Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chalet d'alpage

Dossier IA73004293 inclus dans Les alpages du col des Prés (Aillon-le-Jeune, Thoiry) réalisé en 2016

Fiche

Précision dénomination chalet d'alpage
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Plateau de la Leysse
Adresse Commune : Thoiry
Lieu-dit : Chalets de l'Allier, Lallier, Grand Platet ou Croix Rolin
Cadastre : 1866 G4 691 ; 2016 G4 602

En 1732 (mappe sarde), un chalet existe à proximité (n°4091, grange appartenant à Claude Voiron avec son frère, qui correspond plutôt à l'implantation des chalets disparus 1866 G4 427, 502 ou 503). Cet édifice est représenté sur le 1er cadastre français en 1866. Il est datable de la fin du 19e ou du début du 20e siècle.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Chalet d'alpage à juxtaposition (alt. 1140 m), implanté perpendiculairement et adossé à la pente. Il est composé d'une travée d'habitation et d'une travée d'étable. L'habitation comprend une pièce : côté façade, la cuisine, avec cheminée d'angle dans l'angle façade principale/pignon, à linteau bois et conduit maçonné (fourneau de modèle NOUVILLE SERIE 1), avec une grosse pierre dans le mur à la place de la plaque foyère, et une niche-cendrier ; au milieu, la salle, meublée d'une table et de quatre chaises ; dans le fond, un espace de couchage sans jour, séparé par une cloison partielle en planche verticale. Le sol de la cuisine et salle est couvert de dalles de ciment, la chambre a un plancher. L'étable est à un rang, avec une mangeoire composée d'un muret et d'une planche maintenue par une pierre dressée. Un réduit était adossé à l'extrémité de l'étable (place à fumier ou loge à porc ?). Le comble sous toiture est occupé par le fenil, subdivisé par des planchers intérieurs, avec un lit au-dessus de la pièce d'habitation, du côté de l'accès qui utilise la pente aménagée en petit montoir, soutenu par une remise en appentis.

Les murs sont en moellon calcaire (mortier de terre, avec réparation au ciment à la fenêtre de l'habitation). Les encadrements sont en bois ; les montants de la porte de l'étable reposent sur des dés de pierre taillée (profil de la section en doucine côté intérieur). Un fer à cheval est scellé dans le mur à coté de la porte de l'étable de façon à former un anneau. Le toit est en tôle ondulée (tôle de récupération de bidons sur la croupe), à croupe et demi-croupe, avec débord devant la façade principale et au-dessus de l'entrée du fenil (demi-croupe).

Murs calcaire moellon
Toit tôle ondulée
Étages en rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
toit à longs pans croupe
Typologies ferme d'alpage à juxtaposition

F-JDT-Chalet d'alpage-Bauges

Type de linteau de la porte du logis droit
Type de piedroit de la porte du logis non applicable
Matériaux d'encadrement des ouvertures du logis bois
Emplacement de la façade principale gouttereau ou grand côté
Précision du statut alpage privé
Alpage intermédiare non
Accès carrossable oui
Utilisation actuelle désaffecté
Altitude 1140

Toponyme :

- IGN : Chalets de l'Allier

- Cadastres : Lallier (au nord du chemin du chalet de la Buffaz), Grand Platet ou Croix Rolin (au sud)

Statut de la propriété propriété privée
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline