, ajoutant ainsi un élément de décor. Le troisième niveau reprend le thème du premier niveau reposant sur une corniche en pierre. Le quatrième niveau est composé de sept ouvertures en jeu de symétrie. Deux petites ouvertures de forme carrée sont placées aux angles, puis une baie légèrement plus grande, rectangulaire, qui entoure l´ouverture rectangulaire centrale semble reposer sur l´arcature de la travée centrale. Cette travée est constituée de trois niveaux différents. Au premier niveau se trouve une porte rectangulaire simple, suivie au deuxième niveau de trois grandes ouvertures rectangulaires aux multiples carreaux vitrés chacune encadrés de simples pilastres sur lesquels repose un large entablement. Au-dessus, on trouve une dernière ouverture rectangulaire démunie de tout élément de décor.

    Façade sud

    Le jeu de miroir que l´on pouvait noter entre les façades est et ouest, ne se retrouve pas entre les façades nord et sud. En effet, la disposition des ouvertures est bien différente, tout comme leur variété. Le premier niveau est constitué de six baies rectangulaires reposant sur de fines corniches. Le deuxième niveau reprend le rythme de la façade ouest avec sept ouvertures cintrées dont les arcatures retombent sur des pilastres sans chapiteau. Cet ensemble d´ouvertures est encadré par deux baies de même type aux angles du bâtiment. On retrouve bien sûr les deux pilastres d´angles avec chapiteau qui encadrent les seconds niveaux des façades ouest et est. Le troisième niveau reproduit le même rythme que le niveau inférieur cependant les ouvertures sont, comme sur la façade principale, rectangulaires et plus étroites. Les trois ouvertures du centre ont été cependant murées. Leur présence est délimitée par l´encadrement toujours visible. Au-dessus, sous la corniche, se trouve une série de plus petites baies sans adéquation avec les niveaux inférieurs.

  • Projet de transfert aux Brotteaux (texte de C. Dernis)

    (sources : archives de la chambre du Commerce de Lyon)

    Depuis de nombreuses années, le déplacement de la Condition des soies est en permanence à l´ordre du jour des préoccupations de la Chambre de commerce de Lyon. Sa situation sur les pentes de la Croix-Rousse rend l´accès difficile pour le transport en camions et parfois à dos d´hommes des soies destinées au conditionnement, mais l´édifice de plus d´un siècle, est devenu insuffisant. A l´origine, il avait été placé à proximité des magasins de marchands de soie et des fabricants de soieries, groupés dans un périmètre assez restreint, celui des rues qui aboutissent au coteau de la Croix-Rousse, qui est alors le quartier général des ateliers de tissage à bras. D´une part, ces ateliers de tissage ont en grande partie disparu par suite de l´abandon par la mode des belles étoffes façonnées et de la concurrence des grandes usines mécaniques qui ont essaimé dans les campagnes environnantes.

    Lorsque la Condition des soies est édifiée en 1809, l´importance des opérations auxquelles elle aurait été appelée à faire face un siècle plus tard n´a forcément pas été prévu. Tout comme les services nouveaux qui s´ajoutent successivement au conditionnement proprement dit. Aussi, la Chambre de commerce doit consacrer des crédits considérables à des travaux de réfections, afin d´adapter un édifice à des nécessités nouvelles et sans cesse renaissantes.

    Le projet des Brotteaux

    En présence de l´accroissement constant du travail de la Condition et des services nouveaux que la Chambre est conduite à développer, comme celui de l´analyse chimique (décreusage) la Commission administrative de l´établissement estime que le moment est venu de transférer la Condition aux Brotteaux, où les prix des terrains sont beaucoup moins élevés et permettent de donner à l´édifice une ampleur encore plus grande. L´activité commerciale et administrative se concentrait sur la rive droite de la Saône, autour de la loge du Change et de l´hôtel du Gouvernement, place de la Baleine ; puis elle a traversé la Saône et, au début du 20e siècle, elle migre de l´autre côté du Rhône. Le terrain choisi a l´avantage d´être à proximité du quartier de la fabrique. Il comprenait deux masses, l´une de 3 411m et l´autre de 3 843m, situées : la première entre les rues Tronchet, Créqui et de Crillon ; la seconde, en face de celle-ci, entre les rues Tronchet, Créqui, Crillon et Duguesclin.

    Lorsque la Chambre décide le transfert de la Condition sur les terrains des Brotteaux, elle s´est également préoccupée de la nécessité qu´il y aurait pour l´établissement de maintenir, dans le centre d´affaires, un bureau appelé à servir de lien entre son installation future et sa clientèle de la rive droite du Rhône. Les terrains ne seront disponibles seulement qu'en 1917, ce qui recule à une date assez éloignée l´installation des services de la Condition aux Brotteaux. Dès le mois de juillet 1912, la Condition trouve une annexe pour désengorger le trafic de la condition (avec un bail à dater du 24 décembre 1912), situé à l´angle de la place Tolozan et du quai de Retz, se composant de trois étages superposés. La Condition y installe le service du pesage, du conditionnement et de magasinage des grèges asiatiques.

    En 1913, la Chambre de commerce devient propriétaire des terrains des Brotteaux dont elle perçoit les loyers jusqu´à l´expiration des baux, en 1917 pour la masse 19 et en 1918 pour la masse 17bis.

    La guerre de 1914-1918 ralentit le processus d´acquisition des terrains. Les occupants d´avant-guerre bénéficient de prorogations successives expirant pour la majorité en 1927. Au cours de l´année 1930, les immeubles 6 et 8 rue Crillon sont démolis ; il ne reste plus que deux immeubles à la fin de l´année sur le terrain de la masse 17bis ; ils sont occupés par des sous-locataires auxquels le juge de paix du 7e arrondissement judiciaire de Lyon a reconnu le droit à la prorogation accordée par la loi du 29 juin 1929. Cette loi engendre donc des différends entre la Chambre de commerce et ces sous-locataires. Ces différends, soumis aux tribunaux compétents ne se règleront pas avant la fin des années 1950, avec les héritiers de ces dits locataires. Le transfert aux Brotteaux n'aura pas lieu.

  • Le Monument Pasteur 1924 (texte C. Dernis)

    sources : CCI

    En 1923, année du centenaire de Pasteur, le Président de la Chambre de commerce de Lyon constatait qu´aucun monument dédié à Pasteur n´était présent à Lyon. La Chambre décida d´ériger un buste à la Condition des soies. Pour parer aux frais, un appel fut adressé aux différents Syndicats de l´industrie textile lyonnaise.

    Le directeur de la Condition a conclu à l´exécution d´un portait bronze en médaillon avec deux petits bas-relief en bronze allégoriques incrustés dans une plaque de marbre qui devait être placée en dessous ou en dessus du portrait médaillon. L´ensemble, érigé par le statuaire Chomel a été apposé sur le mur extérieur de la Condition. L´on y voit Pasteur étudiant les maladies des vers à soie. Les bas-reliefs en triptyque mettent en scène les cocons finis à la bruyère, la mise en cellules des papillons femelles et un examen microscopique de la pébrine.

    Lors de l´inauguration, introduite par le Président de la Chambre de commerce, ont été rappelés les bienfaits qu´ont eu les recherches de Pasteur sur l´industrie textile lyonnaise. Grâce à ces études la sériciculture s´est vue libérée des deux fléaux qui ravageaient les magnaneries : la pébrine et la flacherie. C´est grâce à la demande de M. Dumas, sénateur de l´un des départements séricicoles en 1865 que Pasteur examine les papillons par centaines et constate que dans le corps de ces animaux l´on trouve dans certains cas de petits corpuscules et que dans d´autres on n´en trouve pas. En démontrant que le micro-organisme de la flacherie se développe dans le tube digestif du ver et se localise ensuite dans la poche stomacale lors de la transformation du ver en chrysalide, Pasteur indique le moyen d´obtenir des générations de vers à soie indemnes. Ce moyen consiste à prélever avec une pointe de scalpel une petite quantité de la poche stomacale du papillon, à la délayer dans une goutte d´eau et à rechercher le micro-organisme à l´aide du microscope ; si cette goutte contient des vibrions, il ne faut pas livrer au grainage la chambrée d´où proviennent ces papillons.

  • La Réforme de 1958 (texte de C. Dernis)

    sources : CCI

    L´activité de la Condition, diminuée depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, a engendré un déficit qui a été pris en charge par la Chambre de commerce et d´industrie de Lyon. Cette dernière ne disposait d´aucun moyen pour effectuer de valables économies de gestion et a donc souhaité transférer la gestion de la Condition. Des contacts ont été pris avec la Fédération de la soierie pour rechercher dans quelles modalités la Condition publique des soies pouvait être prise en charge par la profession, son exploitation pouvant être assurée par le Centre de recherche de la soierie et des industries textiles (CRSIT).

    La Chambre de commerce et la Fédération de la soierie reconnaissaient la nécessité de maintenir conjointement à Lyon une Condition des soies, tant en raison des services qu´en attendait l´industrie textile locale que l´importance que conservait la place de Lyon sur le marché mondial de la soie.

    La gestion de la Condition des soies ne pouvait plus être assurée par la Chambre du Commerce mais elle devait revêtir un caractère spécifiquement professionnel.

    Elle a été ainsi confiée au CRSIT qui occupait déjà une partie de l´immeuble de la Condition des soies depuis 1951. Cette solution a permis de réaliser des économies par la mutualisation du personnel, des locaux et de l´outillage.

    La Chambre et la Fédération ont donc décidé de demander au CRSIT de prendre en charge les opérations de la Condition des soies et de passer un contrat qui réalisait la remise en gérance de la Condition par la Chambre de commerce au CRSIT. Ce contrat devait sauvegarder l´individualité de la Condition des soies et le contrôle de la Chambre en tant que responsable vis à vis des tiers d´un service du caractère public et confiait la réalisation des opérations au CRSIT maintiennent les activités pour lesquelles la Condition était officiellement mandatée.

    Cette concession avec le CRSIT a débuté le 1er janvier 1959. La Chambre exerçait un contrôle sur les opérations effectuées.

    Le CRSIT s´engageait à verser à la Chambre une redevance annuelle de 3 000 000F. Le CRSIT a pris à sa charge l´entretien de l´immeuble, alors que l´entretien des toitures, des verrières, ainsi que le ravalement des façades, restaient à la charge de la Chambre de commerce. Le Centre assumait aussi les frais d´assurance et de gardiennage, les taxes et impôts, à l´exception de l´impôt foncier.

    Le CRSIT a repris une partie du personnel de la Condition des soies. Ce personnel gardait les droits acquis au service de la Condition en matière d´indemnité de licenciement et de retraite. La Chambre s´engageait ainsi à prendre à son compte les dépenses qui pouvaient être la conséquence du maintien de ces droits. La reprise d´une partie du personnel de la Condition a fait l´objet d´un accord spécial fixant la situation de chaque agent, entre la Chambre de commerce et le CRSIT.

    La Chambre, pour tenir compte de l´ensemble des obligations dans lequel le CRSIT s´était engagé, lui versait une subvention annuelle de 2 500 000F.

  • Restauration de 1977-1982 :

    d´après l´ouvrage de la Société d´Equipement de la Région de Lyon de 1982 « La Reconversion du bâtiment de la Condition publique des soies »

    cabinet d'architecte : Vidal-Mortamet-Manhes.

    La remise en état des structures existantes comprend la suppression de tous les services apportés au bâtiment, la reconstitution des éléments détériorés, la démolition de toutes les parties ajoutées (rehaussements annexes des portails sud et nord) et la recomposition des rythmes de façades.

    La mise en valeur des volumes existants, la sobriété et la netteté des éléments de décoration ou de composition intérieure facilitent l´appréhension de la modénature ancienne (mezzanine des locaux de la bibliothèque pour adultes au 1er étage donne un exemple de cette recherche architecturale.

    L´état des structures existantes a donc permis au cabinet d´architectes d´exécuter les travaux de rénovation sans problème de reprise et de stabilité. Comme dans d´autres exemples de rénovation, les principales difficultés rencontrées ont été l´adaptation des volumes intérieurs et les possibilités qu´ils offraient aux nécessités de distribution des affectataires venants ainsi que la mise aux normes de sécurité applicables aux édifices recevant du public.

    L´application de ces normes impose la clôture de la cour intérieure aux niveaux des premier et troisième étages par une dalle opaque (disparition de la verrière qui couvrait le deuxième étage). Le hall du troisième étage est transformé en une salle de gymnastique. D´autres mises aux normes ont été nécessaires comme la création d´un deuxième noyau de circulation verticale et les installations techniques réglementaires telles que désenfumage, portes coupe-feu.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Lyon : 3 S 00670, n° 1, Plan sous-sol, architecte Gay, 1808

  • AM Lyon : 3 S 00670, n° 2, Plan rez-de-chaussée, architecte Gay, 1808

  • AM Lyon : 3 S 00670, n° 3, Plan 1er étage, architecte Gay, 1808

  • AM Lyon : 3 S 00670, n° 4, Plan 2ème étage, architecte Gay, 1808

  • AM Lyon : 3 S 00670, n° 5, Elévation façade principale, architecte Gay, 1808

  • AM Lyon : 3 S 00670, n° 6, Coupe sur largeur, architecte Gay, 1808

  • AM Lyon : 3 S 00670, n° 7, Elévation transversale en longueur, architecte Gay, 1808

  • AM Lyon : 2 S 0619, n°1, Plan sous-sol, 1977

  • AM Lyon : 2 S 0619, n°2, Plan rez-de-chaussée, 1977

  • AM Lyon : 2 S 0619, n°3, Plan 1er étage, 1977

  • AM Lyon : 2 S 0619, n°4, Plan 2ème étage, 1977

  • AM Lyon : 2 S 0619, n°5, Plan 3ème étage, 1977

  • AM Lyon : 2 S 0619, n°6, Coupe longitudinale, 1977

  • AM Lyon : 2 S 0619, n°7, Coupe de la largeur, 1977

  • AM Lyon : 315 WP 0798, Rue saint Polycarpe, alignement : construction de bâtiments, modifications d´ouvertures : autorisations, arrêtés, correspondance, rapports, 1809-1886

  • AM Lyon : 1475 W 67, Permis de construire 1984Rue Saint Polycarpe, 1984-1986

  • AM Lyon : 344 WP 033, Permis de construire administratif. Voirie urbaine : permis de construire d´exhaussement d´une annexe 7 rue Saint Polycarpe pour la Condition des soies : rapport, correspondance, extraits des registres des délibérations municipales, arrêtés du maire, 1908

  • AM Lyon : 1905 WP 8, Division des affaires sociales. Centre socio-culturel de la Condition des soies : inauguration, élaboration de la convention avec la ville : convention, statuts, délibérations du Conseil Municipal, notes, plans, comptes rendus de groupe de travail, correspondance, 1976-1983 Dossier Condition des soies : aménagement plans des lieux, appel à candidatures du personnel, compte rendu première réunion de la mise en service du centre socio-culturel, le 11 mars 1982 Dossier Condition des soies, notes, rapports, correspondance, état de gestion et des finances 1983-1984

  • AM Lyon : 1468 WP 058, Edifices communaux. Condition des soies : travaux d´aménagement et restauration, acquisition de matériel, 1976-1986

  • AM Lyon : 1468 WP 057, Edifices communaux. Condition des soies : travaux d´aménagement (avec plans), 1977-1980 Dossier : Notice de présentation et programme Dossier : Notice descriptive Dossier I : Notice Etat des Lieux Plans état des lieux 1977 (façades,coupe dans la largeur Nord-Sud, Coupe sur la longueur Est-Ouest, plans des cinq niveaux) Dossier : Demande de subvention pour le projet du Centre Social Dossier II : Programme mai 1978 Dossier III : Notice descriptive et explicative des travaux 1978 Dossier IV : Estimation APS Dossier VI : Plans APS Plans, coupes, façades septembre 1979 (projet d´aménagement) Dossier : Plans techniques (mêmes plans avec aménagements techniques (projecteurs) rectifiés par APD) Dossier : Plans d´exécution Décembre 1979 Dossier : Rapport Sécurité Dossier : Plans Etat des Lieux (1977)

  • AM Lyon : 2073 WP 20, Suivi de travaux du 1er arrondissement. Condition des soies : rapport final de mise ne sécurité du bâtiment, électricité générale, sécurité, dossier système sécurité incendie, dossier des ouvrages exécutés lots 2 (plâtrerie, cloisons, faux-plafonds, sols souples), 5 (peinture), 6 (chauffage ventilation désenfumage) et lot informatique, 2000-2005 Dossier : Fiches techniques D.O.E Chantier : travaux de mise en sécurité immeuble de la Condition des soies Centre social et culturel 2002 Dossier SSI : Travaux de mise en sécurité Immeuble condition des soies, centre social et culturel (incendie, intrusion, vidéo surveillance, contrôle d´accès, précâblage et réseau. Plans 2003 Dossier de la Direction Générale des Service Techniques des Ouvrages Exécutés : chauffage ventilation désenfumage Plans d´Exécution 2003 Dossier : Rapport Final Conformité au règlement de sécurité dans les établissements recevant du public

  • AM Lyon : 2073 WP 17, Suivi des travaux du 1er arrondissement. Condition des soies : rapport d´examen des offres, consultation maîtrise d´oeuvre, délibération, comptes rendus architectes, rapports bureau de contrôle, coordination sécurité-prévention-santé, factures, 2001-2004 Dossier : Travaux de mise en sécurité, ville de Lyon, 2002

  • AM Lyon : 1956 WP 84, Centre social Condition des soies. Statuts, factures, comptes rendus financiers, 1982-1995

  • CCI de Lyon : SOI 001, N°01, Condition des soies : Bureau public de titrage des soies, création, règlements, tarifs, opérations, 1836-1858 Dossier 1836-1849 : Création du bureau public de titrage, Origines, pétitions, 1er projet, réclamations des essayeurs Dossier 1854-1858 : création du bureau public de le titrage

  • CCI de Lyon : SOI 001, N°03, Lois, Décrets, Règlements, Divers relatifs à la Condition des soies, 1779-1932 Dossier : Condition des soies, décrets, règlements de 1779 à 1903 Dossier 1896 : Consultations. Monopole CCI Dossier 1932 : Modification du statut de la nomenclature des méthodes et des tarifs dans les bureaux du conditionnement

  • CCI de Lyon : SOI 001, N°04, Condition des soies : fonctionnement interne, ouvriers, employés, horaires de travail, 1848-1919 Dossier 1848 : Demande tendant à ce que la Condition reste ouverte depuis le matin jusqu´à 5heures du soir sans interruption Dossier 1854 : Modification de la fixation des heures de travail dans l´établissement de la Condition Dossier 1900 : Fermeture de la Condition des soies à l´occasion des courses Dossier 1902 : Fermeture de la Condition de midi à une heure et demi Dossier 1904 : Fermeture de la Condition l´après-midi du samedi, pendant les mois d´été Dossier 1919 : Application de la journée de 8 heures dans les établissements de la Condition des soies

  • CCI de Lyon : SOI 001, N°05, Création et Projet : « projet de création, à Lyon, d´une Condition libre des Soies », 1895-1896 Dossier : 150 eme anniversaire de la Condition des Soies, 6 juin 1955, Allocution de M. Perroy, directeur de la Condition des Soies

  • CCI de Lyon : SOI 001, N°06, Documents statistiques sur le mouvement de la Condition des soies de 1805-1921, 1805-1921

  • CCI de Lyon : SOI 002, N°01, Condition des soies : laboratoire d´études de la soie : création, questions générales personnel, matériel, 1884-1931

  • CCI de Lyon : SOI 002, N°02, Condition des soies : laboratoire de chimie, création, 1876-1877

  • CCI de Lyon : SOI 002, N°03, Condition des soies : lavage, décreusage des soies, 1825-1913 Dossier : Décreusage 1845-1847 : Projet de création d´un décreusage public à la Condition. Etablissement d´un décreusage public non gratuit à la Condition Dossier 1854-1857 : Etablissement du décreusage public et gratuit à la Condition / Proposition d´établissement d´un décreusage public / Demande en indemnité de MM Marty et Cie Dossier 1862 : Ecarts dans les résultats des opérations de décreusage des soies effectuées à Lyon et St Etienne Dossier 1864 : Demande de l´autorisation d´employer à St Etienne les procédés de décreusage des soies dont on se sert à Lyon Deux procédés en 1866 : procédé Persoz et procédé Larcher de Saint-Etienne Dossier 1880-1883 : Ecarts dans les résultats des opérations du décreusage aux Conditions de Lyon et Paris Dossier 1882 : Nécessité de procéder à une opération de décreusage des soies ouvrées dans les cas où les résultats des deux premières expériences offrent une différence trop grande Dossier 1893 : Rapport sur la question du décreusage Dossier 1895-1896 : Ecarts dans les résultats des opérations de décreusages faites par les Conditions de Lyon et de Saint-Etienne, modifications proposées pour le règlement du décreusage Dossier 1898 : Modifications du Règlement du Service du décreusage, tarif des opérations Dossier 1913 : Modifications des méthodes des analyses et du décreusage des soies écrues

  • CCI de Lyon : SOI 003, N°01,Condition des soies : terrain, achat, viabilisation, bâtiment : construction, 1807-1830 Dossier : Construction du bâtiment / Dépenses Dossier : Construction du Bâtiment / Emprunts / Ouvertures d´emprunts 1807-1817

  • CCI de Lyon : SOI 003, N°02,Condition des soies : transfert, projets, 1854-1897

  • CCI de Lyon : SOI 003, N°03, Projet de Transfert de la Condition des soies, 1902-1926 Dossier : Programme des concours (livret bleu), 1902 Dossier : Projet de transfert de la Condition ; projet d´achat du terrain des Brotteaux, 1910 Article : La Condition va passer le pont Infortunée Condition Salut Public 1910 Abandonnant son vénérable hôtel de la rue Saint Polycarpe, la fille aînée de notre Chambre de commerce transportera bientôt ses pénates en un palais plus clair, plus vaste, plus sain, édifié pour elle au cœur des Brotteaux, quartier des modernes exigences. Les uns applaudissent sans réserve à cette mesure d´utilité et de salubrité. Les autres, conservateurs de traditions respectables, s´attristent d´une telle révolution : Si vous déplacez la Condition, disent-ils, vous déplacez aussi toute la soierie, et c´est la mort à brève échéance de ce vieux quartier des Terreaux célèbre, dans l´Univers entier, par l´intensité de son négoce, par la probité de ses murs, par l´émouvante simplicité de ses bureaux ! Nous avons suivi ces rues obscures, fangeuses, malodorantes, plantées de murs aveugles, bordées de maisons si laides, si plates et si hautes que le soleil semble avoir peur d´y risquer, trois ou quatre fois l´an, ses rayons les plus circonspects. Si, moins craintifs que le soleil, nous pénétrons dans les affreuses bâtisses, un manteau de glace et d´ombre nous tombe sur les épaules : ce ne sont qu´allées tortueuses, vermineuses, hostiles, hérissées de périls, suant la méfiance et la parcimonie, dressant embuscade à chaque démarche du promeneur inconnu. L´exode a commencé Contre cette situation s´insurgent depuis 10 ans environ, les soyeux les plus avisés. Ils ont entrepris un vaste mouvement de décentralisation commerciale et l´un d´eux représentant et résumant très fidèlement l´opinion de ses collègues nous a déclaré : Quoi qu´on dise et qu´on fasse désormais, le quartier des Terreaux est condamné. Nous en avons assez de nous entasser. La ville de Lyon profitera des circonstances pour assainir les Terreaux. On voit quelles conséquences énormes au triple point de vue commercial, immobilier, municipal, peut avoir la décentralisation de la Soierie lyonnaise. Joseph Testenoire : Pour parer aux nécessités constamment plus pressantes, la Condition dut, à maintes reprises, s´agrandir sur place. En 1856 on la suréleva d´un étage ; en 1884, en 1895 on y pratiqua de nouveaux aménagements. Il faut reconnaître que les administrateurs ont fait des prodiges d´ingéniosité pour transformer, pour assainir, pour moderniser autant que possible notre infortunée Condition. Les moindres emplacements, les coins les plus réduits ont été utilisés. J´ai fait moi-même couper en vingt-six ans d´administration dix-sept gros murs qui nous gênaient, afin d´avoir les coudées plus franches et de donner un peu d´air et d´espace à nos employés. Mais ce travail de termites est irrévocablement arrêté, car nous sommes à bout de ressources et je me demande où nous trouverions encore, autour de nous, un pouce de terrain disponible. M. Testenoire nous mène dans son domaine et nous constatons partout le même entassement des marchandises, le même encombrement du personnel. De tous côtés, ce sont d´énormes piles de ballots, en état d´équilibre instable, et parmi lesquelles nous avons grand´peine à nous frayer un passage. Dans ces pièces réservées au séchage, au décreusage, au pesage des échantillons, autour des appareils infiniment délicats que nécessitent ces diverses manipulations, des hommes et des femmes s´affairent, visiblement gênés les uns et les autres par l´exiguïté des emplacements qui leur sont affectés. Les tailles se déforment, les dos s´arrondissent, et les yeux s´usent. La Condition des soies n´est pas précisément un sanatorium pour jeunes filles anémiques. La Condition de demain Le déplacement de la Condition n´est pas une question nouvelle. Deux projets antérieurs au projet actuel, ont été successivement étudiés et abandonnés. En 1876, la Chambre de commerce parla d´acquérir un pâté de maisons limité par le quai de Retz, par les rues du Garet, du Bât d´Argent et de l´Arbre-sec. En 1894, le même emplacement, mais réduit et borné à l´Est par la rue Commarmot, fut également proposé. Mais l´opération eût coûté beaucoup trop cher, les propriétaires des immeubles visés émettant d´excessives prétentions. Songez que pour bâtir une Condition digne de ce titre et répondant à ce qu´on attend d´elle il faut, au bas mot, 3 000 mètres de terrain. Or les terrains du centre de la ville valent couramment de 500 à 600 francs le mètre ! Sans compter qu´il nous aurait fallu verser de fortes indemnités aux locataires et que certains d´entre eux, en prévision de l´événement, avaient déjà conclu des baux de longue haleine. La Chambre de commerce renonça donc tout à fait à construire aux Terreaux. Quelque temps plus tard, elle découvrit dans le quartier des Brotteaux des terrains appartenant à l´Administration des Hospices et qui paraissaient réunir par leur situation même, par le prix qu´on en demandait les meilleures conditions. Ces terrains se composaient de deux parties distinctes : la première avait pour frontières les rues Tronchet, de Créqui, de Crillon et de Vendôme, la seconde se trouvait exactement en face, de l´autre côté de la rue de Créqui. En tout 6 180mètres carrés. La Chambre de commerce entra immédiatement en pourparlers avec les Hospices et l´accord fut bientôt conclu. En attendant l´autorisation municipale pour ratifier les conventions, l´affaire était considérée comme faite. L´Hôtel de la rue Saint Polycarpe avait vécu. Les travaux de démolition et de construction nous dit M. Testenoire, ne commenceront guère avant sept ans. Car nous avons des baux à respecter, à moins d´entente avec les locataires. C´était surtout un achat prévisionnel qu´a fait la Chambre de commerce. Les plans sont déjà dressés et les dispositions essentielles sont prises. Nous n´avons point l´intention de bâtir un monument superbe, mais nous voulons cependant quelque chose d´élégant et de confortable. Le quartier des Brotteaux y trouvera certainement son bénéfice. Notre exemple sera suivi par beaucoup. L´espace, l´air et la lumière que nous allons chercher sur la rive gauche, tous les soyeux voudront bientôt en avoir leur part, et le mouvement dessiné depuis quelque dix ans par l´exode aux Brotteaux de notables commerçants, sera très probablement accentué, renforcé, par le déménagement de la Condition des soies. Dossier : Projet de transfert de la Condition des soies, 1911 Dossier : Projet de transfert de la Condition des Soies, 1912 Dossier : Acquisition des terrains pour la Condition, approbation du Conseil municipal, droit du préfet, 1894 Dossier : Terrains de la Condition des Soies, 1925 Dossier : Terrains de la Condition des Soies, 1926

  • CCI de Lyon : SOI 003, N°04, Location du terrain des Brotteaux, 1914-1923 Dossier 1914 : Construction d´une nouvelle Condition des soies ; Loyers des terrains achetés par la Chambre Dossier 1915 : Location des terrains des Brotteaux Dossier 1918 : Locations des terrains de la Condition Dossier 1921 : Encaissement de loyers et main levée d´hypothèque Dossier 1923 : Location de terrains appartenant à la Chambre

  • CCI de Lyon : SOI 003, N°05, Travaux et ravalement des anciens bâtiments situés 7 rue Saint Polycarpe, 1849-1965 Dossier 1849-1850-1851 : Prolongement du grand escalier de desserte du bâtiment de la Condition jusqu´aux combles Dossier 1852-1853 : Etablissement d´un nouveau magasin, l´entrepôt des ballots au rez-de-chaussée du bâtiment / Agrandissement de la salle de réception des soies, au 1er étage Dossier 1856 : Réfection de 3 voûtes de la Condition Dossier 1857 : Crépissage de la façade et des murs intérieurs du bâtiment de la Condition Dossier 1863-1864 : Restauration de l´appartement de M. le Directeur de la Condition Dossier 1867 : Badigeonnage du bâtiment de la Condition Dossier 1872 : Appropriation de l´Essai du local public pour le titrage des soies Dossier 1874 : Crépissage de la Condition Dossier 1882 : Projet d´agrandissement de la Condition / Honoraires de MM Tisseur et Berthelet, architectes pour rédaction des plans et devis / Démission de M. Tisseur, architecte de la Condition Dossier 1883-1884-1885-1886 : Réfection de la Condition / Nomination de M. Pascalon comme architecte de la Condition Dossier 1886 : Agrandissement de la porte Nord de la Condition rue St Polycarpe Dossier 1887 : Elargissement de la rue Romarin dans le voisinage de la Condition Dossier 1890 : Réparations de la Condition (projet de transfèrement) Dossier 1895 : Agrandissement de la salle des prélèvements / Réparations à la Toiture du service du décreusage et renouvellement des appareils Dossier 1898 : Agrandissement des locaux affectés au service du décreusage Dossier 1899 : Adjonction d´un nouveau local au service du Titrage Dossier 1903-1904 : Badigeonnage de l´intérieur et des façades de la Condition Dossier 1906 : Dégâts causés à la façade de la Condition par l´incendie de l´immeuble n° 10 rue Saint Polycarpe Dossier 1908 : (dactylographié) Travaux neufs effectués pendant l´année 1908 / agrandissement de l´atelier de dévidage / chauffage central / déplacement du matériel du décreusage Dossier 1910 : Travaux neufs pendant l´année 1910 (matériel) / matériel supplémentaire du laboratoire de Chimie / Installation au Laboratoire d´études de la soie de la Salle Duseigneur (vitrine ; confection de modèles dessins) / Transformation des appareils électriques de conditionnement en appareils de secours Dossier 1920 : Réparation à la toiture des bâtiments de la Condition des Soies Dossier 1927 : Réparation de la toiture de la Condition des Soies Dossier 1928 : Achat d´un « sériplane » pour la Condition Dossier 1928 : Installation d´un transformateur à la Condition Dossier 1929 : Plan des 6 étages au 1er janvier 1929 Dossier 1934 : Réparation de la Condition Dossier 1961 : Travaux Dossier 1964 : Travaux projetés à la Condition des Soies

  • CCI de Lyon : SOI 003, N°06, Condition des soies : Brotteaux, vente à la ville de Lyon, 1946-1953 Ouvrage publié par CCI : la Condition publique des soies de Lyon, 1948 Dossier 1946 : Proposition de Mairie de Lyon en vue de l´achat du terrain de la Condition aux Brotteaux Dossier 1950 : Vente du terrain des Brotteaux, estimation et plan (de M. Barathon) Dossier 1951 : Vente du terrain des Brotteaux Dossier 1952 : Vente de terrain aux Brotteaux Dossier 1953 : Vente du terrain de Brotteaux

  • CCI de Lyon : SOI 003, N°07, Transfert de la Condition des Soies « Centre de Recherche de la Soie et des Industries textiles » à Ecully, 1975

  • CCI de Lyon : SOI 003, N°08, Annexe Place Tolozan destinée à la réception des ballots, angle Retz-Tolozan, 1912-1934 Dossier 1912 : Bureau annexe de la Condition des Soies pour la réception des ballots (place Tolozan, quai de Retz) Dossier 1913 : Aménagement des locaux de l´annexe, 1, quai de Retz Dossier 1918 : Demande de prorogation de bail de l´annexe quai de Retz Dossier 1921 : Sous Location de l´annexe de la Condition des soies (quai de Retz) Dossier 1923 : Bail Stunzi Fils et Cie Dossier 1924 : Location de MM. Stunzi et Cie : modification des locaux Dossier 1925-1926-1930 : Annexe de la Condition des soies, difficultés avec la Sté de la Rue Impériale Dossier 1927: Renouvellement du bail de MM. Stunzi Dossier 1929 : Annexe de la Place Tolozan (baux) Dossier 1934 : Locaux de la Condition Place Tolozan

  • CCI de Lyon : SOI 004, N°02, Condition des soies : techniques, soies, entreposition, température, tarifs, pesage : procédé talabot-persog-rogeat, Condition de Milan : procédés, condition des soies artificielles Lyon, 1805-1939 Dossier Situation des thermomètres de la Condition Observations des inspecteurs Dossier 1815 : Plaintes au sujet du séjour trop prolongé des soies à la Condition Dossier 1813-1816-1817 : Fixation des degrés de chaleur à entretenir dans les salles de la Condition Dossier 1817 : Réclamation au sujet de l´omission du nombre de masse sur le Bulletin de Condition délivré à l´acheteur Dossier 1829 : Modification de l´article 14 du décret du 23 Germinal An XIII, relatif aux soies soumises à une seconde Condition Dossier 1842-1843 : Règlement d´administration et de service intérieur. Nouveau tarif des droits de conditionnement des soies Dossier 1840-1846 : Demande de l´adoption du poids résultant de la dessiccation absolue comme poids marchand de la soie Dossier 1852-1856 : Dessiccateur Talabot- Persoz-Rogeat Dossier 1862 : Question de la suppression du taux officiel de la reprise de 11% dans le conditionnement des soies Dossier 1879 : Projet de conditionnement des soieries Dossier 1809-1899 : Conditionnement et Pesage des soies Tarifs Dossier 1893 : Modification aux tarifs du pesage pour les balles au-dessus de 100kg Dossier 1889 : Modification du tarif de pesage, Création d´un service de proportions des liens et papiers Dossier 1853 : Proposition de réduction des frais du conditionnement des soies Dossier 1850 : Nouveau tarif des droits de conditionnement des soies (0,14F par kg) Dossier 1849 : Tarif du conditionnement et Convenance d´une réduction Dossier 1845 : Réduction des droits de conditionnement des soies Dossier 1843 : Suppression du droit de 40 centimes pour timbre des registres de la Condition et des bulletins qui en sont extraits Dossier 1829-30 : Diminution du tarif des droits de dessiccation des soies Dossier 1829 : Modification de l´article 14 du décret du 23 Germinal, an XIII, relatif aux soies soumises à une seconde condition, Frais de cette seconde Condition, Dossier 1826 : Réduction des droits perçus à la Condition Dossier 1823 : Droit à percevoir pour timbre des registres et extraits de registres de la Condition Dossier 1820 : Assurance contre l´incendie de l´édifice de la Condition et des soies déposées, Perception d´un droit de dix centimes par balle de soie soumise à la dessiccation Dossier 1818-1819 : Modifications au tarif du droit à payer pour les soies mises à la Condition (12centimes par kg, ordonnance royale du 17 mars 1819) Dossier 1813 : Arrêté de M. le Préfet du Rhône relatif à la perception du droit de onze centimes sur les soies conditionnées Dossier An XIII à 1809 : Tarif de la Condition des soies : 1808-1809 Fixation à dix centimes du prix de la dessiccation des Soies Dossier 1904-1907 : Procédés de la Société Anonyme de Conditionnement de Milan (procédé Corti) Dossier 1936 : Timbrage des bulletins de conditionnement de la Condition des soies Dossier 1923-1939 : Conditionnement de la soie artificielle

  • CCI de Lyon : SOI 004, N°03, Condition des Cotons, 1881-1887 Dossier 1881 : Taux de reprise consacré par l´usage, au conditionnement des cotons filés

  • CCI de Lyon : SOI 004, N°04, Condition des Laines, 1847-1948 Dossier 1847 : Admission des fils de laine à la faculté de conditionnement par la dessiccation absolue Dossier 1850-1851 : Expériences sur la possibilité d´appliquer avec succès à la dessiccation des laines les procédés employés pour le conditionnement des soies / Fixation d´un taux de reprise officiel Dossier 1853-1855 : Etablissement à Lyon d´un bureau public pour le conditionnement des laines Dossier 1916-1917 : Conditionnement des laines en suint à la Condition des soies Dossier 1928 : Méthodes de prélèvement des épreuves de conditionnement des laines peignées

  • CCI de Lyon : SOI 004, N°05, Sociétés de secours mutuels : renseignements divers, statistiques communiquées par la préfecture du Rhône, 1850-1865

  • CCI de Lyon : SOI 004, N°06, Société de Secours mutuels et Caisse des retraites des ouvriers en soie, 1848-1921 Dossier : Documents Divers Dossier 1848-1868 : Société de secours mutuels et Caisse de retraites des ouvriers en soie : origines Dossier 1848-1899 : Société de secours mutuels et caisse de retraites des ouvriers en soie : statuts et règlements

  • CCI de Lyon : SOI 004, N°08, Société de secours mutuels et Caisse de retraites des ouvriers en soie de Lyon / Décret, liquidation de pensions en viagers, surtaxes sur le conditionnement, constitution d´un fonds de réserve, 1853-1855 Dossier 1853 : Questions diverses Dossier 1855-1859 : Société de secours mutuels et caisse de retraites pour les ouvriers en soie de Lyon : liquidation de pensions et secours viagers Dossier 1870-1874 : Société de secours mutuels et caisse de retraites pour les ouvriers en soie de Lyon : liquidation de pensions et secours viagers Dossier 1870-1871 : Surtaxe de 6 centimes sur le conditionnement : réclamations de la société de secours mutuels

  • CCI de Lyon : SOI 006, N°02, Refonte des procédés de conditionnementprocédé Talabot-, 1825-1843 Dossier 1825-1830 : Refonte du mode de conditionnement. Essais préliminaires Dossier : Procédés Félissent et Talabot 1833 Dossier 1832-1834 : Refonte du mode de conditionnement : Examen des procédés Félissent, Andrieux, Talabot Dossier IV : Refonte du mode de conditionnement : Essais en grand et Mise en activité du procédé Talabot Dossier V : Refonte du mode de conditionnement : Dépenses

  • CCI de Lyon : SOI 006, N°03, L´unification des procédés de conditionnement des soies, 1875-1907 Dossier 1892 : Unification des procédés de conditionnement des soies Dossier 1884 (pourtant unique document date de 1875) : Projet d´établissement d´un règlement d´administration uniforme pour les conditions Dossier 1907 : Différences constatées entre les conditionnements à Lyon et ceux de Krefeld et Elberfeld

  • CCI de Lyon : SOI 006, N°05, Condition des soies : services, 1845-1898 Dossier 1845-1846 : Organisation d´un service pour le transport chez les fabricants des balles de soie sortant de la Condition Dossier 1884 : Projet d´un service de camionnages spécial à la Condition des soies Dossier 1892 : Etuve pour le conditionnement des tissus de soie écrue Dossier 1893 : service de camionnage Dossier 1896 : Proportions des capiures et chopes intérieurs des grèges canton / tarif des balles séjournant plus de 48 h à la Condition avant et après conditionnement ou pesage / étrennes des camionneurs / fermeture des portes à voitures de midi à 1h30 Dossier 1897 : Proposition des capiures des grèges Canton Dossier 1898 : Réorganisation du service des emballages Dossier 1898 : Proportion des capiures pour les soies grèges et ouvrées de toute provenance Dossier 1875-1888 : Divers

  • CCI de Lyon : SOI 006, N°18, Modifications des tarifs des soies artificielles au conditionnement, 1927-1942 Dossier 1927 : Tarif de conditionnement des textiles artificielles Dossier 1942 : Augmentation du tarif de magasinage sur les rayonnes

  • CCI de Lyon : SOI 007, N°01, Soies et soieries : syndicats et statuts, 1916-1919 Dossier 1919 : Liste des adhérents au Syndicat, fabricants de soieries Dossier 1918-1919 : Chambre syndicale des tisseurs à façon de la région lyonnaise, statuts Dossier 1916-1917 : Fusion des chambres syndicales de la Fabrique des soieries

  • CCI de Lyon : SOI 009, N°05, Condition des soies : soies étrangères, protectionnisme douanier, projets ; coupure de presse, bulletins des soies et soieries, 1890-1891

  • CCI de Lyon : SOI 010, N°08, Administration technique, certificat d´origine des soies, contrôle des produits chimiques pour le mouillage des soies, film sur l´industrie de la soie, création d´un laboratoire spécial de vérification des soies étrangères artificielles, convention Odelin, tissus de soie destinés à l´aéronautique, demande d´importation d´un appareil pour la Condition des soies, 1917-1937 Dossier 1917 : Certificat d´origine délivré par la Condition des soies pour les grèges exportées de France en Italie Dossier 1928 : Contrôle des produits chimiques pour le mouillage des soies Dossier 1930 : Film sur l´industrie de la soie Dossier 1933 : Création à Lyon d´un laboratoire spécial de vérification des soies artificielles étrangères Dossier 1933 : Convention Odelin Dossier 1935 : Contrôle des Tissus de soie destinés à l´aéronautique Dossier 1937 : Demande d´importation d´un appareil pour la Condition des soies

  • CCI de Lyon : SOI 010, N°14, Condition des soies : événements, visites, 150e anniversaire, 8 décembre, drapeau des trois glorieuses, préfet du Rhône, Torkonian Effendi (directeur de l'institut séricicole de Brousse), Monsieur le Roy (condition des soies de Calais), 1852-1950 Dossier 1830 : Exhibition de drapeaux aux fenêtres de la Condition Dossier 1852 : Avis de M. le Préfet de la visite à l´établissement de la Condition Dossier 1880-1881 : Illuminations de la Condition à l´occasion du 8 décembre Dossier 1895 : Visite de la Condition des soies par Torkonian Effendi, Directeur de l´Institut séricicole de Brousse Dossier 1896 : Mission de M. Le Roy, directeur de la Condition des soies de Calais, chargé de recueillir des renseignements relatifs au fonctionnement de la condition de Lyon Dossier 1955 : 150ème anniversaire

  • CCI de Lyon : SOI 011, N°06, Conférences, 1957

  • CCI de Lyon : SOI 010, N°15, Périodes de Fermeture et Ouverture exceptionnelles, 1815-1891 Dossier 1815 : Autorisation du Préfet du Rhône de continuer le travail intérieur de la Condition les dimanches et jours fériés Dossier 1860 : Fermeture de la Condition des soies le 25 août 1860 à l´occasion du séjour de l´Empereur Dossier 1890 : Fermeture de la Condition à l´occasion des courses Dossier 1891 : Fermeture de la Condition à l´occasion du 14 Juillet

  • CCI de Lyon : SOI 012, N°03, Directeurs et sous-directeurs, 1884-1953 Dossier 1884-1938 : Personnel, M. Testenoire ; liquidation de personnel, décès de Testenoire 1938 Dossier 1919 : Prolongation pour une durée de six ans du mandat du Directeur de la Condition Dossier 1922 : Cautionnement du directeur de la Condition des soies Dossier 1933 : Renouvellement du mandat de M. Testenoire, demande de la croix d´officier de la légion d´honneur pour M. Testenoire Dossier 1935 : Liquidation de pension de M. Testenoire, remboursement de son cautionnement Dossier 1938 : Liquidation de pension de Mme. Veuve Testenoire Dossier 1942 : Mme. Vve Testenoire (décès) Dossier 1953 : Renouvellement du mandat de M. Perroy, Directeur de la Condition des soies

  • CCI de Lyon : SOI 015, N°04, Conditionnement des soies par la dessiccation absolue, règlement d´administration et de service intérieur, 1841

  • CCI de Lyon : SOI 023, N°07, Grève des Teinturiers, 1910

  • CCI de Lyon : SOI 024, N°18, Questions de Douane / Réclamation de la Chambre syndicale des importateurs de tissus asiatiques au sujet des marchandises placées en entrepôt avant le décret du 24 juin 1921, 1921

  • CCI de Lyon : SOI 026, N°10, Personnel, 1970

  • CCI de Lyon : SOI 026, N°13, Condition des soies : monument Pasteur, 1895-1929 Dossier 1923 : Erection d´un monument en l´honneur de Pasteur à la Condition des soies Dossier 1924 : Inauguration du monument Pasteur à la Condition des soies le dimanche 9 mars 1924

  • CCI de Lyon : SOI 026, N°21, Documents relatifs à l´approvisionnement en tissus pendant l´occupation, 1941-1943 Dossier 1941 Dossier 1943 : Bons d´achat allemands

  • CCI : SOI 004 / schéma noir et blanc 1856

    Collection particulière
Bibliographie
  • PEREZ, Jean-Claude, Projet de translation et constructions parasites, in La condition des soies. S.E.R.L., p. 18, 4 novembre 1982 Vidal-Mortamet-Manhes. La Reconversion du bâtiment de la Condition publique des soies, in La condition des soies. S.E.R.L., 4 novembre 1982

    p. 34-35
  • La condition des soies centre social et culturel. Impression Comimprim, déc. 1983

  • Historique de la condition des soies. Brochure : La condition des soies Centre social et culturel, sans date

  • BAYARD, Françoise., CAYEZ, Pierre. Histoire de Lyon, du XVIe siècle à nos jours. Ed. Horvath, 1990

    p. 246
  • PERRET, Adrien. Monographie de la condition des soies, chambre du commerce de Lyon, imprimerie Pitrat Ainé, 1878

  • ETEVENEAUX, Jean. La soierie Lyonnaise La Taillanderie, 2003

    p. 19
  • Archéologie industrielle, Halitim-Dubois N., La condition publique des soies de Lyon. in L´archéologie industrielle en France n° 44, La soie , CILAC, Vannes, p. 33-34, juillet 2004 Archéologie industrielle, LOCCI Jean-Pierre, La condition publique des soies d'Avignon. in L´archéologie industrielle en France n° 44, La soie , CILAC, Vannes, p. 35 juillet 2004 Archéologie industrielle, CHOVIN Sylvie, Les conditions des soies. in L´archéologie industrielle en France n° 44, La soie , CILAC, Vannes, p. 32-33, juillet 2004

    p. 32-35
  • Département du Rhône, musée des Confluences, Les Ailes de la Soie, Silvana Editoriale, 2009

    p. 34-41
  • La soierie de Lyon, Syndicat des fabricants de soieries et tissus de Lyon, Condition publique des soies de Lyon, in La soierie de Lyon n°3, Lyon 1er février 1920

    p. 54-57
  • Monuments Historiques , Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites, La Condition des soies à Lyon, in Monuments Historiques, n°116, septembre-octobre, Paris 1er janvier 1981

    p. 71-72
  • Mémoire, CHOMARAT Michel, Monsieur Gay, n°1, Lyon, 2001

  • Les ailes de la soie, musée des confluences, Rhône le Département. SilvanaEditoriale; 2009

    p. 33 à 45
  • Condition publique des soies de Lyon, Ses transformations successives, 1884-1910, 1910

  • AUDIN, M., VIAL, E., Vollon Antoine, peintre et aquafortiste, Dictionnaire des artistes et ouvriers d'arts du lyonnais, tome 2 de M à Z, Paris, Bibliothèque d'Art et d'Archéologie, 1919

    p. 307-308
  • LEQUIN Yves, Les ouvriers de la région lyonnaise (1848-1914), les intérêts de classe et la république, tome 2, Presses Universitaires de Lyon, 1977

    p. 75
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine - Dernis Camille