Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château, Rendez-Vous de Chasse

Dossier IA01000015 réalisé en 1991

Fiche

  • Portail d'entrée.
    Portail d'entrée.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • parc
    • cour
    • logement
    • écurie
    • fenil
    • remise
    • ensemble agricole
    • puits
    • colombier
    • chapelle
Destinationsmaison de retraite de dominicaines
Parties constituantes non étudiéesparc, cour, logement, écurie, fenil, remise, ensemble agricole, puits, colombier, chapelle
Dénominationschâteau, rendez-vous de chasse
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Lieu-dit : Corcelles
Cadastre : 1823 A 61, 62, 52, 55 A 67 ; 1984 AB 92, 90, 91, 94 A 97, 192

Avant 1250, Corcelles relève des Palatins de Riottier, puis des sires et Beaujeu et, en 1304, des sires de Villars, le tènement et la grange appartenant à Mathieu de _Meons. Corcelles, dont le propriétaire en 1630, Claude Martin de Montbellet, seigneur de Mions, est anobli par Gaston d'Orléans, est érigé en fief en 1707 en faveur de Charles Borghèse, écuyer. Possession des du Pré de 1714 à 1759, il y aurait eu alors un château avec chapelle et colombier. Le pavillon élevé dans le parc, déjà porté sur le cadastre de 1823 (parc. D 52) , peut correspondre à ce colombier. A cette date, maison, sol, cour, jardin, bâtiments et terres, appelés domaine de Corcelles, sont inscrits au nom de Durozier, sous-préfet à Saint-Etienne. La propriété passe à la famille de Ruolz avant 1840, et c'est probablement elle qui, gardant toutefois les communs (aile postérieure et 1ère cour) , reconstruit le corps principal, ainsi qu'en témoigne une plaque de cheminée à ses armes. La demeure, transformée en rendez-vous de chasse, contient un salon à l'italienne décoré de peintures cynégétiques. Agrandissement des communs et dépendances par l'adjonction d'ailes latérales, dans la 2e moitié du 19e siècle et la 1ère moitié du 20e. Maison de Post curé jusqu'en 1962, aujourd'hui maison de retraite des soeurs dominicaines, l'édifice a subi quelques modifications secondaires après 1970

Période(s)Principale : 18e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Bâtiment de plan régulier, construit en pisé sur solin de calcaire ; corps principal rectangulaire symétrique (rendez-vous de chasse) , à étage de comble, couvert d'un toit à croupes et, sur les côtés antérieurs, de deux toits brisés en pavillon à égout retroussé, couverture en tuiles écaillé plombifères, comme sur le pavillon isolé à l'extrémité ouest du parc (ancien colombier ?) ; trois portes fenêtres en plein-cintre ouvrent sur un salon a l'italienne ; ailes postérieures et latérales plus basses, disposées en L et en U sur deux cours ; couvertes de tuiles creusés ou plates mécaniques, elles contiennent les communs et anciennes dépendances, dont une cave voûtée et un puits, et, sur l'angle nord-est, un pigeonnier en brique et pierre à dôme en zinc (converti en clocher) ; remises en contrebas du parc, maison de gardien à l'entrée, près du portail

Murspisé
enduit
pierre avec brique en remplissage
Toittuile en écaille, tuile creuse, tuile plate mécanique, zinc en couverture
Plansplan régulier
Étagessous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Couvrementsvoûte en berceau segmentaire
voûte en demi-berceau
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
toit brisé en pavillon
toit en pavillon
dôme polygonal
croupe
noue
Escaliersescalier de distribution extérieur : en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente, suspendu
Techniquespeinture
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablessalon
Protectionsinscrit MH partiellement, 1996/03/26
Précisions sur la protection

inscrits au titre immeuble : façades, toitures, salon du corps principal avec son décor peint

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève