Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Lumière sur

Centrale hydroélectrique, écluse dite usine-écluse de Sablons, pont routier

1. HISTORIQUE

Les travaux de construction de la centrale-écluse de Sablons ont débuté au printemps 1974 dans le cadre de l´aménagement hydraulique dit du Péage-de-Roussillon mais la conjoncture économique avait entraîné une révision du programme initial et a ensuite freiné la bonne marche des travaux qui se sont surtout déroulés en 1976 et ont été marqués par une réduction des effectifs et du matériel (Chantiers de France, n° 84, p. 58 ; Expomat-Actualités, n° 59, p. 47 et 53).

Le groupement auquel l´ensemble usine-écluse avait été confié, Truchetet-Tansini (pilote), Bacci et le Consortium d´Entreprises et de Réalisations (C.E.R.) a connu de nombreuses difficultés et une prise de participation qui aboutissent finalement à un nouveau groupement composé de Truchetet-Tansini, C.E.R., Citra-France et Spie Batignolles (Expomat-Actualités, n° 59, p. 53).

L´entreprise Bec Frères a été chargée des travaux préparatoires (voies d´accès, plates-formes de travail pour l´exécution de l´enceinte étanche provisoire). L´enceinte étanche a été confiée, pour le bloc usine-écluse, au groupement Citra-France, Sif Bachy, Fundamenta-Grundbau (idem).

La mise en eau de l´aménagement du Péage-de-Roussillon devait initialement avoir lieu en décembre 1976 mais les retards rencontrés en raison des baisses de crédits et d´effectifs l´ont repoussée à la fin de l´année 1977 (Chantiers de France, n° 84, p. 64).

La mise en place, le 2 novembre 1977, du canal d'amenée de la Centrale-écluse de Sablons a permis la limitation des dégâts consécutifs à chaque crue du Rhône subis par la ville. "Ce canal détourne à régime maximum jusqu'à 1600 m3/s. Seul un débit réservé coule donc le long du "Vieux Rhône", [...] excepté bien sûr lors de fortes crues, où l'excédent de la centrale y circule" (Site Art et histoire).

2. DESCRIPTION

Le bloc usine-écluse se situe au P.K. 9,5 du canal d´amenée et comprend trois ouvrages distincts, soit de la rive droite vers la rive gauche : l´usine proprement dite, l´évacuateur des corps flottants, l´écluse. La porte aval de l´écluse se trouve à l´amont de la route franchissant les ouvrages.

L´usine est du type "semi-out-door" comme les autres usines récentes équipant le bas-Rhône. Dans la partie amont, on trouve, à l´arrière du masque épais encaissant la poussée des eaux du canal, tous les locaux de service, les cellules des transformateurs, les galeries des câbles et le poste de commande, et à l´aval, à l´air libre, la cour des machines et les plages de montage.

L´usine est traversée horizontalement par les quatre voies d´eau et, verticalement, par les quatre puits des groupes à ciel ouvert (Expomat-Actualités, n° 59, p. 47).

L´usine est divisée en quatre plots comportant chacun un groupe hydroélectrique de type bulbe.

Au-dessus des conduits d´eau des groupes se trouve une cour intérieure non couverte, correspondant à la salle dite des machines dans une usine fermée. Elle est longue de 77 m et large de 19 m. Dans son bloc amont se trouvent : les deux cellules des transformateurs ; le poste HT et les locaux électriques ; la salle de commande et divers locaux de service ; la plate-forme amont de l´usine, qui comporte une route franchissant l´ensemble du bloc "usine-écluse" et qui relie l´accès en rive gauche à la plate-forme de la rive droite.

L´évacuateur des corps flottants est situé en rive gauche de l´usine, entre celle-ci et la tête aval de l´écluse. Cet ouvrage constitue un plot indépendant de 15 m de largeur, dont les fondations descendent au niveau de la marne. Il est équipé d´un clapet déversant de 10 m de largeur, actionné par un vérin capable d´évacuer un débit de 170 m3/s. Il permet de rejeter vers l´aval les corps flottants pouvant s´accumuler, à l´amont de l´usine, dans le canal usinier.

La partie inférieure de l´ouvrage est traversée par les galeries de drainage et de vidange de l´écluse qui vont rejoindre les galeries correspondantes de l´usine, ainsi que l´aqueduc permettant la mise à sec du sas de l´écluse.

La partie supérieure de l´ouvrage est franchie par la route d´accès à l´usine, ainsi que par la galerie de liaison entre l´usine et l´écluse.

L´écluse est située en rive gauche du canal usinier. Sa longueur totale est de 233 m pour une longueur utile de 195 m. La largeur du sas est de 12,10 m.

Les vannes de remplissage et de vidange sont situées, à l´aval de l´écluse, dans le bajoyer de rive gauche des deux plots aval.

La tête aval est équipée d´une porte coulissante suspendue. Le poste de commande de l´écluse est implanté en rive gauche du sas sur le plot de la tête aval. Le pont d´accès à l´usine franchit l´écluse à l´aval de la porte.

La tête amont est munie d´une porte roulante.

(Sauf mention contraire, éléments descriptifs extr. de : Chantiers de France, n° 84, p. 55-57).

En savoir plus…