Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle de l'Assomption, dite des Messieurs

Dossier IA69004609 réalisé en 2013

Fiche

VocablesAssomption
Appellationsdes Messieurs
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonLyon Urgences
AdresseCommune : Lyon 2e
Adresse : passage
Ménestrier
Cadastre : 2013 AC 62
Précisions

La chapelle des Messieurs se situe à l’emplacement d’un terrain cédé en 1638 (AC Lyon, DD 379) à l’angle du quai Jean Moulin et du passage Ménestrier. La première pierre est posée le 14 avril 1640. Elle est représentée, de façon sommaire, sur le plan de Maupin de 1659 (AC Lyon, 1 S 171). A la chapelle était adjointe une sacristie et une salle d'assemblée, dite salle du pilier, visibles sur le plan de 1763 (AC Lyon, 1 S 115).

A l'exception des peintures de la voûte, le décor de la chapelle est confié en 1673 à Thomas Blanchet, qui en donne le dessin (CLAPASSON, 1741, éd. 1982, p. 98), probablement d'après les directives du Père Ménestrier (GALACTEROS - DE BOISSIER, 1991, p. 188) et réalise le tableau d'autel, une Assomption, entourée de saint Jean l'Evangéliste (à droite) et saint Joseph (à gauche), ainsi que douze tableaux sur la Vie de la Vierge placés dans la nef (Ibid., p. 107). Il n'est pas sûr que le maître-autel, dont ne subsistent que des vestiges, soit l’œuvre de Michel Perrache (attribution due à AUDIN et VIAL, t. 2, p. 99, repris par GALACTEROS, op. cit, p. 188) ; celui-ci naît en 1686, alors que la totalité du décor de la chapelle est achevée au plus tard à cette date (Ménestrier en fait la description dans La Science et l'art des devises, Paris : 1686).

La chapelle a subi de nombreuses modifications depuis sa désaffectation. En premier lieu sous la Révolution, avec le démontage de l'autel et l'enlèvement du décor. L'installation en 1835 d'un amphithéâtre de chimie, dit parfois " Salle du Rhône ", pour la Faculté des sciences de l'Université de Lyon, à laquelle une partie des locaux du lycée est affectée, entraîne des changements plus radicaux (les crédits sont votés par la Ville le 30.08.1834). Les gradins, auxquels on accède depuis un petit escalier situé côté passage Ménestrier desservant la tribune (ill. IVR82_20156901667NUCB, carte postale du début du 20e siècle), vont descendant vers le nord depuis le niveau de cette dernière jusqu'au niveau du sol ; deux fenêtres et toutes les ouvertures donnant sur le passage Ménestrier, y compris l'entrée de la chapelle, sont obturées, tandis que deux baies sont rouvertes côté cour et vitrées. Enfin une porte est ouverte en 1835 dans le mur nord pour faire communiquer l'amphithéâtre avec le vestibule d'entrée sur la cour (actuelle cour des cuisines). Par la suite, il sera affecté indifféremment aux facultés des sciences ou des lettres pour accueillir les cours les plus fréquentés.

L'amphithéâtre est réaménagé en 1855 par Dardel, architecte en chef de la Ville (AC Lyon, 477 WP 007), puis transformé en salle de gymnastique au début du 20e siècle (les percement pour les portants d'agrès sont encore visibles dans les parties hautes de certains pilastres). L'installation de la chaufferie de l’établissement par l'entreprise Meyerie Gigon entre 1954 et 1956 (AC Lyon, 1521 WP 014, suite au rapport de l'ingénieur principal des services techniques de la Ville de Lyon, 23.12.1953, 725 WP 027-4) a largement contribué à la dégradation des peintures de la voûte. Un projet de restauration de ces dernières, en 1861, n'avait pas abouti, le budget initialement alloué ayant été absorbé par la restauration du décor de la chapelle de la Trinité (AC Lyon, 477 WP 007). Pourtant, Flachéron signalait déjà en 1843 l’intérêt de ce décor et son mauvais état de conservation (Description critique des bâtiments du Collège, p. 440). Une étude préalable à la restauration de ce décor, réalisée en juillet 2017, a cependant mis en évidence une intervention importante de restauration des peintures, que ne permettait pas de distinguer leur encrassement ; aucun source permettant de déterminer la date de cette intervention n'a pour l'heure été identifiée.

Depuis 1982, elle abrite le réfectoire du collège et du lycée, communiquant avec les cuisines par deux ouvertures pratiquées dans le mur nord vers les pièces en rez-de-chaussée de l'ancienne aile des oratoriens.

Période(s)Principale : 2e quart 17e siècle , daté par source
Dates1640, daté par source
Auteur(s)Auteur : Blanchet Thomas peintre, décorateur attribution par travaux historiques
Auteur : Perrache Michel sculpteur attribution par travaux historiques
Auteur : Dardel René
René Dardel

Architecte en chef de la Ville de Lyon


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

La chapelle des Messieurs est située dans la partie du corps de bâtiment est, longeant le Rhône, au nord du passage Ménestrier. Elle occupe deux niveaux d'élévation de ce corps de bâtiment, au-dessus desquels s’élevait l'ancienne bibliothèque, dont l'actuel centre de documentation du lycée occupe une partie. Orientée nord-sud, elle est de plan allongé.

La porte d'entrée est située sur le passage Ménestrier, côté nord. L'exhaussement de la chaussée au 19e siècle explique l'aspect ramassé de la porte, laquelle faisait à l'origine 6 mètres de haut. Elle ouvre sur une large nef voûtée d'arêtes, sans transept et à chevet plat (actuellement réfectoire des collège et lycée Ampère). Elle comprend cinq travées rythmées de pilastres doriques entre lesquels s'ouvrent sur le flanc est des baies en plein cintre. Ces pilastres ont été mutilés lors de la transformation de la chapelle en salle de gymnastique, au début du 20e siècle. La voûte d'arêtes porte un décor peint (étudié). Au chevet, vestiges de l'autel et retable, flanqué de part et d'autre de deux ouvertures donnant sur les actuelles cuisines. En revers de façade, vestige de deux piliers et départ d'arc perpendiculaire au mur, qui portaient autrefois une tribune, à laquelle on accédait par une porte ouverte dans le flanc ouest. Au-dessus de la porte d'entrée et en dessous de la voûte, grand oculus central encadré de deux longues niches en plein cintre.

Une salle voûtée d’arête sur son flanc gauche (ancienne sacristie) est actuellement occupée par la chaîne de lavage du réfectoire ; la voûte est largement masquée par un faux plafond.

Mursmoellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte d'arêtes
États conservationsinégal suivant les parties, remanié
Techniquespeinture
sculpture

Les peintures du plafond sont en mauvais état, et les conditions de conservation peu satisfaisantes, la chapelle servant actuellement de réfectoire pour le collège et le lycée.

Statut de la propriétépropriété publique, Propriété de la Métropole de Lyon
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1944/09/22
Précisions sur la protection

Inscrite en tant que partie constituante du lycée, inscrit à l'inventaire des Monuments historiques en totalité

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon. DD 379. Biens communaux, Collège de la Trinité, 1638-1762 (microfilm : 2 Mi 99)

    AC Lyon : DD 379
  • AC Lyon. 477 WP 005. Grand Collège - Lycée de Lyon : logement des professeurs et de l'inspecteur, construction d'un trottoir, réparation du parvis de l'église du lycée, de la toiture, de la voute du bâtiment de la terrasse de la bibliothèque, travaux de carrelage, de serrurerie, de plâtrerie, réparations, établissement du cabinet de physique, de l'amphithéâtre de mathématiques, de la salle d'assemblée et du logement du concierge de la Faculté des Sciences : affiche, devis, délibérations du Conseil Municipal, correspondance, traités, cahiers des charges, comptes, rapports, 1827-1836

    AC Lyon : 477 WP 005
  • AC Lyon. 477 WP 006. Grand Collège - Lycée de Lyon : chauffage, réparations à faire sur la terrasse, dans la bibliothèque, dans les logements loués, dans les cabinets d'aisance, réparation d'un escalier, de la toiture, des canalisations, travaux de plancher, de peinture, de carrelage, dégâts causés par un incendie, mobilier, réparation de la charpente et de la toiture de l'une des chapelles de l'église du lycée : mémoires, devis, correspondance, rapports, arrêtés, cahiers des charges, affiches, traités, inventaire, 1836-1854

    AC Lyon : 477 WP 006
  • AC Lyon. 477 WP 007. Lycée Ampère. Travaux. Restauration générale des bâtiments. Chapelle. Réparations et travaux d'art, 1854-1863

    AC Lyon : 477 WP 007
  • AC Lyon. 725 WP 027-4. Biens communaux, Lycée Ampère : textes officiels, devis, plans conventions, rapports, procès-verbaux de la Commission de Sécurité, correspondance, 1923-1973

    fol. 40 AC Lyon : 725 WP 027-4
  • AC Lyon. 940 WP 48, Description provisoire, Devis estimatif de travaux à exécuter dans la salle de gymnastique aménagée dans l'ancienne Chapelle, 1926-1969

    AC Lyon : 940 WP 48
  • AC Lyon. 1521 WP 014. Description provisoire. Direction des études techniques et architecture : chauffage, climatisation, production d'eau chaude sanitaire, plomberie : plans, correspondance, calculs, 1954-1963

    AC Lyon : 1521 WP 014
Documents figurés
  • Description au naturel de la ville de Lyon et paisages à l'entour d'icelle – desseignée sur les lieux par le sieur Maupain voyer de la dite ville / Maupin Simon. 1659. 3e édition corrigée vers 1714. Froment (éditeur) marchand imagier, rue Mercière, Guigout (V.) graveur. Grav. sur cuivre : 8 f.pap. collées en une 1,355 x 0,840. Echelle : 150 toises de roi = 6,30 cm. (AC Lyon. 1 S 171)

    AC Lyon : 1 S 171
  • [Plans du Collège de la Trinité] / [Grand Jean-François] architecte, 4 juillet 1763. 6 plans. 1,230 x 0,925. 1/235 - (20 toises pieds de Roy = 0,275 cm). (AC Lyon, 1 S 115-1 à 115-6). Plan n°1 : Rez-de-chaussée, plan n°2 : Premier étage, plan n°3 : Second étage, plan n°4 : Troisième étage, plan n°5: Quatrième étage, plan n°6 : Cinquième étage

    AC Lyon : 1 S 115-1/6
  • LYON - Lycée Ampère Gymnastique (ancienne chapelle). Carte postale ancienne, ca 1910 (AC Lyon, 4 Fi 1468)

    AC Lyon : 4 Fi 1468
  • Lycée Ampère. Plan de la chaufferie, coupes / Équipements thermiques industriels Meyerie Gigon. 1 plan, 2 coupes, 6.10.1955. Ech. 1:50 (AC Lyon, 1521 WP 014)

    AC Lyon : 1521 WP 014
  • Lycée Ampère : installation du chauffage central / Ville de Lyon, service du chauffage. 6 plans : 1er, 2e, 3e, 4e-5e étages, par Services techniques de la Ville et 2 plans et 5 coupes : AB, CDE, FGH, IJ, KL, par A. Caumeil, géomètre-expert. Ech. 1 : 100, sept. 1953 pour les coupes et plans de Caumeil, 23.11.1954 pour les plans (AC Lyon. 1521 WP 015) ; jeu de plans identiques en 1521 WP 014 ; autre plan du rez-de-chaussée en 938 WP 056

    AC Lyon : 1521 WP 015
Bibliographie
  • AUDIN, Marius. VIAL, Eugène. Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art du Lyonnais. Paris : Bibliothèque d'art et d'archéologie, 1919

    t. 2, p. 99
  • CLAPASSON, André. Description de la ville de Lyon avec des recherches sur les hommes célèbres qu'elle a produits. Lyon : impr. A. Delaroche, 1741. XVI-283 p. ; 17 cm. [Réimpr. Lyon, 1761 ; rééd. annotée et ill. par G. Chomer et M.-F. Perez. Seyssel : Champ Vallon, 1982]

    p. 98
  • FLACHERON, Raphaël. Description critique des bâtiments du collège, in Lyon ancien et moderne, L. Boitel. Lyon : 1843, vol. 1, p. 433-442

    p. 440
  • GALACTEROS - de BOISSIER, Lucie. Thomas Blanchet, 1614-1689. Paris : Arthéna, 1991

    p.107 ; p. 187 à 190
  • MARQUIS, J.-M. Le collège de la Trinité à Lyon : architecture et décoration. Mémoire dactylographié, DES, Université Lyon-II, 1970, 2 vol.

    p.66-67
  • MENESTRIER, Cl.-F. La science et l'art des devises, dressez sur de nouvelles règles, avec six cens devises fut les principaux évènemens de la vie du Roy. Et quatre cens devises sacrées, dont tous les mots sont tirés de l'Ecriture sainte. Paris : Robert J.-B. de La Caille, 1686

    p. 293 et svtes
  • POUZET, Ph. Le lycée Ampère à la recherche de son passé. Lyon : 1937 ; 2e éd, Lyon : décembre 1984

    p. 35
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Colleau Maxence - Guégan Catherine