Logo ={0} - Retour à l'accueil

Centre de loisirs Carlines : Village de vacances Les Carlines

Dossier IA73003074 inclus dans Centres de loisirs Carlines Blausannes : Village de vacances les Carlines ; Gîtes les Blausannes réalisé en 2009

Fiche

DESCRIPTION

Le village de vacances des Carlines est une construction linéaire implantée perpendiculairement aux courbes de niveaux, desservie au nord-ouest par une cour à plusieurs niveaux accessible depuis la route de desserte de la station et placée au sud-est en bordure de la grenouillère. Le bâtiment est construit en mitoyenneté avec les Gîtes les Blausannes. L´accès automobile s´effectue sur le coté arrière par deux plateformes décalées en niveaux, tandis que la grenouillère descend jusqu´en limite du centre de vacances. La construction est composée de trois corps de bâtiments décalés en plan et en hauteur. En plan, les largeurs différentes de chaque corps de bâtiment soulignent une disposition en trapèze adossé à la construction voisine, plus large dans les parties centrales (parties communes) et s´affinant côté grenouillère (aile des chambres). Dans la pente, les décalages sont doubles. Au niveau du sol, le décalage suit la déclivité de la pente et en élévation le décalage est en sens opposé à la pente. Cette disposition en gradins forme un versant de la silhouette pyramidale que le village de vacances des Carlines constitue avec les Gîtes les Blausannes. Le socle de l´édifice est construit selon des travées de 5,5m entre axe. Il est constitué de la partie centrale et de la partie aval, dans lesquelles sont aménagées toutes les parties communes du village de vacances, disposées sur trois niveaux inférieurs, chacun accessible de plain-pied. La partie centrale comprend 2 niveaux et la partie aval 3 niveaux, tous décalés et reliés par un escalier à volées de hauteurs variables, la hauteur de chaque étage étant ajustée selon sa destination. Le rez-de-chaussée bas (partie centrale) comprend la cuisine et les réserves, prolongée au sud par la salle à manger aménagée hors oeuvre, accessible de plain pied sur une terrasse en plein air avec sol pavé et placée en bordure de la grenouillère. Le rez-de-chaussée bas (partie aval) comprend à l´arrière le quai de déchargement pour les cuisines et les locaux techniques. Sur le devant, la salle polyvalente ouvre de plain-pied sur la terrasse extérieure reliée par une rampe à celle de la salle à manger. Au centre du socle, sont disposées des salles d´animation (club enfant de plain-pied, coulisses, régie d´éclairage et son), une salle à manger annexe et les deux escaliers desservant les niveaux des parties communes. Y compris le local à ski aménagé dans un niveau de sous-sol équipé d´une porte ouverte sur la grenouillère, placée à l´extrémité inférieure de l´édifice. Le rez-de-chaussée haut est partagé en deux parties décalées de quelques marches. A l´aval, le hall d´entrée est de plain-pied avec la cour. Il donne sur l´accueil prolongé par un coin cheminée. Il ouvre sur les circulations qui donnent accès séparément à tous les espaces du centre de vacances. Une cage d´escalier à volées droites, associée à un ascenseur et placée en mur pignon, dessert toutes les chambres placées dans les étages supérieurs. Un escalier ouvert placé au centre de l´édifice relie les deux niveaux de salles d´animation et donne accès au rez-de-chaussée bas. A l´amont, le niveau comprend un vaste bar placé au sud et ouvert sur la terrasse, une salle de télévision disposée à l´arrière et des espaces techniques (salle de soin, réserve pour la terrasse). Sur le côté sud, une terrasse réunit tous les espaces du rez-de-chaussée, formant la toiture de la salle à manger et de la salle polyvalente. Les chambres sont disposées de manière régulière au-dessus des parties communes, desservies par une coursive centrale et aménagées dans des travées régulières de 2,6m entre mur. Le nombre de chambres varie selon les étages, en fonction de la disposition en gradins des étages supérieurs. La partie avale, la plus élevée, comprend 5 étages de chambres réparties sur 5 travées, soit 50 chambres. La partie centrale, comprend 4 étages de chambres réparties sur 7 travées, soit 56 chambres. La partie amont, la moins élevée, comprend 3 étages de chambres réparties sur 5 travées, soit 30 chambres. Un escalier dessert chacune des parties. Un escalier intérieur pour les parties aval et centrale, et un escalier extérieur ajouté contre le mur pignon de la partie amont. Les chambres d´origine sont de deux types, les chambres simples aménagées dans une travée et les chambres dites « polyvalentes » qui associent deux chambres aménagées chacune dans une travée et réunies par une porte ouverte dans le mur de refend. Chaque chambre a une profondeur 5,5m et une largeur de 2,6m, soit une superficie de 14m2. A l´origine les chambres simples sont équipées d´une salle d´eau avec wc intégrant la gaine technique, placée contre le mur de refend et le mur de la coursive. Cette disposition permet d´aménager les sanitaires de différentes façons avec des profondeurs variables selon que le wc est seul, la douche seule ou le lavabo seul ou les 3 réunis. Les chambres doubles sont équipées l´une d´une douche, l´autre d´un wc, chacune de ces pièces étant adossée à une gaine technique et laissant un recoin ouvert sur la chambre dans lequel est placé un lavabo. Les chambres doubles disposent d´une entrée commune intégrée à l´une des deux chambres et donnant accès à chaque chambre. Cette disposition permet une utilisation commune ou séparée, chaque sanitaire ouvert sur ce hall étant partagés quelque soit la disposition. Pour la chambre double, l´une est destinée aux parents et équipée d´une tête de lit avec 3 planches de bois formant à la fois appui du sommier et adossement équipé d´une radio. Des écritoires en bois repliables au mur sont placés à proximité de la fenêtre. Dans les chambres d´enfants, avec le renouvellement des mobiliers, le rangement cloison a fait place à un lit d´enfant surélevé avec armoire à portes coulissantes en partie inférieure et porte valise placé au-dessus du passage d´entrée. Les sanitaires ont tous été refaits, rendant autonome chaque chambre équipée d´une salle d´eau avec wc selon les principes de disposition des chambres simples, sans diminution de la superficie de la chambre elle-même. Les toitures terrasses sont recouvertes d´un porte neige à versants inversés, traité en acrotères inclinées recouvertes d´ardoises ciment, soulignant de manière distincte chaque partie et décrochement du bâtiment. Les façades sont isolées thermiquement par l´extérieur et recouvertes d´un bardage à lames de bois à double inclinaison variable. Dans le plan horizontal, les parois de bois suivent un évasement selon des longueurs variables équivalentes à une ou deux largeurs de travées. De même dans le plan vertical, l´inclinaison est variable sur la hauteur d´un étage en raison de l´accroche supérieure du bardage au droit du mur. Cette technique repose sur deux types de panneaux identiques mais aux inclinaisons opposées. Ils alternent tous les deux niveaux en façade sud et à chaque niveau en façade nord.

AppellationsVillage de vacances Les Carlines
Dénominationscentre de loisirs
Aire d'étude et cantonLes Karellis - Saint-Michel-de-Maurienne
AdresseCommune : Montricher-Albanne
Lieu-dit : Plan des Colonnes
Cadastre : 2009 C03 845

Le village de vacances « les Carlines » est construit par l´association « Accueil Loisirs Picardie », basée à St-Quentin dans l´Aisne et fondée en 1970 par des militants familiaux qui ont pour objectif de promouvoir des actions de loisirs accessibles aux enfants, adolescents et familles les plus défavorisées. La construction du villages des Carlines en 1975 est la première réalisation de l´Association qui cherche à développer un tourisme social adapté aux familles de la région picarde. Les Carlines est le second centre de vacances construit aux Karellis, placé à l´amont du premier centre construit par l´association Renouveau et placé au contact des pistes de ski. Le projet est étudié en 1974 par l´Atelier d´Architecture en Montagne. Le permis de construire est délivré en février 1975. Le chantier se déroule sur deux saisons est livré à Noël 1976. En 1998, les projets en vue de l´agrandissement et du remaniement des parties communes sont établis par l´A.A.M. La salle à manger surmontée d´une toiture, est démolie et reconstruite plus spacieuse avec 280 places assises, prolongée d´une terrasse en plein air de 120 places. La construction est couverte par une terrasse qui permet l´agrandissement du bar à l´étage supérieur, "obtenant ainsi un magnifique belvédère sur le cirque des montagnes de Haute-Maurienne". En 2001, les terrasses extérieures sont reliées par un escalier couvert par un porche de toiture, de même que l´entrée extérieure du bar. La succession de ces extensions motivées par une nécessité d´espaces nouveaux, conduit à accentuer la dissociation entre les parties communes formant un vaste socle élargi des parties chambres.

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle
Dates1975, daté par source
1997
2001
Auteur(s)Auteur : Orth Jean-Gustave architecte attribution par source
Auteur : Rey-Millet Guy architecte attribution par source
Auteur : Atelier d´Architecture en Montagne
Atelier d´Architecture en Montagne
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
agence d'architecture attribution par source
Personnalité : Accueil Loisirs Picardie commanditaire

Le Village de vacances a une capacité de 324 lits (250 lits dans 50 chambres doubles, 52 lits dans 26 chambres simples, 8 lits de fonction et un appartement de 4 lits pour la direction) aménagé sur 4000 m2 de surface habitable. Les volumes sont compacts avec le soubassement pour les locaux collectifs principaux - restaurant, cuisine, administration et salons divers - et au-dessus une superstructure regroupant les chambres, disposition qui pour les concepteurs "assure la hiérarchisation des zones bruyantes avec une bonne dissociation des étages résidentiels et des parties collectives".

Mursardoise
essentage de planches
béton armé
Toittôle nervurée
Étages2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 5 étages carrés
Couverturesterrasse
toit à longs pans inversés
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour
escalier dans-oeuvre : escalier en vis
en maçonnerie : en maçonnerie
escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours en charpente métallique
Autres organes de circulationsascenseur
Typologiesimmeuble perpendiculaire aux courbes de niveaux, coursive centrale
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 6J 2288-2289 (1984-1992)

Documents figurés
  • Savoie. Commune de Montricher Albanne. Station des Karellis. Maître de l´ouvrage Association Acceuil Loisirs Picardie. Acceuil Loisirs Picardie. Centre de vacances 300 lits. Atelier d´Architecture en Montagne. Dossiers de plan (AM Montricher-Albanne) Plan d´implantation. 10 février 1975. 1 : 500 Niveau - 1. 29 avril 1975. Rectifié 18 juin 1975. 1 : 50 Niveau 0. 29 avril 1975. Rectifié 18 juin 1975. 1 : 50 Niveau - 2. 10 février 1975. 1 : 100 Niveau 1 et 2. 10 février 1975. 1 : 100 Niveau 3 et 4. 10 février 1975. 1 : 100 Niveau 5. 10 février 1975. 1 : 100 Coupe longitudinale. 10 février 1975. 1 : 100 Coupes transversales. 10 février 1975. 1 : 100 Façade sud. 10 février 1975. Rectifié 11 juin 1975. 1 : 100 Façade nord. 10 février 1975. Rectifié 11 juin 1975. 1 : 100 Façade ouest. 10 février 1975. 1 : 100

  • Acceuil et Promotion en Picardie. Les Karellis. Village vacances les Carlines. Projet de rénovation et d'adaptation. . Atelier d´Architecture en Montagne. JG Orth. Dossiers de plan (AM Montricher-Albanne) Plan de situation et de masse. 6 octobre 1997-20 février 1998. 1 : 500 Niveau salle à manger. Etat AMtuel. 6 octobre 1997. PC 19 novembre 1997. 1 : 100 Niveau salle à manger. 6 octobre 1997. PC 19 novembre 1997. Limites parcelles 20 février 1998. 1 : 100 Niveau salons. Etat AMtuel. 6 octobre 1997. PC 19 novembre 1997. 1 : 100 Niveau salons. 6 octobre 1997. PC 19 novembre 1997. 1 : 100 Coupe AA. Etat AMtuel. 6 octobre 1997. PC 19 novembre 1997. 1 : 100 Coupe. 6 octobre 1997. PC 19 novembre 1997. 1 : 100 Façade. Etat AMtuel. 6 octobre 1997. PC 19 novembre 1997. 1 : 100 Façade. 6 octobre 1997. PC 19 novembre 1997. 1 : 100

  • Acceuil et Promotion en Picardie. Les Karellis. Village vacances les Carlines. Projet de rénovation et d'adaptation. . Atelier d´Architecture en Montagne. JG Orth. Dossiers de plan (AM Montricher-Albanne) Plans de situation et de masse. 5 mars 1998. Remise à jour générale 25 février 2000, 13 juin 2000. 1 : 500 Niveau salle à manger. 5 mars 1998. Remise à jour générale 25 février 2000. Niveau salle polyvalente 10 mai 2000. Bagagerie et sanitaire 19 main 2000. 13 juin 2000. 1 : 100 Niveau salon. 5 mars 1998. Remise à jour générale 25 février 2000. Eléments de décoration 19 mai 2000. 13 juin 2000. 1 : 100 Niveau couverture bois. 5 mars 1998. Remise à jour générale 25 février 2000, 13 juin 2000. 1 : 100 Coupes transversales. 5 mars 1998. Remise à jour générale 25 février 2000. Niveau salle polyvalente 10 mai 2000. 13 juin 2000. 1 : 100 Façades. 5 mars 1998. Remise à jour générale 25 février 2000. Niveau salle polyvalente 10 mai 2000. 13 juin 2000. 1 : 100

  • Centre de vacances les Carlines. Vue des pistes. Croquis en perpective du projet annexé au permis de construire. Signé illisible, 28 mai 2001 (AM Montricher-Albanne)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Lyon-Caen Jean-François - Salomon-Pelen Catherine - Chalabi Maryannick