Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bac à traille d'Irigny dit bac de Célette ou de Sellettes (disparu) ; piles (vestiges)

Dossier IA69006591 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Fiche

Voir

Précision dénominationbac à traille
Appellationsbac de Célette, ou bac de Sellettes
Dénominationsbac
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Irigny
HydrographiesRhône
AdresseCommune : Irigny
Lieu-dit : 69 Irigny, les Célettes, 69 Feyzin, Île de la Chêvre
Adresse : chemin de l' Île Tabard
Précisionsoeuvre située en partie sur la commune Feyzin

La ville d'Irigny est reliée à Feyzin vraisemblablement dès le début du 12e siècle. Elle a connu au moins deux bacs à traille dont l'existence est attestée dès le 16e siècle. Jusqu'en 1822, une traille est implantée au Vieux Port. Au début du 19e siècle, ce dernier apparaît très envasé et il est alors proposé par l'ingénieur des Ponts et Chaussées, vers 1820, de déplacer le bac à un peu plus d'un kilomètre au sud, à Célette. L'adjudication des travaux d'implantation d'une nouvelle traversée est confiée à Michel Creuzet, entrepreneur à la Guillotière, qui tarde à les engager. L'ouverture de la traille dite de Célette ou Sellettes, remplaçant celle du Vieux Port, intervient à la fin de l'année 1822. En 1848, plusieurs habitants se plaignent de l'état du bac "qui fait eau de toute part et coule à fond toutes les nuits". Un arrêté préfectoral, daté du 24 octobre, met en demeure le fermier d'alors, un certain Jacques Moulin, d'affecter à la traille un bateau provenant du bras mort de Vernaison. On sait que 1400 francs-or ont été dépensés l'année suivante pour remettre en état l'ancien bateau de Vernaison. En avril 1856, le maire d'Irigny signale au Préfet la dégradation de la rampe d'accès au bac due aux travaux d'aménagement exécutés par la Compagnie ferroviaire du Grand Central. Un mois plus tard, la traille est jetée à bas par la célèbre crue, qui arrache le pied de chèvre de la rive gauche (côté Feyzin). Le bac, momentanément inutilisable, reprend son service après deux mois d'arrêt et assure seulement la traversée pour les piétons. Vers 1885, comme la plupart des bacs, la traille d'Irigny a dû être rachetée par le département et le passage, attesté encore en 1905, rendu gratuit.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates1822, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Creuzet Michel
Michel Creuzet

Entrepreneur à la Guillotière dans la première moitié du 19e siècle


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par travaux historiques

Le bac à traille de Célette ou Sellettes, se situe en aval de l'ancienne traille du Vieux Port qu'il remplace. Il franchissait le Rhône au sud de la ville d'Irigny, à hauteur du lieu-dit actuel les Célettes, où se dresse encore une pile au croisement du chemin de l'Île Tabard et de la rue de la Halte, juste derrière la voie ferrée longeant le fleuve et à côté de l'ancienne gare de Sellettes. Elle joignait Feyzin, en rive gauche, où l'on peut repérer l'autre pile, camouflée par la végétation, sur l'Île de la Chêvre, et où était établie une rampe d'accès (annexe n° 1). Selon le plan de situation établi par Cogoluènhe, les anciens chemins dits du Bac au Château de l'Isle et du Bac à Feyzin menaient à la traille, de ce côté du Rhône. Les deux piles subsistantes sont de construction soignée en pierre de taille en assises régulières. Elles conservent encore leur escalier formé de pierres en boutisse, doté d'une main-courante métallique scellée à la construction. Une poulie métallique est encore visible au sommet de la pile de la rive droite.

Murspierre
pierre de taille
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier tournant en maçonnerie
Typologiesbac à traille
États conservationsdétruit, vestiges

D'après la thèse de Cogoluènhe.

Statut de la propriétépropriété publique (?)

Annexes

  • Lettre adressée le 7 mai 1847 par Louis Dor à Mr le Pair de France, Conseiller d'Etat, Préfet du Rhône (extr. de : COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980, livre 3, annexe D-26) :

    Le Sieur Louis Dor, propriétaire teinturier demeurant à la Croix-Rousse, faubourg de Serin, a l´honneur de vous exposer : qu´il est propriétaire de l´île sur laquelle est établi le bac à traille d´Irigny, sur la rive gauche du Rhône.

    L´administration des ponts et chaussées a, l´année dernière, fait construire une rampe pour la desserte du bac, mais cette construction est très vicieuse ; la rampe, au lieu d´appuyer sur l´île et à une certaine distance en amont pour suivre et diriger le cours du fleuve, forme un rond-point dans lequel s´établit un remous qui creuse et endommage la propriété du Sieur Dor.

    Les dernières crues du Rhône en ont emporté plus d´un hectare qui était la partie la plus fertile de l´île et le fleuve tend à se frayer un passage derrière la rampe et à travers la propriété du Sieur Dor, et de là, changeant entièrement ce lit sur Sérézin. [...].

    (AD Rhône)

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d´Assemblage du Plan cadastral Parcellaire de la Cne de Faysin / 1:10000. 1831. 1 plan : en coul. (AD Rhône, 3 P 2277)

  • Tableau d´Assemblage de la Commune d´Irigny / 1:10000. [18.. ?]. 1 plan : en coul. (AD Rhône, AC Irigny T-749)

  • [Plan de situation du bac d'] Irigny, 1866 (extr. de : COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980, livre 1, p. 74)

  • Irigny (Rhône) - Les Sellettes et le Bac / Pugnet édit., [avant 1915]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AM Lyon. 4 Fi 7186) Notes : timbre et tampon

Bibliographie
  • COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980. 3 volumes

    livre 1, p. 49, p. 62-63, p. 65, p. 70, p. 74 (plan de situation), p. 92-93 ; livre 3, Annexes D19 et D26
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Havard Isabelle - Decrock Bruno