Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Centre de loisirs (chalet collectif de vacances) dit chalet Les Florineiges 1 et 2

Dossier IA73000011 réalisé en 1994

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination chalet collectif de vacances
Appellations chalet Les Florineiges 1 et 2
Parties constituantes non étudiées immeuble
Dénominations centre de loisirs
Aire d'étude et canton Courchevel 1850 - Bozel
Adresse Commune : Saint-Bon-Tarentaise
Lieu-dit : Jardin alpin
Adresse : rue du Jardin Alpin
Cadastre : 1993 AD 7, 81

Chalet collectif de vacances construit à l' initiative de la Caisse des Dépots et Consignations, géré par le Comité social d'entreprise de la C.D.C., par les architectes Pierre Jomain et Franck Fergusson, de l'Atelier Berthe-Chappis-Jomain, dans le 3e quart du 20e siècle. C'est une des premières réalisations d'altitude en station de sports d'hiver utilisant l'aluminium pour les menuiseries extérieures.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Jomain Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Fergusson Franck, architecte, attribution par source

Centre de loisirs composé de deux bâtiments comparables sur le plan de la conception et de la construction : Florineiges 1 et Florineiges 2. La restauration (cuisine et salle à manger) se trouve au niveau supérieur de Florineiges 1, alors que tout le niveau supérieur de Florineiges 2 est utilisé comme lieu de détente (salles de jeu, salon, etc.) Corps de bâtiment sur quatre niveaux. Murs en pierres appareillées et maçonnerie de béton ; bardage extérieur partiel en lames d'épicéa bouvetées. Coursières en béton sur la façade sud pour tous les niveaux, portées par des colonnes métalliques, garde-corps en bois. Façade sud équipée en totalité de menuiserie en aluminium ; occultation des baies par des rideaux. Toiture faite d'un ensemble de fermes-poutres en béton armé sur lesquelles repose le chevronnage, et dans l'épaisseur de laquelle est placée la ventilation de la double toiture. Auvent en façade sud pour abriter la profonde coursière de l'étage supérieur ; habillage de l'ensemble par un lambris de bois. Toiture faiblement inclinée vers l'arrière de la construction. En partie supérieure, les allèges sont faites de panneaux en bois de contre-plaqué recouvert de feuilles d'aluminium. La toiture forme plafond pour le dernier étage : hall, salon, avec cheminée en cuivre, ouvrant sur la coursière sud, bar, salle à manger et cuisine. Les niveaux inférieurs sont distribués par un escalier unique en béton armé donnant accès aux chambres (celles du côté sud ouvrent sur une loggia).

Murs pierre
béton
bois
verre
aluminium
essentage de planches
moellon sans chaîne en pierre de taille
parpaing de béton
Toit tôle nervurée
Étages 2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvertures toit à un pan
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en vis, en charpente métallique
escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier intérieur : en maçonnerie
Typologies immeuble à plan massé
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Brusson Jean-Paul - Lyon-Caen Jean-François - Chalabi Maryannick