Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Lumière sur

Hippodrome, puis place de l'Hippodrome

TEXTE COMPLEMENTAIRE

La place du Champ de Mars, ou place Charles X, est prévue dans le plan de distribution de la presqu´île de 1826 (annexe 1 ; fig. 1). Elle occupe alors un emplacement de 7 ha et doit servir autant de promenade que de terrain d´exercice militaire. Les règlements de voirie prévoient que les rez-de-chaussée des bâtiments à construire autour de la place seront « en arcades formant portiques et galeries publiques », de 3m 33 de large.

En 1838 (la place s´appelle alors place Louis-Philippe), le cahier des charges des nouvelles constructions reprend les mêmes dispositions (annexe 2).

En 1840, les architectes René Dardel et Montrobert dépose un projet pour reconvertir la place en hippodrome, entouré d´une plantation de 324 platanes : une piste de 18 m de large entoure la pelouse centrale ; une enceinte gazonnée formant un talus sert à la fois de limites et de tribune pour les spectateurs (annexe 3 ; GARDES, t. 2, p. 62-63 ; fig. 2). Le 19 mars 1840, le maire se félicite de l´avancée des travaux qui procurent une activité à « 1000 ouvriers indigens » (AC Lyon : 0468 WP 022). L´hippodrome fonctionne pendant quelques années : en 1839, lors de la fête de Louis-Philippe, en 1843, sans doute lors de la venue du duc et de la duchesse de Nemours, comme le représente probablement le tableau d´Antoine-Jean Duclaux (PANSU, TESTENOIRE, p. 80 ; fig. 3) ; mais dès 1850, l´emplacement est loué à Soulier pour y tenir des spectacles équestres. En 1853, plusieurs demandes de location sont déposées à la mairie, mais ne reçoivent pas de suite, en particulier par opposition de l´armée qui y fait toujours des exercices (annexe 4).

En 1858, après la construction de la gare de Perrache, l´ingénieur en chef de la voirie urbaine propose sa diminution et le lotissement des masses qui lui seraient soustraites (annexe 5). Le conseil municipal approuve ce plan le 23 juillet 1858 (annexe 6 ; fig. 4). La construction de l´église Sainte-Blandine sur la place, du presbytère à l´ouest et de l´orphelinat Saint-Charles à l´est forment pour la place un axe perpendiculaire au cours Charlemagne.

Le réaménagement de surface, avec la création des pelouses et des jeux d´enfants, date de 1981.

En savoir plus…