Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Caisse d'épargne

Dossier IA42001408 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2006

Fiche

Á rapprocher de

Voir

Pour l´architecte Léon Gaudibert, il s´agissait de composer avec une parcelle irrégulière ; la mise en place d´une entrée sur le pan coupé favorisa une architecture décorative qui eut un certain retentissement dans le monde artistique. Nombreuses sont les revues d´architecture de l´époque qui s´en font l´écho. Cette construction de style néo-renaissance, de qualité, a été coordonnée par l´entrepreneur Georges. Le décor extérieur est l´œuvre du sculpteur Seguin alors que l´intérieur, de style Art nouveau, réunit plusieurs artistes de renom. Ici, l´art décoratif, dont le détail va jusqu´au raffinement, mêle dans une diversité de matériaux un goût pour le végétal : ferronnerie des garde-corps à enroulements de tiges, stucs des plafonds à décor d´iris, entablements peints à frises d´hortensias, lambris d´appui tendus de carton-cuir gaufré de feuillages stylisés. Le pavement du hall d´entrée, bordé de motifs floraux en « coup de fouet », est l´œuvre du mosaïste Mora. Enfin, la salle du conseil d´administration, véritable salon d´apparat, montre une cheminée monumentale signée d´Alexandre Bigot.

Les armoiries de la ville, qui garnissent la façade d´entrée, rappellent que la création de cet établissement bancaire fut aussi une volonté de la municipalité.

L´avis de concours mentionné dans la revue La construction lyonnaise prévoyait une dépense maximum de 80 000 francs pour l´exécution de ce projet ; la réalité fut tout autre. Un article, paru dans la revue L´Architecte de 1911, précise que « la dépense totale, y compris la décoration et l´ameublement, entièrement composés par l´architecte, s´élève à 220 000 francs ».

Appellations hôtel de la Caisse d'épargne
Dénominations caisse d'épargne
Aire d'étude et canton Montbrison - Montbrison
Adresse Commune : Montbrison
Adresse : 10 rue Marguerite-Fournier
Cadastre : 1809 E 761 ; 1986 BK 354

Par délibération du 9 mai 1842 le conseil municipal adopte la mise en place d´une Caisse d´épargne à Montbrison. Le 9 juillet 1842 une nouvelle délibération établit les statuts définitifs et le 14 octobre 1842 le Conseil d’État ratifie sa création. La Caisse d'épargne, placée sous le patronage de la municipalité, se voit attribuer des locaux dans l'aile nord de l'Hôtel de Ville. Les guichets ouvrent en février 1843 et l'épargne populaire, provenant essentiellement d'une clientèle rurale, suit une courbe ascendante qui s'accélère à la fin du 19e siècle. Les locaux de la mairie devenant insuffisants, le conseil d'administration de la Caisse d'épargne vote, en 1896, la construction d'un immeuble. L'achat de la maison Oudet, une ancienne auberge située à l'angle du quai du Vizézy et de la rue de l'Hôpital, autrefois dans l´enceinte du cloître Notre-Dame, est conclu en 1901. Un concours public est ouvert en 1903. Plusieurs architectes participent à ce projet d'hôtel, parmi eux Marcel Lamaizière en collaboration avec A. Duplaix, architecte-voyer de la ville. Le 1er prix est attribué à Léon Gaudibert, architecte à Paris, originaire de la Loire. Les travaux commencent en 1904 et sont adjugés à l'entrepreneur général M. Georges. Le gros-œuvre est achevé en 1905 (date portée sur le conduit de la cheminée extérieure) ; l'édifice terminé en 1906 est inauguré en 1907. Le décor sculpté est l’œuvre de Séguin, les mosaïques du vestibule sont signées de l'atelier lyonnais Mora et les céramiques décoratives de la cheminée de la salle du conseil d'Alexandre Bigot. Pour des raisons de sécurité liées à un dépôt de matières dangereuses, le conseil d'administration achète, dès 1910, la maison voisine. Au début de l'année 2006 des travaux sont mis en œuvre dans l'hôtel de la Caisse d'épargne ; ils portent sur la transformation de la salle des guichets qui reçoit une mezzanine en charpente métallique.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1905, porte la date
Auteur(s) Auteur : Lamaizière Marcel, architecte, attribution par source
Auteur : Duplaix A., architecte voyer, attribution par source
Auteur : Gaudibert Léon, architecte, attribution par source
Auteur : Georges A., entrepreneur, attribution par source
Auteur : Seguin, sculpteur, attribution par source
Auteur : Mora, mosaïste, attribution par source

L'hôtel de la Caisse d'épargne, conçu selon un plan en L, est installé le long du quai de l'Hôpital et la rue Marguerite-Fournier. La partie centrale de l'édifice, réalisée dans l'angle à pan coupé du L, assure la jonction entre deux ailes dissymétriques. C´est sur ce pan coupé que la façade principale est mise en place ; elle officialise la fonction de l'édifice grâce à son enseigne gravée et aux armoiries de la ville qui y sont sculptées. Les soubassements et les perrons sont en calcaire de Villebois, les murs en calcaire blanc de Saint-Paul-Trois-Châteaux, les rampants des pignons et les lucarnes sculptées, en calcaire blanc d'Echaillon. Le remplissage des murs est en brique silico-calcaire de tons blanc ou gris. Les toits à longs pans avec croupe sur le corps central et croupes polygonales sur les corps latéraux, sont couverts d'ardoises ; les avant-toits sont interrompus par des lucarnes à pignon. La diversité des matériaux, le décor sculpté, les baies en arc segmentaire et les lucarnes à pignon découvert sont autant d'éléments qui évoquent en façade un hôtel particulier de style Renaissance. L´accès au rez-de-chaussée surélevé est racheté par un degré convexe sur l´entrée principale et par un escalier droit logé contre l'élévation postérieure sur jardin. A l'intérieur, la monumentalité domine avec le vestibule d'entrée prolongé par l'escalier d'honneur et la salle des guichets, sur la droite, éclairée par de grandes et larges baies vitrées. La salle du conseil et le cabinet du président, sorte de salons d´apparat au 1er étage, sont accessibles par l'escalier d'honneur tournant à retours avec jour en charpente métallique alors que l'ancien logement de fonction est desservi par un escalier dérobé, tournant, en bois. Les caves conservent un escalier tournant à retour sans jour, en pierre. Le rez-de-chaussée présente un plafond à entrevous de briques et charpente métallique ; le décor intérieur et le mobilier utilisent des matériaux et des formes de style Art Nouveau. Inscription gravée sur le corps d'entrée : CAISSE D'EPARGNE ; armoiries de la ville sculptées sur la lucarne-fronton ; inscription peinte sur la frise du vestibule : CAISSE D'EPARGNE/FONDEE EN 1842/FEURS 1845/CHAZELLES SUR LYON 1861/SURY LE COMTAL 1904//

Murs calcaire
brique silico-calcaire
pierre de taille
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
croupe polygonale
noue
pignon découvert
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en charpente métallique, suspendu
États conservations bon état
Techniques ferronnerie
menuiserie
mosaïque
peinture
sculpture
décor stuqué
papier peint
Représentations ornement végétal pomme de pin iris houx
Précision représentations

Les feuilles de houx se situent sur le garde-corps de la rampe de l'escalier d'honneur et du palier. Un décor de pommes de pin est présent sur les pommelles en laiton des portes et des fenêtres. L'hortensia et le décor végétal ornent les mosaïques des sols : vestibule, salle des guichets et palier de l'étage. L'iris est représenté dans le décor stuqué du plafond du bureau du président et le volubilis dans le plafond de la salle du conseil. Enfin l'hortensia est repris dans le décor sculpté de façade, dans le décor peint en frise au sommet des murs du vestibule et de la salle des guichets. Les murs de la salle du conseil et du cabinet du président sont tendus de lambris d'appui en carton-cuir gaufré d'inspiration végétale.

La Caisse d'épargne, conçue à la manière d'un hôtel particulier, conserve un décor d'origine, dans le vestibule d'entrée, la salle des guichets et l'escalier d'honneur du rez-de-chaussée, ainsi que dans la salle du conseil et dans le cabinet du président, au 1er étage.

Statut de la propriété propriété d'une société privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne. In La construction lyonnaise, 16 novembre 1903,

    Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne. In La construction lyonnaise, 16 novembre 1903, 25e année, n° 22, p. 260.

    "Un concours est ouvert entre tous les architectes français des départements de la Loire et départements limitrophes pour la construction d´un hôtel de Caisse d´épargne à Montbrison.

    Pour tous renseignements s´adresser à la Caisse d´épargne de Montbrison, qui fera parvenir, avec le plan des lieux, le programme du concours." (BM, Lyon : cote 0771).

  • Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne. In La construction lyonnaise, 1er décembre 1903

    Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne. In La construction lyonnaise, 1er décembre 1903, 25e année, n° 23, p. 269-270.

    "Il est ouvert entre tous les architectes français du département de la Loire et des départements limitrophes et tous les architectes nés dans l´arrondissement de Montbrison, quel que soit leur domicile, un concours pour la construction sur la rue de l´Hôpital avec 11 mètres de façade et sur le quai de l´Hôpital avec 37 m 50 de façade. La surface à couvrir ne devra pas dépasser 400 mètres carrés à prendre de l´alignement de la rue de l´Hôpital.

    Le maximum de la dépense à laquelle donnera lieu l´exécution de ce projet ne dépassera pas 80 000 francs.

    L´établissement projeté devra comprendre un rez-de-chaussée et un étage. Les bureaux de la caisse seront au rez-de-chaussée et le 1er étage comprendra le logement du caissier composé de 6 pièces avec escalier indépendant ; puis une salle du conseil d´administration.

    Chaque projet devra comprendre : les plans de chaque étage. - Une élévation de chacune des façades. - Plusieurs coupes intérieures et détails de construction. - Tous les dessins devront être lavés et tendus sur châssis.

    Les concurrents produiront en outre un devis descriptif et estimatif très détaillés.

    Récompenses : 1er prix. Exécution et 5 °/° des travaux, 2e et 3 e prix. Une somme de 1000 francs. Date de remise des projets : 31 janvier 1904." (BM, Lyon : cote 0771)

  • Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne (résultat). In La construction lyonnaise, 1er avril 1904

    Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne (résultat). In La construction lyonnaise, 1er avril 1904, 26e année, n° 7, p. 82.

    "Le jury présidé par M. Émile Trélat, directeur de l´École supérieure d´architecture, a terminé les opérations d´examen du concours restreint, ouvert à Montbrison, pour la reconstruction d´un hôtel de Caisse d´épargne. Vingt cinq projets ont été présentés. Le jury a décerné les récompenses suivantes :

    -1er prix : M. Gaudibert, architecte à Paris

    -1e prime (1000 fr) ex-aequo : M. Vimort, architecte à Saint-Etienne (500 fr) ; et MM. Lamaizière et Duplaix, à Saint-Étienne (500fr)

    -2e prime (800 fr) ex-aequo : M. Meysson, à Lyon (400 fr) ; et M. Baure, à Lyon (400 fr)

    -3e prime (200 fr) : M. Adé, à Saint-Étienne." (BM, Lyon : cote 0771)

  • Hôtel de la Caisse d´épargne de Montbrison (Loire). L. Gaudibert, architecte. In L´Architecte, revue mensuelle de l'art architectural ancien et moderne, novembre 1911

    Hôtel de la Caisse d´épargne de Montbrison (Loire). L. Gaudibert, architecte. In L´Architecte, revue mensuelle de l'art architectural ancien et moderne, publiée sous les auspices de la S.A.D.G., novembre 1911, p. 85-86.

    "L´architecte auquel l´exécution de l´édifice, fréquenté principalement par une clientèle rurale, avait été confiée à la suite d´un concours public, avait à vaincre la difficulté de plan provenant de la forme particulière du terrain (...) et de la nécessité absolue de placer l´entrée en pan coupé. Il s´est efforcé de traduire par l´aspect extérieur les dispositions simples du plan, en accusant par de larges baies la grande salle du public et des bureaux, et en réduisant au minimum celles de l´appartement du caissier, aménagé au premier étage.

    Au point de vue des formes, il s´est astreint à une construction franche, obtenue par des moyens simples et nettement accusés : roche de Villebois pour les soubassements, perrons et escaliers, pierre blanche de Saint-Paul-Trois-Châteaux, pour les murs en élévation, rampants de pignons de lucarnes en échaillon blanc ; remplissages en briques silico-calcaire, dont 2/5 de blanches et 1/5 de ton gris clair, disposées au hasard pour obtenir un effet chatoyant ; couverture en ardoise.

    La sculpture est due à M. Séguin. La construction a été exécutée avec perfection par un entrepreneur général du pays [M. Georges], dont il est juste de louer, exceptionnellement, l´habileté et la conscience.

    La dépense totale, y compris la décoration et l´ameublement, entièrement composés par l´architecte, s´élève à 220 000 francs." (AD, Loire : série 1 Fi 37)

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. Caisse d'épargne de Montbrison. [Ordonnance royale autorisant la création d'une caisse d'épargne à Montbrison], enregistrée le 13 octobre 1842, copie de l'extrait des minutes déposées aux archives de la Préfecture de la Loire.

Documents figurés
  • Projet de M. Lamaizière et A. Duplaix. In L'architecture aux salons, année 1904. Plan du rez-de-chaussée. In l'Architecture aux salons 1904, pl 60-62, 63-64

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

  • Caisse d'épargne pour la ville de Montbrison. Plan du rez-de-chaussée, coupes, façade développée. Lamaizière et Duplaix, architectes. Paris : 140 faubourg Saint-Martin. In L'Architecture aux salons 1904, Ed. : Armand Guérinet, 1904, pl. 60-62, 63-64 ; [30 x 40,2 cm]. (A. Caisse d'épargne)

    Plan du rez-de-chaussée
  • [Caisse d'épargne de Montbrison]. Rez-de-Chaussée. A. Duplaix, architecte-voyer, Montbrison, s.d. Calque, encre et lavis. Ech. 0,02 ; 76,5 x 54,5 [83 x 59 cm]. Lég., plan. (A. Caisse d'épargne)

  • [Caisse d'épargne de Montbrison]. 1er étage. A. Duplaix, architecte-voyer, Montbrison, s.d. Calque, encre et lavis. Ech. 0,02 ; 80 x 55 [87 x 60,5 cm]. Lég., plan. (A. Caisse d'épargne)

  • [Caisse d'épargne de Montbrison]. Plan du sous-sol. [Léon Gaudibert], (s.l.n.d.). Papier blanc, encre brune et rouge, lavis gris, collé sur un support fixé sur un châssis. Ss éch. ; 94,2 x 60,2 [124,6 x 84,8 cm]. Plan coté. Note : plan déchiré dans la partie droite. (A. Caisse d'épargne)

  • [Caisse d'épargne de Montbrison]. Plan du rez-de-chaussée. [Léon Gaudibert], (s.l.n.d.). Papier blanc, encre brune et rouge, lavis gris, collé sur un support fixé sur un châssis. Ss éch. ; 94 x 60,2 [125 x 84,6 cm]. Plan coté. Note : plan déchiré au centre. (A. Caisse d'épargne)

  • [Caisse d'épargne de Montbrison]. Plan de l'étage. [Léon Gaudibert], (s.l.n.d.). Papier blanc, encre brune et rouge, lavis gris, collé sur un support fixé sur un châssis. Ss éch. ; 94,5 x 60,2 [125 x 85 cm]. Plan coté. Note : plan déchiré à droite. (A. Caisse d'épargne)

  • [Caisse d'épargne de Montbrison]. Coupe transversale. [Léon Gaudibert], (s.l.n.d.). Papier blanc, encre brune et rouge, lavis gris, collé sur un support fixé sur un châssis. Ss éch. ; 92,5 x 61 [125 x 84,8 cm]. Coupe cotée. Note : au dos, tampon de l'Ecole nationale des beaux arts de Montbrison. (A. Caisse d'épargne)

  • [Caisse d'épargne de Montbrison]. Coupe sur le vestibule. Coupe sur le hall. [Léon Gaudibert], (s.l.n.d.). Papier blanc, encre brune et rouge, lavis gris, collé sur un support fixé sur un châssis. Ss éch. ; 95 x 61,4 [125 x 85,6 cm]. Coupes cotées. Note : au dos, tampon de l'Ecole nationale des beaux arts de Montbrison. (A. Caisse d'épargne)

  • [Caisse d'épargne de Montbrison]. Façades principale, latérale, postérieure. [Léon Gaudibert], (s.l.n.d.). [Carton d'invitation pour le 150e anniversaire de la Caisse d'épargne, reproduction de la façade principale ; originaux non trouvés dans les archives de la Caisse d'épargne). (A. Caisse d'épargne)

  • 156 - MONBRISON. - Le Vizézy. Carte postale. Edition nouvelles galeries réunies : St-Etienne, (avant 1903) ; (Coll. Part. L. Tissier)

  • 38 - MONTBRISON. - La rue de l'hôpital et la Caisse d'épargne. Montbrison : éd. Bouchardon. Carte postale [tampon 1911] ; (Coll. Privée L. Tissier)

  • 12. - MONTBRISON. - La Caisse d'épargne (intérieur). Chéri-Rousseau, Montbrison. Carte postale [début 20e siècle] ; (Coll. Privée L. Tissier)

  • MONTBRISON. - La Caisse d'épargne - Salle des réunions. Montbrison : éd. Perroton. Carte postale [début 20e siècle] ; (Coll. Privée L. Tissier)

Bibliographie
  • Centenaire de la Caisse d'épargne de Montbrison fondée en 1842. Historique et célébration du centenaire de la Caisse d'épargne de Montbrison. Montbrison : Imp. montbrisonnaise, 23 juin 1947, 37 p. (AC, Montbrison : série 4W94)

    p. 15
  • LATTA, Claude. Regards sur l'histoire de la Caisse d'épargne de Montbrison. 150e anniversaire 1842-1992. Montbrison, 1992, 14 p.

  • GUIBAUD, Caroline, HARTMANN-NUSSBAUM, Simone, JOURDAN, Geneviève, MONNET, Thierry. Montbrison, un canton en Forez. Lyon : Editions Lieux Dits, 2008 (Images du patrimoine ; 251.)

    p. 35-36.
Périodiques
  • Concours pour la construction d'un hôtel de la Caisse d'épargne à Montbrison (Loire). Programme du concours. In Société académique d'architecture de Lyon., voté le 8 octobre 1903 (Bibl. Diana, Montbrison, 7 T 5, fonds Brassart n° 5123)

  • Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne. In La construction lyonnaise, 16 novembre 1903, 25e année, n° 22, p. 260. (BM, Lyon : cote 0771)

  • Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne. In La construction lyonnaise, 1er décembre 1903, 25e année, n° 23, p. 269-270. (BM, Lyon : cote 0771)

  • Concours Montbrison. Hôtel de la Caisse d´épargne. In La construction lyonnaise, 1er avril 1904, 26e année, n° 7, p. 82. (BM, Lyon : cote 0771)

  • Caisse d'épargne de Montbrison. In La construction moderne, 30 avril 1904, 2e série, 9e année, n° 31, p. 363, pl. 61 et 62 supplément (AD, Loire : série 1 Fi 38)

  • Hôtel de la Caisse d'épargne de Montbrison (Loire). L. Gaudibert, architecte. In L'Architecte, revue mensuelle de l'art architectural ancien et moderne, publiée sous les auspices de la S.A.D.G., novembre 1911, p. 85-86, pl. 61-62. (AD, Loire : série 1Fi 37)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone