Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Barrage de retenue de Charmes-sur-Rhône, ensemble de deux ponts routiers

Dossier IA07000190 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010
Précision dénomination barrage de retenue
pont routier
Appellations barrage de Charmes-sur-Rhône
Dénominations barrage, pont
Aire d'étude et canton Rhône-Alpes - Voulte-sur-Rhône (la)
Hydrographies Rhône
Adresse Commune : Charmes-sur-Rhône
Lieu-dit : 07 Charmes-sur-Rhône, la Grange, 26 Etoile-sur-Rhône, les Îles de Champfort
Adresse : R.D. 11 , R.D. 111a
Précisions oeuvre située en partie sur le département 26
oeuvre située en partie sur la commune Etoile-sur-Rhône

Le barrage de Charmes appartient, avec la centrale aval de Beauchastel, à l'aménagement de la Compagnie Nationale du Rhône de Beauchastel entrepris en 1960. Mis en service en 1964, le barrage sert à détourner le courant du Rhône vers le canal de dérivation de Beauchastel et réguler le niveau de l'eau. Le pont établi en aval sur les piles du barrage est postérieur, il date de 2000. Il aurait été réalisé par les Ateliers de Constructions et de Chaudronnerie Métalliques Autunois (pour la construction métallique) et Demathieu et Bard (pour le génie civil), pour le compte du département.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : limite 20e siècle 21e siècle
Dates 1960, daté par travaux historiques
2000
Auteur(s) Auteur : Compagnie Nationale du Rhône, maître d'oeuvre, signature
Auteur : Ateliers de Constructions et de Chaudronnerie Métalliques Autunois,
Ateliers de Constructions et de Chaudronnerie Métalliques Autunois
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, (?), signature
Auteur : Demathieu et Bard, entrepreneur, (?), signature

Le barrage de retenue implanté entre les communes de Charmes-sur-Rhône, dont il porte le nom, et Etoile-sur-Rhône, reliant les Îles du Couriol au lieu-dit Îles de Champfort, franchit le bras naturel du Rhône (bras gauche). Le barrage comporte six passes de 26 m de large équipées de vannes-wagons, séparées par cinq piles en béton (28 m de long sur 7 m de large). Il porte un pont amont et un pont aval, chacun à voie de circulation unique, en sens opposé. Le pont amont est un pont à poutres métalliques sous chaussée de 197 m de long (ouverture de 192 m), comptant six travées de 26 m. Sur une largeur de 6,70 m, il porte une chaussée de 3,40 m, encadrée de deux trottoirs de 1,65 m (trottoir aval ceint d'un grillage) bordés de parapets métalliques. Le pont aval de structure mixte (deux poutres métalliques portant des dalles de béton), de 241 m de long, comprend également six travées. Il est lancé sur les piles du barrage et surélevé par des colonnes en béton. Il porte une voie de circulation de 4,90 m de large (sans trottoir) bordée de parapets métalliques.

Murs béton
métal
Typologies barrage, pont à poutre à travées continues

Repérage carto. D'après la Compagnie Nationale du Rhône. Propriété Ardèche pour le pont aval.

Statut de la propriété propriété du département
propriété d'une société privée

Références documentaires

Bibliographie
  • HENRY, Marc. L´aménagement du Bas-Rhône se poursuit : la chute de Beauchastel. Travaux, avril 1964, n° 353, p. 316-330

  • Une étape de l´aménagement du Rhône : l´équipement de la Chute de Beauchastel. Rhône Alpes Méditerranée, 1963, n° 2, p. 61-77

  • Compagnie Nationale du Rhône. Direction du Patrimoine Fluvial et Industriel. Pôle Fluvial. Base documentaire OASIS. Répertoire des ouvrages sur le Rhône

    n° 0112 et n° 0113
  • Site internet Planète TP. Beauchastel. [en ligne]. Accès internet : <URL : http://www.planete-tp.com/article.php3?id_article=658>

  • Site internet Structurae. Barrage de Charmes. [en ligne]. Accès internet : <URL : http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?ID=s0025678>

  • Site internet Structurae. Pont aval du barrage de Charmes. [en ligne]. Accès internet : <URL : http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?ID=s0025680>

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Havard Isabelle - Decrock Bruno